Enerzine

Cegelec : contrat de contrôle « anti-explosion » au Qatar

Partagez l'article

Cegelec annonce avoir remporté un contrat « clés en mains » (EPC) de 30 millions d’euros pour la conception et la construction du bâtiment de contrôle “anti-explosion” du complexe pétrochimique QAPCO au Qatar.

Celui-ci fera partie de la nouvelle unité d’une capacité de production de 300 000 tonnes par an de polyéthylène basse densité (LDPE) dont l’achèvement est prévu fin 2011 à Mesaieed.

Le contrat, attribué par Uhde, une société de ThyssenKrupp Technologies, fait suite à un autre contrat pour lequel Cegelec a réalisé les études préalables (basic design) du bâtiment de contrôle en 2008, y compris l’ergonomie, les études de structure et de conception architecturale pour le compte de QAPCO, un des leaders de la production d’éthylène et de LDPE au Moyen- Orient.

Dans le cadre de ce nouveau contrat, Cegelec aura la responsabilité de toutes les installations du bâtiment et des infrastructures électriques.

Le Groupe s’est également vu confier le redéploiement et la mise à niveau de tous les systèmes liés aux installations existantes, en particulier le système d’arrêt d’urgence, les systèmes de contrôle distribués, la télévision en circuit fermé, le système de détection / extinction feu et gaz ainsi que le système de sonorisation et l’alarme générale.

Cegelec réalise actuellement les travaux d’électricité et d’instrumentation (E&I) pour le compte de Snamprogetti pour une autre unité d’une capacité de 450 000 tonnes par an de polyéthylène basse densité (LDPE), appartenant à Qatofin, une joint venture entre Qapco, Total et Qatar Petroleum.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz