Enerzine

Centrale nucléaire de Sinop : le Parlement turc approuve le projet

Partagez l'article

Le Parlement turc a donné son feu vert officiel à un consortium international franco-japonais-turc dont GDF Suez pour le projet de construction d’une centrale nucléaire à proximité de Sinop, dans le Nord de la Turquie.

Cette autorisation concerne l’accord intergouvernemental conclu entre la Turquie et le Japon et le contrat commercial entre les membres du consortium et le Gouvernement turc.

Le projet porte sur la construction d’une centrale nucléaire d’une puissance de 4.400 MW. Il comprend quatre réacteurs ATMEA1 qui seront installés sur un site dans la province de Sinop sur la côte turque de la Mer Noire.

L’ATMEA1 est un réacteur à eau pressurisée de génération III+ conçu selon les critères de sécurité et de fiabilité les plus stricts, par une co-entreprise constituée de Mitsubishi Heavy Industries et Areva.

Le consortium va maintenant réaliser une étude de faisabilité, comprenant notamment des études géologiques, des analyses d’impact environnemenmertal et de risques sismiques afin d’évaluer l’adéquation du site de construction proposé. Le consortium procédera également à la préparation et à l’analyse du cadre financier et contractuel du projet. Avec un recours à des ressources humaines locales pour la construction, l’exploitation et la maintenance des nouveaux réacteurs, et à des approvisionnements domestiques, ce projet devrait également contribuer de manière importante au développement de l’économie turque.

Le Groupe GDF Suez a précisé dans un communiqué vouloir soutenir les nouvelles évolutions de la technologie des réacteurs à eau pressurisée de troisième génération (PWR). Ces derniers résultent de techniques évoluées intégrant les normes les plus strictes en matière de sécurité conformément aux conditions en vigueur actuellement.

** GDF Suez exploite 7 réacteurs nucléaires en Belgique à Doel et Tihange représentant une capacité installée d’environ 6 000 MW en Europe. Présent depuis longtemps en Turquie par le biais de ses activités en matière de production d’énergie, de distribution de gaz, GDF Suez détient des participations dans les centrales au gaz de Baymina et d’Unimar, d’une capacité globale d’environ 1 250 MW. Le Groupe possède également la société Izgaz, troisième société de distribution de gaz naturel du pays.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    23 Commentaires sur "Centrale nucléaire de Sinop : le Parlement turc approuve le projet"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    gaga42
    Invité

    Projet dangereux pour 3 raisons, par ordre de gravité croissante: 1: Pays dont la stabilité institutionnelle reste à confirmer, même si il a tout pour devenir une grande nation (mais ça reste mieux que l’Iran ou les dictatures de la péninsule arabique en voie de nucléarisation) 2: Pays sismiquement peu stable, notamment vers Sinop, 3: Projet géré par un groupe industriel privé: au début ce sera le top au niveau sécurité, mais, les années passant, et si en plus les actionnaires deviennent exigeants… J’appelle ça le syndrome de Bhopal, ou de Tepco si vous préférez…

    Gofast
    Invité

    bjr Et les turcs ils en pensent quoi ? Construire 4 réacteurs nuke dans le pays le plus sismique après le Japon !Génial ! Ca promet ! Alors que la moitié de la Turquie est un désert à l’ensoleillement remarquable qui ne demande qu’à être équié solaire et éolien ! Honteux, scandaleux, lamentable, navrant ! Autre chose: GDF machin gérait 7 réacteurs ! Parce qu’actuellement il y en a 4 en pause pour cause de fissures ! On vit une époque formidable ! Au secours !

    Sicetaitsimple
    Invité

    Je suis presque prêt à parier que ça n’ira pas au bout. Gazprom, avec son nouveau projet de méga gazoduc vers la Turquie ( celui qui remplace Southstream), devrait faire ce qu’il faut et quand il faut en termes de conditions commerciales pour tuer le projet. Et par ailleurs j’ai l’impression que GdfSuez y va du bout des lêvres, qu’entre le début de l’affaire et maintenant leur stratégie a largement évolué. Bon, on verra….

    Shabbak
    Invité
    Bravo pour Mitsubishi Heavy Industries,GDF-suez et Areva. D’ avoir remporté ce marché à l’export. Ce genre de bonnes nouvelles fait plaisir à lire.Cette centrale de génération III+ conçu selon les critères de sécurité et de fiabilité les plus stricts,sera malgré la zone sismique très largement prise en compte dans ce cas de figure d’une sureté exemplaire car les futurs succés de l’Atméa à l’export dans le monde entier en dépendent totalement(de cette sureté la plus grande possible).Et Mitsubishi Heavy Industries,GDF-suez et Areva le savent parfaitement bien .Aucun accident grave ne pourra être permis,sous peine de ne plus pouvoir vendre de… Lire plus »
    Temb
    Invité

    On prend les paris, ce projet n’ira jamais jusqu’au bout. Ils sont partis pour 4-5ans d’études et aucune idée encore du coût de ces réaceurs et surtout du MWh qui en sortira. Par ailleurs il s’agit d’un feu vert pour les pré-études, pas encore d’un contrat signé sur un prix fixé. En attendant éolien et solaire se développent très vite en Turquie.

