Capture et stockage du carbone : 1ère norme au Canada

Normes CSA et le Centre international d’évaluation du rendement du stockage géologique de CO2 (IPAC-CO2 Research Inc.) ont annoncé mercredi qu’ils ont conclu une entente visant l’élaboration de la première norme au Canada axée sur la capture et le stockage du carbone (CSC) en vue du stockage géologique d’émissions industrielles.

La norme de CSC sera élaborée par des experts nord-américains de premier plan. Une fois mise au point, elle sera présentée au Conseil canadien des normes à des fins d’approbation, ce qui en fera la première norme de CSC au monde officiellement reconnue dans ce secteur d’activité. La nouvelle norme devrait alors servir de base à la promotion des normes internationales par l’intermédiaire de l’Organisation internationale de normalisation.

"Normes CSA est ravie d’avoir l’occasion de collaborer avec IPAC-CO2 pour contribuer à l’application et à la mise en valeur, à l’échelle du Canada et du monde entier, de pratiques exemplaires, de normes et d’outils visant à atténuer le risque associé au stockage géologique du dioxyde de carbone", a indiqué Bonnie Rose, présidente, Normes CSA. "Cette démarche collaborative favorisera le rayonnement et le développement du savoir-faire mondial quant à l’évaluation du risque associé aux projets de stockage géologique du CO2. Cette nouvelle norme prouve que le Canada peut être un chef de file mondial dans le domaine de la capture et du stockage du carbone, et nous espérons que le monde entier nous emboîtera le pas."

Cette nouvelle norme vise à fournir des lignes directrices essentielles aux organismes de réglementation, à l’industrie et à d’autres parties prenantes à l’échelle mondiale qui ont un rôle à jouer dans des projets de CSC scientifiques et commerciaux. Le charbon, le gaz naturel et le pétrole demeureront les sources d’énergie les plus exploitées au monde au cours des prochaines décennies, contribuant de ce fait à la hausse constante de la production d’émissions de gaz à effet de serre à l’échelle planétaire. Dans le monde, environ 31 milliards de tonnes de CO2 sont rejetées chaque année dans l’atmosphère(1). L’Agence internationale de l’énergie a lancé un appel à la mobilisation dans le but de mettre au point et d’instaurer, rapidement et à l’échelle mondiale, des technologies de CSC permettant d’atténuer les émissions de gaz à effet de serre.

"C’est un petit pas qui constitue pour nous une étape charnière en vue d’obtenir la confiance du public et des organismes de réglementation quant au fait que le stockage géologique du CO2 constitue une solution écologique et énergétique durable", a fait savoir Carmen Dybwad, chef de la direction, IPAC-CO2 Research Inc. "Nous sommes enchantés de travailler de concert avec Normes CSA, une association sans but lucratif constituée de membres dont les activités visent à répondre aux besoins de l’industrie, des gouvernements et des consommateurs du Canada et des marchés mondiaux depuis 1919."

La capture et le stockage du carbone est un procédé consistant à extraire le CO2 généré par l’industrie et par la production d’énergie, à le transporter vers un site de stockage et à l’isoler de l’atmosphère à long terme. Les scientifiques estiment que les pièges à CO2 peuvent contribuer à réduire de 85 % à 95 % les émissions produites par les installations industrielles(2). Ce procédé est considéré comme un moyen reconnu d’atténuer l’émission de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Il peut également être exploité sur le plan commercial dans le cadre de projets de récupération du pétrole. La nouvelle norme sera essentiellement axée sur le stockage géologique du CO2 à long terme et à grande profondeur.

"Nous accueillons avec enthousiasme cette importante initiative, la première du genre au monde", a déclaré Paal Frisvold, chef de projet au sein de l’équipe responsable de la capture et du stockage du carbone à Bellona. "Elle jouera un rôle prépondérant dans la conception de politiques et de mécanismes visant à accélérer la mise en œuvre du procédé de CSC dans d’autres régions du monde."

Capture et stockage du carbone : 1ère norme au Canada

Des projets pilotes d’envergure internationale font actuellement l’objet d’essais et d’examens dans différentes régions du Canada et du monde entier dans le domaine de la recherche sur la technologie de CSC. D’importants projets sont notamment en cours depuis plusieurs années en Saskatchewan et en Colombie-Britannique. La grande priorité de la recherche sur la capture et le stockage du carbone est de confirmer que le stockage géologique du CO2 constitue une pratique sûre, fiable et saine pour l’environnement à long terme. Bien que des projets de recherche soient en cours depuis plusieurs années dans ce domaine, aucune norme nationale ou internationale officiellement reconnue ne régit à l’heure actuelle le stockage à long terme du CO2. Or, des normes sont nécessaires à la détection et à la prévention des risques.

(1) Office of Energy and Environment de l’Université de Regina, http://www.uregina.ca/oee/faq (en anglais)
(2) Office of Energy and Environment de l’Université de Regina, http://www.uregina.ca/oee/media/pdf/UofR-CCS-Brochure.pdf (en anglais)

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz