Carbon Sciences, sur la voie du carburant de CO2

La société californienne Carbon Sciences annonce être en mesure de lancer à grande échelle la production de carburant à partir de dioxyde de carbone.

Le procédé développé par la société californienne repose sur la séparation du carbone de l’hydrogène. Pour cela, des micro-organismes sont employés, qui jouent le rôle de biocatalyseur en reproduisant le phénomène naturel de formation des hydrocarbures. 

Le carbone et l’hydrogène sont recomposés pour former du méthanol, qui peut être raffiné en essence ou en carburant pour l’aviation.

Jusqu’à présent, le défaut de ce procédé résidait dans son coût élevé : les micro-organismes devaient être remplacés après chaque réaction. Désormais, grâce à des nano-coquilles de polymère mis au point pas Carbon Sciences, ces organismes peuvent être réutilisés jusqu’à plusieurs millions de fois, et permettent de parvenir à un prix équivalent à celui de l’éthanol.

Cette technologie pourrait être directement associée à des activités fortement émittrices de dioxyde de carbone : centrale à charbon, cimenterie, raffinerie…

La société prévoyait de mettre en place une première usine pilote, à petite échelle. Une solution qui n’est plus nécessaire, grâce à de nouveaux moyens de modélisation informatiques, plus fiables ainsi que des avancées dans la conception des catalyseurs. C’est donc directement l’étape suivante que vise Carbon Sciences : la réalisation d’un unité pilote à grande échelle. Une fois trouvés les partenariats, le lancement de la production pourrait être envisagé pour la fin 2010.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Carbon Sciences, sur la voie du carburant de CO2"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
dragazes
Invité
Cela fait déjà un certains temps que j’entends parler de cette mystérieuse société et de son système de bio catalyseur . Bien sûr comme à l’accoutumée aucun chiffre de rendement n’est fourni et c’est bien dommage . Car je suis persuadé que ce sont des technologies de ce genre permettant de synthétiser des hydrocarbures à partir de co2 ( et d’energie renouvelable bien sûr) qui sont les plus porteuses d’espoir pour l’avenir . On nous parle de micro-organismes mais de quoi se nourrissent-ils , ce sont des algues , des champignons ? S’il leur faut des matières organiques en guise… Lire plus »
marcob12
Invité
@ dragazes Ils décrivent sommairement leur technologie ici. Ils parlent de régénération de “biocatalyseurs” donc pas besoin d’apport massif de biocomposé en amont. Pour moi il s’agit d’une filière “charbon vers combustibles liquides” car il est une des “meilleures” sources de CO2 et la ressource est abondante aux USA. Les charbonniers ont du applaudir des deux mains. Sauf que le moteur à explosion est visé, le meilleur moyen de gaspiller la ressource et de relâcher le CO2 sans espoir de capture. Une telle invention à la fin des années 70 aurait été géniale (vu le contexte de l’époque). En 2009… Lire plus »
[ylt]
Invité
“La séparation du carbone et de l’hydrogène”–> C’est moi ou il y a un problème? On parle de dioxyde de Carbone, donc CO2, quelqu’un a vu un atome d’hydrogène dans cette composition? Alors oui, il faut des atomes d’hydrogènes et de carbone pour former des hydrocarbures (d’où leur nom!), oui on peut sûrement récupérer le carbone du CO2, mais d’où vient l’hydrogène? …merci pour le lien marcob12…je viens de lire…Donc quitte à casser des molécules d’eau pour en extraire le H2, pourquoi ne pas exploiter la filière hydrogène plutôt que de l’associer à du carbone, pour faire un carburant qui… Lire plus »
Wiredgoose
Invité

Pour plus d’infos et une discussion sur les points faibles de cette societe (tout en anglais), voir ici J’espere c’est la verite, mais je doute.  On peut pas creer de l’energie.