    Sicetaitsimple
    Invité

    ollah Temb, quand il y a du vent vous prenez ma roue?

    Shabbak
    Invité

    Concernant les Turques,il y a une volonté politique très déterminée du gouvernement Turque(comme en Iran) à avoir de l’électronucléaire.Ils ne résonnent pas à l’occidentale façon « temb » , »sicétaitsimple », »gofast » ou « Gaga »… Ils résonnent à la Turque,à l’Orientale.Et ils veulent être une puissance électronucléaire,comme le devient l’Iran,et les pays de la péninsule arabique en voie de nucléarisation .C’est avant tout politique.Si vous ne comprenez pas ça,vous ne comprenez rien.Dans tous ces pays là,les idées de greenpeace n’ont aucune chance d’interférer dans les décisions gouvernementales.

    Sicetaitsimple
    Invité

    Me voilà « Greenpeacé » par un petit nouveau! Relisez mes arguments….

    Gofast
    Invité
    re La forme shabbak ? C’est de la méthode coué ? Ca va marcher, Ca va marcher, il faut que ça marche ! Peut être qu’à travers leur nucléaire civil ils veluent accéder à la bombinette ! Sinon économiquement c’est mort ! Mais bon, j’en connais d’autres comme ça ! Génération 3+ ? c’est nouveau ! Qu’ils passent à la 4G direct, Orange et free ont des offres canons en ce moment ! Pfffff ! ça serait pas si grave, ça serait drôle ! allez courage les turcs ! Et faites chauffer les cartes bleues ! Pauvre nuke,c’est beau comme… Lire plus »
    Shabbak
    Invité
    Si Gdf-suez et Mitsubishi Heavy Industries se désengageaient,les Russes sont là,avec Rosatom,en embuscade pour vendre à la place leurs réacteurs nucléaires à eux.Et les réacteurs Rosatom,au niveau sécurité,qui plus est en zone sismique,ça craint autrement plus que l’Atméa d’Areva.Ceux qui chez nous ont vraiment peur de l’accident très grave,comme Gofast,auront de bonnes raisons,cette fois ci, d’avoir très peur,dans ce cas là.Comme les dirigeants turcs(Erdogan and co) sont très déterminés pour raison politique à avoir des réacteurs nucléaires: Si c’est pas Gdf et Mitsubishi,ça sera les Russes de Rosatom. Personnellement je serais beaucoup plus tranquille,au niveau sécurité, si c’était nous qui… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    Pour vous mettre à l’aise et vu que vous semblez arriver, sachez d’abord que je ne suis pas anti-nucléaire en général ni anti-ATMEA en particulier. Par contre, quand vous soutenez que Gazprom fait dans l’économique et pas dans le politique, là je pense que vous devriez arréter de regarder vos cassettes  » les bisounours  » pour passer à quelque chose d’un peu plus fort….

    Shabbak
    Invité
    Non,je dis que Erdogan et les dirigeants Turcs font de la politique,et qu’ils veulent du nucléaire pour raison politique(C’est leur programme « à la DeGaulle » façon Turcs,pour aquérir des compétences importantes dans la technologie nucléaire,le savoir faire nucléaire).Gazprom ne peut pas leur faire du nucléaire,c’est pas en son pouvoir,ni dans ses compétences.Par contre Rosatom pourra faire du nucléaire à Sinop,si Gdf-suez et Mitsubishi Heavy Industries se désengageaient à Sinop. Et Bien sur,aussi, qu’à long terme(25 ans ou 40 ans)les dirigeants Turcs voudraient pouvoir être prêts à pouvoir faire vite,au besoin, la bombinette.On dirait que vous ne comprenez pas.Erdogan commence par faire… Lire plus »
    Papijo
    Invité
    Quand j’ai débuté ma carrière (en 1974 / 1975), on parlait déjà d’un projet « sérieux » de centrale nucléaire en Turquie. Dans 40 ans, ce sera peut-être encore d’actualité ! Mais comme dit par Shabbak, si la volonté politique est là, avec la même volonté pendant la phase d’études, et si les américains (curieusement absents du projet) n’y mettent pas de bâtons dans les roues, pourquoi pas. Après tout, quand le Général de Gaulle a lancé le programme électronucléaire français, ce n’était pas pour des raisons économiques, des centrales fuel (au prix de l’époque) auraient été bien moins chères, mais c’était… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    Alors là, vous employez vraiment les bons arguments pour me convaincre! Vous êtes en train de déraper, on est bien loin de « Bravo pour Mitsubishi Heavy Industries,GDF-suez et Areva.D’ avoir remporté ce marché à l’export. Ce genre de bonnes nouvelles fait plaisir à lire.Cette centrale de génération III+ conçu selon les critères de sécurité et de fiabilité les plus stricts » du début. On verra….Je maintiens mon « presque » pari.

