Enerzine

Cap-du-Nord : deuxième centrale solaire à concentration (100 MW)

Partagez l'article

Eskom et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont signé un nouveau prêt de 75 millions d’euros (1,1 milliard de ZAR) pour soutenir la construction d’une centrale solaire à concentration de 100 MW à proximité d’Upington, dans la province du Cap-du-Nord.

La centrale solaire à concentration fait appel à plusieurs technologies innovantes pour capter le rayonnement du soleil grâce à de grands miroirs et utilise cette énergie thermique concentrée pour produire de la vapeur alimentant une turbine à vapeur classique destinée à la production d’électricité. Le principe de la centrale solaire à concentration est semblable à celui d’une centrale électrique classique en ce sens que la vapeur sert à actionner une turbine et un générateur, mais les combustibles fossiles sont remplacés par de l’énergie solaire.

"Eskom s’engage à investir dans des projets qui diversifieront son bouquet énergétique, notamment dans les ressources renouvelables. Le potentiel de déploiement des technologies liées aux centrales solaires à concentration à grande échelle est prometteur et nous sommes heureux d’avoir franchi une nouvelle étape en finançant notre centrale solaire d’Upington grâce à cet accord de prêt" a déclaré Ayanda Nakedi, directrice générale principale d’Eskom chargée des énergies renouvelables.

"L’énergie est essentielle à l’activité économique et les investissements appuyant de nouvelles capacités de production d’énergie renouvelable peuvent valoriser les ressources naturelles de l’Afrique du Sud. La Banque européenne d’investissement se félicite de sa collaboration avec Eskom pour soutenir une centrale solaire à concentration qui servira de modèle à d’autres opérations semblables ailleurs et espère vivement poursuivre son engagement en Afrique du Sud, dans le cadre d’un nouveau mandat convenu en début d’année" a ajouté Pim van Ballekom, vice-président de la BEI.

Le présent projet est cofinancé avec la Banque africaine de développement, l’Agence française de développement, le Fonds pour les technologies propres (FTP), la KfW et la Banque mondiale.

La Banque européenne d’investissement a également prêté 220 millions d’euros au total pour la centrale solaire à concentration voisine de Ka Xu. La dernière tranche de ce soutien, qui sera fournie par l’intermédiaire de la Banque de développement de l’Afrique australe (DBSA), a été signée en juin dernier.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz