Cellules solaires S’Tile : 3 ME pour construire son pilote industriel

La société S’Tile spécialisée dans la conception et la production de cellules photovoltaïques innovantes, a réalisé en juillet 2015 une augmentation de capital de 1,2 million d’euros auprès de ses actionnaires historiques ( Sergies et ECM Greentech, les deux fonds Emertec 3E et E2, et le Fonds Régional de co-investissement Poitou Charentes).

De plus, elle a également levé de l’argent auprès de deux nouveaux actionnaires : l’industriel allemand Disco Europe et la société WiCAP S’Tile. Cette dernière structure regroupe plus de 350 souscripteurs ayant apporté près de 500 000 euros via la plateforme de financement participatif (crowdfunding) Wiseed dédiée au financement des start-up.

A la suite de cette levée de fonds, Bpifrance a confirmé un financement complémentaire de 1,9 million d’Euros à S’Tile sous forme d’une avance récupérable.

L’ensemble de ces fonds collectés financeront le développement de la nouvelle ligne de production industrielle de cellules photovoltaïques à haut rendement de conversion conçues et développées par la société S’Tile.

La Banque publique d’investissement a par ailleurs accompagné la société depuis 2013, avec un premier financement de 2,7 millions d’euros sous forme d’avances récupérables et de subventions.

"S’Tile est une innovation technologique forte dans le domaine du frittage du silicium qui réunit industriels et laboratoires de haut niveau. Nous nous réjouissons d’apporter un financement complémentaire, afin de permettre la mise en place d’une ligne pilote industrielle" a précisé Véronique Bensemhoun, de la direction de l’expertise de Bpifrance.

"Nous sommes très heureux de la confiance renouvelée de Bpifrance dans la technologie innovante i-Cell développée par notre société. L’accueil de Disco Europe et de la société WiCAP S’Tile dans le cercle de nos investisseurs est pour nous un grand motif de satisfaction. Cette levée de fonds témoigne de leur conviction dans la viabilité du projet et représente un apport financier conséquent pour l’entreprise afin d’atteindre les objectifs industriels que nous nous sommes fixés" a déclaré Alain Straboni Président et fondateur de la société S’Tile.

Cellules solaires S'Tile : 3 ME pour construire son pilote industriel

Une plate-forme de production innovante

Spin-off du CNRS, et de l’Université de Poitiers, créée en 2007, S’Tile a conçu et développé un nouveau procédé de fabrication de cellule photovoltaïque à haut rendement de conversion appelée i-Cell ou cellule intégrée.

Ce procédé réalise la production de quatre cellules solaires connectées en série sur un même support intégré. Ce support est composé de silicium fritté réalisé à partir de poudres de silicium à bas coût sur lequel on rapporte une très fine feuille de silicium monocristallin.

Ce procédé de fabrication innovant est protégé par un portefeuille de brevets, dont une licence exclusive du CNRS.

S’Tile déploie actuellement sa nouvelle ligne de production industrielle dans ses locaux. Cette ligne de production sera opérationnelle en juin 2016 et disposera d’une capacité de production de 15 MW par an de cellules i-Cell. L’objectif de production visé par S’Tile est de 40 MW par an en 2017 et jusqu’à 200 MW par an fin 2018.

i-Cell combine un faible coût de fabrication et un rendement élevé

La cellule i-Cell combine à la fois un faible coût de fabrication et un rendement élevé de conversation photovoltaïque :

• En diminuant fortement l’utilisation des matériaux les plus chers comme le silicium pur, l’argent et le cuivre,

• En réduisant le courant circulant au sein des modules, ce qui permettra d’atteindre des rendements de conversion de 20% en production industrielle.

Cette cellule innovante développée par S’Tile s’intègre dans l’objectif annoncé du nouvel appel d’offres national CRE3 lancé en novembre 2014 pour les grandes installations photovoltaïques (>250 kWc) qui vise à encourager la compétitivité-coût des projets, à valoriser l’innovation et à favoriser les projets sobres en carbone et vertueux en termes de bonne utilisation des sols.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Cellules solaires S’Tile : 3 ME pour construire son pilote industriel"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
b api
Invité
… cette technique “améliore” les performances et le coût. Cette cellule compatible sera-t-elle réellement moins chère que celle produise en Chine, où les performances continuent aussi d’augmenter à coût toujours moindre ? 30% d’économie par rapport à une cellule fabriquée en Europe reste plus cher qu’une cellule fabriquée en Chine… c’est bien pour çà qu’il n’y a plus de fabrication européenne. C’est pour çà qu’on attend la “révolution” photovoltaïque, celle qui donnera plus de 50% de rendement, coûtera 50% moins cher et fonctionnera plus de 50 ans. A ce moment, on ne se posera plus de questions sur la rentabilité… Lire plus »
Mimo
Invité
La révolution ne viendra probablement jamais, ce qu’on va voir c’est une très lente amélioration des rendements, et une diminution des prix continue mais de moins en moins rapide. Malheureusement, il n’y a pas de miracle, et la recherche dans ce genre de technologie déjà relativement mature est un sport d’endurance. Après on peut toujours rêver que les nanodots et le graphène vont permettre des percées fulgurantes, mais j’en doute. En tous cas le principe de la S’Tile est vraiment intéressant, aller dans le sens d’une réduction des matériaux rares c’est bon pour le cout de production et pour notre… Lire plus »
wpDiscuz