    Shabbak
    Invité
    Et surtout n’oubliez pas le fait que les réacteurs Rosatom,au niveau sécurité,qui plus est en zone sismique,ça craint autrement plus que l’Atméa d’Areva,hors comme les dirigeants turcs(Erdogan and co) sont très déterminés pour raison politique à avoir des réacteurs nucléaires: Si c’est pas Gdf et Mitsubishi,ça sera les Russes de Rosatom. C’est pour ça,en fait que personnellement je serais beaucoup plus tranquille,au niveau sécurité, si c’était nous qui construisions et que je me réjouissait tant qu’à faire que ce soit bien Gdf-suez et Mitsubishi qui puissent avoir ce chantier et que je diais:Bravo,etc… Maintenant,si c’est pas nous,alors oui,ça va vraiment… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    « les réacteurs Rosatom,au niveau sécurité,qui plus est en zone sismique,ça craint autrement plus que l’Atméa d’Areva ». Sur quoi vous basez vous pour affirmer ça? Je veux dire, sur quelle analyse, document,…N’oubliez pas que vous parlez d’un réacteur qui n’existe que sur le papier.Loin de moi l’idée de défendre le design Rosatom, mais votre argumentation me parait plus que légère. Et Sinop, c’est contrairement à ce que vous dites plus loin ( pas beaucoup) de chez nous que Tchernobyl, même si ce n’est pas un argument recevable quand on parle de sureté nucléaire.

    Nicias
    Invité

    Je suis pas trop sur que les Turques aiment beaucoup les Russes. Par contre la France qui fait de la surenchère sur les Américains en Syrie ou en Iran, ils doivent aimer. Peut-être même que le les Qatari vont financer les centrales. Puis après on vendra des Atméa à l’égypte financés par les Saoudiens.

    Shabbak
    Invité
    Et Sinop, c’est contrairement à ce que vous dites plus loin ( pas beaucoup) de chez nous que Tchernobyl. A la règle ou au compas(ligne droite)vous avez raison.Mais les courants aerien font que dans le secteur de Tchernonyl les jeux de vents font souvent faire des détours prolongés aux radionucléides par la Scandinavie(d’où la Suède qui a détectée bien avant la France les radionucléides sur son territoire en 1986).Par conre les jeux de courants aeriens et éoliens traversent plus facilement souvent de la Turquie à la Grèce-Italie puis la France(lors des Dominants Est-Ouest) que le circuit des vents en provenance… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    Sur le point 1 (l’impact éventuel sur la France), vous êtes complètement à coté de la plaque, la sureté nucléaire ça ne fonctionne pas sur ces bases.On regarde quand même d’abord l’impact d’un accident sur qq km de rayon avant de regarder ce qui se passe à plusieurs milliers. Sur le point 2 , vous vous faites votre film ( « il n’est pas sûr que », » plein d’autres choses »,…. »qu’il serait en plus fastidieux d’énumérer »). Bah passez nous un lien sur une étude sérieuse si c’est si fastidieux….

    Shabback
    Invité
    Sur le point 1 ,comme j’habite à des milliers de Km,je me souci des radioelements qui peuvent arriver jusqu’a moi(avec les courants éoliens),ce qui se passe à queques Km de Sinop ne m’inquiete pas. Sur le point 2,Je me fais peut être un film(et je suis trop paresseux pour vous chercher un lien que vous pouvez trouver vous même)mais je maintiens ce que j’en pense et comme viens de dire le dénomé chelya,le nucléaire c’est aussi une question de confiance,et je n’ai pas du tout confiance en Rosatom.J’ai plus confiance en l’Atméa(qui est encore sur le papier) de Mitsubishi Heavy… Lire plus »
    Papijo
    Invité

    Pourquoi le graphite gaz: cela n’a rien à voir avec l’armée. C’était seulement la seule technologie capable de fonctionner avec de l’uranium naturel que l’on ne savait pas encore enrichir économiquement et dans des délais brefs (alors que les USA bénéficiaient de la technologie « à eau » mise au point pour les besoins des sous-marins nucléaires). Sinon, bien sûr, un des « avantages » du nucléaire sur le fuel, c’est qu’il permettait de produire le plutonium de la bombe, et donc de produire « en quantité » des bombes, sans passer par l’enrichissement de l’uranium.

    Pastilleverte
    Invité

    puisqu’on vous dit que le nucléaire civil n’intéresse plus personne de par le monde…

    Bachoubouzouc
    Invité
    Bonne chance pour ce projet, dont je regrette qu’EDF ne fasse pas partie, alors qu’il s’agit du premier ATMEA construit dans le monde. Quelques rappels : 1) La République Turque n’est certes pas au niveau de ce qu’on peut trouver en Scandinavie, mais c’est une vieille démocratie qui a survécu bien plus longtemps que notre Vième République, au milieu d’un voisinage infiniment plus difficile que le nôtre. 2) Certes la Turquie est un pays très sismique. Mais le problème n’est pas là. Le problème est : Peut-on mettre en face de ce risque des parades qui le rendent acceptable sans… Lire plus »
    wpDiscuz