Enerzine

Centrale nucléaire : la Chine prête à investir 35 Mds £ au Royaume-Uni

Partagez l'article

Des représentants de l’industrie nucléaire chinoise seraient enclins a investir dans la construction de 5 réacteurs nucléaires en Grande-Bretagne, pour une enveloppe pouvant atteindre jusqu’à 35 milliards de livres sterling (soit 45 milliards d’euros).

Keith Parker, le président de l’Association de l’industrie nucléaire à Londres, a déclaré dans le journal britannique ‘The guardian’ qu’il était "très encourageant" de voir la Chine vouloir investir au Royaume-Uni. "Elle possède 14 réacteurs en exploitation et 25 autres en cours de construction, de conception française (Areva) et américaine (Westinghouse) qui pourraient être utilisés ici."

"C’est un signe de désespoir", a déclaré à contrario Doug Parr, responsable scientifique de Greenpeace. "Les acteurs chinois du nucléaire qui ont le soutien de l’Etat pourrait aider à résoudre la question du financement colossal des nouvelles centrales nucléaires au Royaume-Uni. Mais cela signifie simplement que l’argent des contribuables britanniques iront au gouvernement chinois, plutôt que celui de la France."

Déjà en mai, le ministre de l’Energie ‘Charles Hendry’ avait indiqué que le Département de l’Energie et du Changement climatique n’avait pas d’objection à ce que des entreprises chinoises soient impliquées dans le processus d’appel d’offres pour la construction de nouveaux réacteurs nucléaires au Royaume-Uni.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    24 Commentaires sur "Centrale nucléaire : la Chine prête à investir 35 Mds £ au Royaume-Uni"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Nuclearerror
    Invité

    Excellente nouvelle, voila qui va peut-être reveiller les anglais, derniere nation démocratique avec la France et la Tchéquie à croire encore à l’avenir de cette énergie du passé.

    Bachoubouzouc
    Invité

    Rappelons qu’avoir des investisseurs étrangers n’a rien de nouveau, ni d’exceptionnel : Par exemple, les allemands et les suisses ont investi dans Fessenheim il y a 40 ans et la centrale tient toujours. Le nucléaire a besoin de capitaux, et les chinois, grâce à leurs excédents commerciaux et à leur énorme épargne, en ont à placer. Et que je sache, leur argent est aussi bon qu’un autre. Par ailleurs, j’ai le regret d’apprendre que les USA, la Finlande, l’Inde, la Suède et quelques autres pays de ce calibre ont été déchues du rang de nation démocratique.

    Enpassant
    Invité
    Cette attitude des anglais est à l image de leur économie : il ne leur reste plus rien (hors la « city » cet endroit où les cupides epuisent les plus faibles), aucune industrie majeure et aucun sens moral. Les années Tatcher ont effectivement fait bien des dégats. L’idée même de faire construire des centales atomiques par la plus grande dictature populaire du monde à la place de gentils voisins européens, atteste du mépris des anglais pour le monde dans lequel il vivent et de l’immaturité de leurs dirigeants, plus prompts à couvrir les scandales financiers de Barklays que d’imaginer une « Europe »… Lire plus »
    De passage
    Invité

    je n’ai jamais autant rigolé en lisant les commentaires: avec 70 centrales nucléaires en construction dans le mode qui produiront chaque année davantage de kwh que toutes les installations eoliennes + PV existantes, ces devins des temps modernes y voient la fin du chpître nucléaire…! Bravo mais leur réveil sera cruel, il ne leur restera plus que s’exiler au pays de leurs songes… Hors charbon et atome, il n’y aura pas d’autre source massive d’énergie en 2040.

    aurel
    Invité

    « Hors charbon et atome, il n’y aura pas d’autre source massive d’énergie en 2040. » Vous êtes un optimiste vous… Ca laisse reveur l’vanir tel que vous le décrivez.

    Samivel51
    Invité

    Il faut que Hollande et Cameron se parlent et que l’on trouve un moyen de construire ces centrales sans faire appel aux Chinois. Quitte a ce que des acteurs britanniques entrent au capital de nos Areva, EDF et autres GDF Suez. C’est une question de souverainete europeenne (un concept qui plaira surement aux Anglais 😉 ), d’emploi, de concurrence technologique a long terme.

    Bachoubouzouc
    Invité
    Que les chinois financent nos projets, avec un taux d’intérêt défini à l’avance, ne va pas beaucoup menacer notre souverainté… alors qu’on leur vend déjà toute la technologie par ailleurs ! Il ne s’agit ici que d’argent, càd nous offrant aux chinois un investissement de long terme. Et pour EDF et les anglais, encore une fois je doute qu’ils n’arrivent pas à se mettre d’accord, sachant que l’un comme l’autre ont tout à y perdre et tout à y gagner : Les anglais ont un besoin absolu de ces GW, décarbonés ci possible. Et EDF/Areva a un besoin absolu d’exporter… Lire plus »
    Tech
    Invité
    dans votre frénésie à défendre le nucléaire coûte que copute, vous en arrivez à dire n’importe quoi! l’argent des chinois aussi bon qu’un autre ! favoriser la copie, le travail des enfants, les sous rémunérations, le système de protection social quasi inexistant, le protectionnisme, et j’en passe et des meilleurs ! il n’ont qu’a réinvestir chez eux pour leur peuple, plutôt que d’essayer d’augmenter leur main mise et leur influence à l’étranger. avez-vous lu récemment qu’ils voulaient maintenant vendre des airbus à l’étranger, alors qu’ils n’avaient une license de production que pour lemarché chinois. on leur donne la main, ils… Lire plus »
    Nuclearerror
    Invité
    Bachoubouzouc s’en moque absolument tant que le but final est d’avoir un paquet de beaux déchets radioactifs. C’est grace aux gens de son espèce que l’on peut espérer voir perdurer le risque nucléaire, les déchets, les catastrophes, les mines d’uranium utlra-polluantes et un système ou la gabegie d’électricité est la panacée. Il est dans l’incapacité de voir plus loin que le bout de sa fiche de paye de salarié du nucléaire. personne ne veut des EPR? Vendons-les à la Lybie de Kadhafi ou l’Egypte de Moubarak. L’un est mort et les Lybiens comme les égyptiens ne veulent plus de nucléaire?… Lire plus »
    Bachoubouzouc
    Invité
    « favoriser la copie, le travail des enfants, les sous rémunérations, le système de protection social quasi inexistant, le protectionnisme, et j’en passe et des meilleurs ! » C’est sûr, refuser leur argent va changer grand chose à un problème qui est essentiellement politique. En revanche c’est marrant : quand il s’agit d’ENR, les produits et l’argent chinois vous semblent soudain beaucoup moins répugnants… « il n’ont qu’a réinvestir chez eux pour leur peuple, plutôt que d’essayer d’augmenter leur main mise et leur influence à l’étranger. » Aux dernières nouvelles ils le faisaient aussi largement, investir chez eux. Simplement de l’épargne et des excédents… Lire plus »
    London
    Invité

    Si les chinois voulaient seulement investir, ils enverraient leurs banquiers, pas les pontes de l’industrie nucléaire. Centrica veut se retirer de British Energy, EDF restant seul dans l’affaire. Mais le projet EDF se fait avec un EPR d’Areva dont la construction traîne en longueur et le un coût est doublé. Cela doit laisser les britanniques songeurs … au point d’envisager d’autres fournisseurs et d’autres réacteurs.

    Bachoubouzouc
    Invité
    « Si les chinois voulaient seulement investir, ils enverraient leurs banquiers, pas les pontes de l’industrie nucléaire. » Vous avez raison, néanmoins ils peuvent toujours être intéressés par autre chose que de la construction : En plus des intérêts, ils pourraient demander dans cet accord la transmission de REX, de la formation pour leur personnel via des programmes d’échanges, etc. Par ailleurs, je viens de me rendre compte que l’article du Guardian que vous citiez () parlait effectivement entre autre de construction : « But sources close to the Chinese say they are also interested in other locations at Bradwell in Essex, Heysham… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    «  »C’est un signe de désespoir », a déclaré à contrario Doug Parr, responsable scientifique de Greenpeace. « Les acteurs chinois du nucléaire qui ont le soutien de l’Etat pourrait aider à résoudre la question du financement colossal des nouvelles centrales nucléaires au Royaume-Uni. Mais cela signifie simplement que l’argent des contribuables britanniques iront au gouvernement chinois, plutôt que celui de la France. » » Alors là, il faut oser : Greenpeace qui regrette que la France ne puisse pas investir dans le nucléaire à cause des Chinois !

    Sicetaitsimple
    Invité

    On voit bien que c’est un citoyen déviant de sa gracieuse Majesté! Un Anglais normal, au moins sous couvert de l’anonymat (quoique…) préfererait je suis sûr les Chinois aux Frogs….J’exagère. Plus sérieusement, si j’avais 10£ à parier ce soir, je les mettrais bien sur « éolien comme on peut » (parce que nos amis Anglais ont toujours eu de très grandes ambitions en matière de renouvelables mais ont toujours eu des problèmes de mise en oeuvre) et cycles combinés gaz pour le reste… Nous verrons bien.

    Tech
    Invité
    oui ils ont beaucoup d’excédents commerciaux, alors votre solution c’est de leur en fournir encore plus! logique bachibouzoukienne! et ensuite bachoubouzouc qui parle de concurrence ;o) c’est à mourir de rire quand on sait comment le lobby nucléaire a muselé les développements autres ! c’est entre autre la mise en place de ce genre de concurrence avec le made in china qui a tué l’industrie en europe (il ya bien évidemment d’autres causes! méfiez-vous, quand les chinois prendrons votre poste dans le nucléaire, parce que vous leur aurez ouvert la porte en grand , il ne faudra pas venir pleurer.… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    Pourtant l’expansionnisme n’était pas historiquement la marque de la Chine, car même si Zheng He est allé très loin, après lui les consignes étaient claires : pas d’émigration et peu de commerce extérieur. La Chine vivait un peu replié sur elle-même. Bon, mais ça change très vite et elle se voit bien « coloniser » l’Afrique à sa manière. Certains appellent cela le nouveau far-west. Il ne faudrait tout de même pas qu’ils aillent trop au nord-ouest !

    Bachoubouzouc
    Invité
    « oui ils ont beaucoup d’excédents commerciaux, alors votre solution c’est de leur en fournir encore plus! logique bachibouzoukienne! » Je n’ai jamais dit que c’était l’idéal… je dis qu’on a pas trop le choix. Vous avez d’autres idées ? « méfiez-vous, quand les chinois prendrons votre poste dans le nucléaire, parce que vous leur aurez ouvert la porte en grand , il ne faudra pas venir pleurer.avec votre assentiment, c’est pour bientôt, parcequ’il ne vont pas se limiter à la construction, cela sera du clef en main ,avec les employés qui vont avec! et puis après l’angleterre, pourquoi pas la france le… Lire plus »
    Yadubon
    Invité

    Calcul de coin de table, ça fait 9 Meur le reacteur … on avait dit combien au début de FLA 3 !?

    Nuclearerror
    Invité
    Il est certain que votre compétitivité face aux chinois est mal barrée, vous ne payez pas l’électricité que vous pouvez donc gaspiller à volonté, vous partez à la retraite avant 60ans avec le régime spécial le plus avantageux au monde, vous disposez du CE le plus opaque et le plus riche de France, la CGT noyaute toute l’entreprise et bloque toute réforme ce qui a poussé votre boîte à externaliser un maximum de travailleurs qui eux sont dans des situations scandaleuses et très précaires (en particuliers les fameux « nomades du nucléaire ») et en plus vous avez le plaisir du nous… Lire plus »
    Kojema
    Invité
    Je ne vois rien de neuf dans cette news. Par le passé déjà, nous autres français étions allé chercher l’argent où il se trouvait pour financer nos activités nucléaires… Du coup, l’on n’en parle pas trop mais l’Iran est encore et toujours actionnaires d’Eurodif à hauteur de 10% ! On oublie d’ailleurs qu’on devait en retour leur fournir de l’uranium enrichi… Bref, une bien bonne idée, non !? Quant aux chinois, ils ont bien raison, le nucléaire étant l’exemple même de privatisation des gains et mutualisation des pertes en cas d’accident, investissement sans risque donc pour lequel il faut juste… Lire plus »
    Tech
    Invité

    de un aucuns liens avec le FN et je m’en honore , pouah, d’autres idée, oui car pour les anglais, c’est reculer pour mieux se faire sauter! le tapis rouge, c’est au sociétés européènnes qu’ils doivent le dérouler les GB sinon on (le reste de l’europe des 27) leur met un système de taxe sur la city insupportable. ou on leur fait payer leur contribution complète. On ne devrait pas se faire tatcherisé une autre fois!

    gcb
    Invité

    Les investisseurs chinois seront-ils contraints par les autorités britanniques de s’associer avec des entreprises locales ? C’est ce qu’ils l’imposent aux investisseurs sur leur propre territoire. L’Europe joue seule la carte de la dérégulation, les USA comme la Chine ayant des barrières douannières purement protectionnistes. J’ai peine à croire que nos eurocrates soient aussi naïfs…

    Pastilleverte
    Invité

    je croyais que les UKiens étaient les champions de l’éolien off shore ? Seraient-ils (redevenus) pragmatiques ? Tiens, « l’industrie nucléaire chinoise » ? j’ignorais qu’elle existât…déjà que pour le pV, hein, les chinois, et puis l’éolien (via le contrôle de fait des néodymes), mais, bon autant leur laisser toute cette industrie « du passé » (je parle du nuke) Comment qu’il dit Monsieur Montebourg ? Redressement Productif ?

    Arnaud1
    Invité
    Le Néodyme n’est utilisé que dans très peu d’éoliennes pour l’instant, celle d’Alstom devrait en utiliser pas mal s’ils arrivent à se développer. Mais il n’y en a pas dans la quasi totalité des éoliennes on shore. Quand au programme off shore UK il continue, le nucléaire aussi, les deux étants prévus pour remplacer le gaz/charbon qui fait presque 80% du mix anglais aujourd’hui. L’industrie nucléaire chinois fait ses preuves, elle arrive à construire nos EPR bien plus rapidement que nous et a acquis énormément de compétences ces dernières années, là ou en France nous en avons perdu énormement par… Lire plus »
    wpDiscuz