Cellectis et Total vont explorer les biocarburants algaux

Cellectis, spécialiste français de l’ingénierie des génomes, a annoncé lundi la signature d’un accord avec Total portant sur le développement de substituts pétroliers dérivés de microalgues.

A long-terme, l’exploitation des microalgues pourrait contribuer à compléter l’offre et réduire les impacts environnementaux des marchés de l’énergie et de la chimie.

Le programme de recherche comprend une première phase d’une durée d’un an qui pourrait être suivie d’une seconde phase de deux à trois ans.

La première phase du programme porte sur la mise au point de méthodes et d’outils d’ingénierie des génomes sur certaines espèces de microalgues sélectionnées pour leurs spécificités. La seconde phase porterait sur l’ingénierie de traits (modifications précises du métabolisme et de l’espèce) pour la production de composés aujourd’hui dérivés du pétrole.

Les coûts de ce programme conjoint seront supportés à parts égales par les deux partenaires.

Les technologies et produits issus de ces travaux seront détenus à parts égales par Cellectis et Total.

« Ce partenariat avec Total va nous aider à développer le potentiel de notre technologie dans le domaine des compléments aux produits pétroliers, » a déclaré André Choulika, Président directeur général de Cellectis. « L’enjeu de cette collaboration est considérable, puisqu’il porte sur la mise au point de produits dérivés de ressources biologiques renouvelables pour le marché de l’énergie et celui de la chimie ».

Créée en 1999 par André Choulika et David Sourdive, la société Cellectis est côtée en bouse sur le marché Alternext de NYSE-Euronext (Paris) depuis 2007.

Le chiffre d’affaires 2010 dont 70% est réalisé à l’international s’élève à 15,8 millions d’euros. Elle emploie environ 140 pesonnes dans 4 filiales distinctes : Cellectis bioresearch, Cellectis therapeutics, Cellectis plant sciences, Ectycell, avec des centres situés à Paris (France), Saint-Paul, Minnesota (USA) et Cambridge, Massachussets (USA).

La société a obtenu 83 brevets et entrepris une demande sur 260 autres.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cellectis et Total vont explorer les biocarburants algaux"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

mon prince viendra… Gag à répétition, ou réelle volonté d’avancer “vraiment” dans le biocarburant algal ??? (ou autres “substances” ad hoc) Un jour, peut être, bientôt, etc etc… nos enfants et petits-enfants le connaitrons peut être…

wpDiscuz