Jyf
Invité

Tout à fait d’accord avec vous Ylt. Que fait le comité de lecture?

bmd
Invité

Voici une société qui prétend breveter la photosynthèse! Il fallait le faire!

Denlaf
Invité

Beaucoup de doutes sur la faisabilité à grande échelle et à des coûts de production soutenables. Finalement  le procédé ne sera qu’une étape intermédiaire : à partir du CO2 généré par des grands pollueurs, on produit des carburants qui, à la fin, dégageront du CO2 qui se retrouvera  dans l’atmosphère. Les énergies renouvelables sur .over-blog.com  précédé de denis-laforme. On y trouve également des articles sur le climat, les économies d’énergie, le réchauffement climatique, les cycles glaciaires-interglaciaires et beaucoup plus.

js
Invité

ou est l’hydrogene dans tout ça ??? se moque  t’on  de nous ?

christophe1007
Invité

Aucun chiffre bien sur dans le site() de Carbon Science. Il faut probablement 2 ou 3 litres de gaz-oil pour produire UN litre de carburant à partir de CO2 et H2O. Cela n’a pas d’importance! Cet article n’est que du conditionnement pour faire croire qu’il n’y a pas de danger d’effet de serre: le miracle est juste là, caché derrière des ‘brevets’. On peut donc cotinuer à consommer comme toujours.

marcob12
Invité
Il y a déjà plusieurs procédés de conversion du CO2 (avec apport de H2) en hydrocarbures. Cette entreprise se place dans cette filière (une filière bien plus courte que celle passant par la biomasse, qui nécessite en plus beaucoup de terres agricoles). Il y a un marché pour diverses raisons : on lit ce matin que la Chine consommera 1/3 de pétrole en plus en 2015 (quand la production avait déjà du mal à suivre mi-2008) et on sait qu’il faudra 30 ans pour remplacer le parc automobile mondial de véhicules à moteur thermique. Si on ne fabrique pas un… Lire plus »
marcarmand
Invité

Le procédé décrit par Carbon Sciences sur le lien suivant: n’est pas contraire aux lois de la physique. Il consiste à synthétiser des hydrocarbures à partir de CO2, H2O, de l’énergie et un catalyseur. Cela revient à stocker l’énergie tout en recyclant le CO2. L’énergie peut provenir d’une source renouvelable: éolienne ou solaire. Il serait intéressant de connaître le rendement du stockage. Il serait également intéressant de savoir si on pourrait récupérer le CO2 produit par les moteurs de voitures ou d’avions, comme on peut le faire dans les centrales à charbon.

Cortexv
Invité
Je pense qu’on se meprends tres vite sur les intentions d’un tel procéder. On ne parle pas ici de recycler le C02 de nos voitures mais bien des usines emetrices de gaz a effet de serre. L’idée est plus ici de travailler sur un moyen de rendre propre ces usines qui sont malheureusement necessaire à notre style de vie. Je ne pense pas non plus que le petrole produit servira pour nos voitures, mais pour les usines petrochimiques (histoire de faire du papier, du plastique). Bref il ne faut pas forcement voir ici une envie de nous faire rouler ad… Lire plus »
marcarmand
Invité

L’idée de capturer le CO2 dans les gaz d’échappement des voitures n’est peut-être pas utopique. Elle a été publiée dans Enerzine du 20/07/07 (“Une algue à la place du pot d’échappement”), et décrite dans Si ça marche, il faudrait rendre le dispositif obligatoire sur les voitures du futur.

Ggi
Invité

si j’ai bien compris, pour avoir des hydrocarbure il faut donc du CO2 et du H2O… Je prefere me passer de voiture plutot que de me passer d’eau. A moins que le procédé fonctionne avec de l’eau salée? Sérieusement, personne n’a envie de regarder les impacts sur l’eau?(combien d’eau faut-il utiliser pour avoir 1litre d’essence? quid du rejets des eaux usagées?

wpDiscuz