Carburant alternatif : Airbus, Air Canada et BioFuelNet Canada s’unissent

Dans le but d’évaluer les solutions proposées par le Canada en vue de produire des carburants alternatifs durables pour l’aviation et de répondre aux besoins en carburant d’Air Canada, un partenariat entre Airbus, Air Canada et BioFuelNet Canada, ainsi que l’Université McGill de Montréal, a été formé.

Ce partenariat a été annoncé à l’occasion du Sommet sur l’Aviation et l’Environnement de l’ATAG (Air Transport Action Group) qui s’est tenu à Montréal. Les résultats de la première évaluation sont attendus d’ici la fin 2013.

Le consortium réalisera une étude préliminaire des différents procédés et matières premières disponibles pour la production de carburants alternatifs, ainsi qu’une analyse de la durabilité globale des solutions, tout en explorant de nouvelles pistes innovantes.

"Air Canada a déjà effectué deux vols utilisant du biocarburant ; à chaque occasion, nous avons noté une réduction considérable des émissions. Nous sommes heureux de participer à ce projet dont le but est d’encourager le développement d’une source de carburants alternatifs au Canada. Les nouvelles technologies, notamment les carburants alternatifs, sont un moyen pour notre industrie de réduire ses émissions et satisfaire son objectif de croissance neutre en carbone pour 2020 et au-delà", a déclaré Paul Whitty, Director of Fuel Purchasing & Supply d’Air Canada et président du groupe de travail d’Air Canada sur les carburants alternatifs.

"Les biocarburants aéronautiques, l’une des options les plus prometteuses pour réduire l’empreinte carbone générée par l’industrie aéronautique, feront du trafic aérien un moyen de transport plus respectueux de l’environnement", a pour sa part souligné Donald Smith, Président de BioFuelNet et Professeur à l’Université McGill. "Airbus joue un rôle majeur dans ce domaine, axant ses efforts sur l’identification des sources de carburants les plus durables pour le transport aérien futur. Cette relation avec Airbus est extrêmement importante pour BioFuelNet Canada".

"Tout nouveau carburant alternatif doit être utilisable sur les avions existants et futurs sans aucune modification, et doit répondre dans un même temps aux critères de certification. Le rôle d’Airbus dans le cadre de ce projet est d’assurer que les solutions proposées sont durables, réalisables à des coûts raisonnables, et adaptables du point de vue technique à tous les types d’avions", a précisé Frédéric Eychenne, New Energies Programme Manager d’Airbus.

En juin 2012, Airbus et Air Canada ont réalisé le tout premier Vol en Amérique du Nord et au-delà des frontières internationales, réduisant les émissions de CO2 de plus de 40% par rapport à un vol régulier. Ce vol commercial, transportant ses passagers de Toronto (Canada) à Mexico, a combiné plusieurs facteurs tels que des technologies avion avancées, des carburants alternatifs durables, une gestion du trafic aérien rationalisée et des opérations basées sur les meilleures pratiques, par exemple le roulage monomoteur.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz