Carburant aérien au jatropha : résultats concluants

Un vol d’essai réalisé par la compagnie Air New Zealand a montré qu’1,4 tonnes de carburants peut être économisée en 12 heures de vol, en utilisant un carburant composé à 50% de jatropha.

L’étude a été menée sur un Boeing 747-400 construit par Rolls-Royce. Le vol d’essai réalisé en décembre 2008 été alimenté par un carburant composé à 50 % de carburant issu de jatropha, en complément au traditionnel JetA1.

Les tests ont été conduits au sol et en vol, à différentes altitudes et dans des conditions de vol variées. Le moteur et les composants ont été étudiés.

L’utilisation de ce mélange sur un vol de 12 heures réduirait de 1,2% la consommation de l’avion, soit 1,43 tonnes de carburant. Sur de plus courtes distance, l’économie de consommation serait de 1%. Du point de vue des émissions de CO2, la réduction serait de 4,5 tonnes, soit 60 à 65% de moins qu’avec un carburant conventionnel.

"Il est certain que les données de notre vol d’essai au biocarburant constitue une composante critique destinée à aider les biocarburants à devenir un carburant aérien certifié" s’est félicité le Commandant David Morgan.

"Actuellement, notre équipe recherche différentes options de biocarburants. Nous restons fidèles à notre ambition de répondre à hauteur de 10% aux besoins de carburants en 2013 par l’usage de carburants alternatifs, mais reconnaissons qu’il existe plusieurs étapes à franchir par les experts dans d’autres domaines." a-t-il ajouté.

L’initiative était réalisée conjointement par Air New Zealand, Boeing, Rolls-Royce, et Honeywell UOP.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Carburant aérien au jatropha : résultats concluants"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

Même si (encore) modeste cette avancée est significative et démontre plusieurs choses:                                                                                    – 60 à 65% de MOINS de GES qu’en conventionnel                                       – conso diminuée, même si que de 1 ou 1.5%; certainement améliorable                                                                                            – des gens comme Air New Zealand se sont remis en question et se donnés les moyens de conduire ce genre de tests. Chapeau ! Donc: Keep going ! Bonne continuation dans ce type de démarche ! A+ Salutations Guydegif(91)

marcob12
Invité
Je ne partage pas cet enthousiasme. Un avion émet en moyenne 5 fois plus de CO2 au passager/km qu’un TGV et pire incite à multiplier les km, donc la pollution. On ne prend pas un TGV ou une voiture pour faire des milliers de km d’affilée. En avion cela devient banal. L’aviation commerciale est une catastrophe environnementale et ne se serait jamais développé massivement sans l’exonération massive des taxes sur les carburants. Remplacer ceux-ci par des agrocarburants revient à majorer les dégâts environnementaux. On veut réduire le CO2 de l’aviation civile ? On n’a qu’à taxer le carburant avion au… Lire plus »
Denlaf
Invité

Celà en vaut-il la peine? C’est véritablement la question qu’on doit se poser. Il y a infiniment plus d’économies à réaliser sur les combustibles généralement plus employés au niveau des véhicules automobiles, par exemple. Cependant, il n’y a pas de petites économies en cette matière. Rien n’est à négliger. Au niveau des énergies renouvelables, il faut tout considérer. Même les plus petits détails sont importants. Davantage sur les économies renouvelables, les économies d’énergie, Le climat, le réchauffement climatique, etc. sur  .over-blog.com  précédé de  denis-laforme  .On peut également y consulter des articles sur les cycles glaciaires-interglaciaires et beaucoup plus.

Metoo
Invité

Je suis assez d’accord avec Marcob12 sur l’aviation. Une chose m’étonne, comment un carburant d’origine végétale peut etre plus performant que le kérozene aviation ? Autre question majeure, la reduction de Co2 certe, mais quelle surface cultivéé pour un vol transcontinental ? L’aviation est destiné à redevenir très élitiste.

Mr jatropha
Invité

[size= 11pt; color: windowtext;” lang=”FR”>Bonjour Monsieur/Madame,  Au nom de BPR Afrique, qui  organise le [color=#ff9900;” lang=”FR”>Séminaire : Le Jatropha en Côte d’Ivoire ; Mythes, Réalités et potentialités d’investissement,  nous avons le plaisir de vous inviter à participer à la  cet événement régional phare qui aura lieu les samedi 03 et dimanche 04 octobre 2009 à Abidjan, Côte d’Ivoire.

wpDiscuz