Enerzine

CANOPEA : un projet d’habitat collectif innovant en milieu urbain

Partagez l'article

Le 26 juillet prochain à Villefontaine près de Lyon, la Team Rhône-Alpes dévoilera la maquette grandeur nature, de son projet d’habitat durable répondant aux problématiques de densité urbaine.

Le projet d’habitat écologique innovant – CANOPEA – sera présenté à la finale de la compétition étudiante internationale Solar Decathlon Europe 2012 qui aura lieu à Madrid au mois de septembre.

Solar Decathlon est une compétition universitaire internationale, organisée depuis 2002 par le Département de l’Énergie du gouvernement des États-Unis. Celle-ci a pour but de développer la transmission des savoirs et de la recherche dans le domaine des énergies renouvelables, et notamment de l’énergie solaire. Le principe est de faire concevoir et réaliser par une équipe d’étudiants architectes et ingénieurs, encadrée par des enseignants et des chercheurs d’universités du monde entier, un prototype d’habitat passif avec le soleil pour seule source d’énergie. L’édition 2012 aura lieu en septembre à Madrid.

En France, le Groupe Schneider Electric porte un intérêt plus particulier au projet de « La Team Rhône-Alpes », née du partenariat entre l’ENSAG (École nationale supérieure d’architecture de Grenoble), l’INES (Institut national de l’énergie solaire) et les GAIA (Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau), et qui regroupe des étudiants issus de plusieurs autres écoles. Le Groupe français accompagne l’équipe en mettant à sa disposition des solutions techniques et des experts dans les domaines de la gestion d’énergie : distribution électrique, domotique, onduleurs photovoltaïques, bornes de recharge pour véhicule électrique, systèmes de gestion d’énergie, etc.

Un projet novateur

Le projet Canopea de la Team Rhône-Alpes propose un collectif de petits immeubles, appelés « Home-towers », qui s’inscrit dans un quartier. Cet écosystème, inspiré de la canopée – étage supérieur de la forêt captant 95 % de l’énergie solaire et 30 % des précipitations – présente quatre caractéristiques qui font écho aux enjeux du milieu rhôn-alpin et, plus largement, aux métropoles.

CANOPEA : un projet d'habitat collectif innovant en milieu urbain

Un confort individuel recréé dans un collectif et une ouverture sur la nature.

Chaque immeuble, composé au maximum de 10 étages pour une densité maîtrisée, est présenté comme une imbrication d’espaces individuels, où un étage correspond à un appartement. Chaque appartement, ayant une vue à 360°, permettra aux habitants de se sentir plus proche de l’environnement.

Une mutualisation des ressources et des services pour un respect de l’environnement.

En effet, chaque immeuble produira de l’énergie solaire, grâce à des capteurs photovoltaïques intégrés sur son toit, et verra son rez-de-chaussée ainsi que son dernier étage accueillir des services communs (magasins, crèches, bornes de recharge pour voitures électriques, cuisine d’extérieur, jeux pour enfants, etc.). Tous les immeubles du collectif mutualiseront ces ressources, en vue d’une plus grande autonomie.

CANOPEA : un projet d'habitat collectif innovant en milieu urbain

Un collectif intégré dans l’espace urbain.

Une connexion aux réseaux locaux de transport sera établie (tramways, vélos, bus, etc.), pour intégrer cet écosystème dans l’espace urbain préexistant.

** Les Ecoles :
Ecole nationale supérieure d’architecture de Grenoble (ENSAG),
Ecole nationale supérieure d’architecture de Lyon (ENSAL),
Grenoble Ecole de Management (GEM),
Haute-Ecole d’ingénierie et de gestion du Canton de Vaud (Heigh-d),
Ecole nationale supérieure Eau, Energie, Environnement (ENSE3) de l’Institut polytechnique de Grenoble,
IUT1 – Grenoble Electrique et Informatique Indust rielle (GEII) de l’Université Joseph Fourier,
Polytech Annecy-Chambéry, de l’Université de Savoie,
Université de Genève (UNIGE) Ecole National e des Travaux Publics de l’Etat (ENTPE).


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    4 Commentaires sur "CANOPEA : un projet d’habitat collectif innovant en milieu urbain"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    bolton
    Invité
    Bien, mais ne va pas assez loin ! Pourquoi ce choix du photovoltaique, alors que tout les batiments ont besoin d’eau chaude sanitaire, et que les panneaux solaires thermiques ont un bien meilleur rendement ? Et pourquoi pas, puisque ce projet se veut « intégré dans l’espace urbain », en profiter pour mettre en place un réseau de chaleur, alimenté par ces panneaux solaires (en partie du moins, pour commencer). Et pourquoi pas, dans ce même esprit d’immeubles « intégrés dans l’espace urbain », faire des toits partiellement végétalisés, sous les panneaux solaires, avec des jardins et divers espaces de vie… Et pourquoi pas… Lire plus »
    Pastilleverte
    Invité

    j’adore l’appartement par étage offrant une vision à 360°, permettant aux habitants « de se sentir plus proche de l’enironnement » (tu m’étonnes !) j’aime bien aussi les recharges pour VE au dernier étage (oui, OK c’est pas rédigé exactement comme ça…), mais surtout la connexion aux réseaux de transports « doux » (lire vélo et à pied) et collectifs, so, pourquoi des voitures, même électriques ? Bon, je raille, je raille, mais y’a de l’idée, allez les petits gars, peaufinez, en voius inspirant des remarques fort pertinentes de bolton.

    chambertin
    Invité

    hum, hum, Bolton je te conseil leur site officiel qui repond à tes reflexions et tes attentes: Un projet bien pensé par des étudiants, et dont l’idée a été poussée pour une intégration possible dans nos villes.

    Charles invent.
    Invité
    Bonjour, en effet les panneaux solaires doivent être en façades et non pas en toituren car l’espace est cher, et la rentabilité est bien de créer une villa sur le toit !. Ce n’est pas une question ni de conception et d’architecture avec des additifs dits modernes ;;;il faut aller plus loin en élliminant le maximum de matériaux de construction de ce jour, de réfléchir un peu, juste un peu, car j’ai réfléchi pour  »vous » …de favoriser des murs et planchers compris toiture  »tempérés » c’est à dire plus besoin de pĥotovoltaîque, de radiateurs et autres …de réduire l’épaisseur des murs… Lire plus »
    wpDiscuz