Centrales électriques : du rendement pour moins de CO2

Les entreprises ThyssenKrupp VDM et RWE Power ont conclu un partenariat avec l’Institut Fraunhofer de mécanique des matériaux (IWM) afin d’accélérer le développement de composants de centrales électriques, dans le but d’en améliorer les rendements et d’en diminuer les émissions de CO2.

ThyssenKrupp apporte ses compétences de fabrication et de traitement des matériaux, l’IWM mène des tests en laboratoire afin de caractériser le matériau et de préparer des modélisations, et RWE Power valorise les résultats au sein des centrales qu’il exploite.

Afin de réduire la quantité de CO2 émise par les centrales, il faut en augmenter le rendement
. Cela suppose toutefois d’atteindre des températures de vapeur très élevées, de l’ordre de 700°C, ce qui est impossible sans l’utilisation de nouveaux matériaux. Aussi ThyssenKrupp a-t-il mis au point de nouveaux alliages de nickel pour la chaudière et les turbines. Ces alliages font ensuite l’objet d’études en laboratoire : les scientifiques de l’IWM développent ainsi des simulations permettant, d’une part, d’optimiser la géométrie des éléments critiques et, d’autre part, de déterminer les délais de maintenance nécessaires.

Cette coopération devrait permettre d’accélérer l’émergence de centrales plus propres, comme l’affirme la Directrice R&D de ThyssenKrupp VDM, Jutta Klöwer : "Avec ces simulations informatiques, la durée nécessaire au développement d’un matériau, habituellement supérieure à un an, peut tomber à seulement quelques mois".

BE Allemagne numéro 388 (4/06/2008) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/54860.htm

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Centrales électriques : du rendement pour moins de CO2"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Andre
Invité

Ces nouveaux alliages, non encore au point industriellement, ne pourront donc intéresser que des centrales à construire dans le futur. Les quelques % de rendement supplémentaires ne permettrons une baisse significative des émissions de CO2. De plus, le silence pudique sur un éventuel captage et stockage du CO2 émis n’est pas de bonne augure….

pasnaif
Invité

disons plutôt du pipo: Beaucoup de bruit médiatique en éolien avec un parc ayant atteint  maintenant sa saturation, fournissant un génial 7 % de leur électricité soit probablement 2% de leurs besoins en énergie. Et après? Une fois ce rideau de fumée déployées, notons que pendant ce temps-là, ils ont approuvé plus de 20 centrales au charbon supplémentaires dont nous ignorons la part au titre de remplacement d’anciennes installations démodées.Comme leurs émissions nationales de CO² ont augmenté entre 2005 et 2007, j’ai peur que leur idéologie énergétique ne les mène dans le mur.Quelqu’un a-t-il des infos plus précises?

Momo
Invité

Peut-etre devriez-vous vous adresser aux Grunnen , ils doivent savoir , eux , et avoir toutes infos precises , puisqu’ils ont des Elus ( donc RESPONSABLES ) au Bundestag ….Je ne vois pas d’autre moyen raisonnable Bonne chance

Christophe
Invité

L’Allemagne aggrave encore ses pratiques anti-écologiques avec le développement effréné de la consommation de charbon. Mais la France ne fait guère mieux. Pendant la construction d’UN EPR, on prévoit de mettre en route DIX fois plus de puissance dans de nouvelles centrales au gaz ou au charbon! On espérait mieux suite au Grenelle de l’environnement.

Momo
Invité
Mais c’est exactement ce que reclament les ” antiN ” et autres ” Greenpeace ” ou ” Sortir du N ” ! il suffit de lire leurs manifestes : TOUT plutot que le nucleaire … il y a de l’incoherence partout , et il faut bien ” faire feu de tout bois ” si on veut continuer ds. la logique actuelle …. Ou alors CHANGER RADICALEMENT de logique ! Why not ? ….QUI en a evalue TOUTES les consequences en termes de qualite et duree de vie et autres parametres devenus FONDAMENTAUX pour les humains ? Avez-vous des infos serieuses… Lire plus »
Momo
Invité

N’oubliez tout de meme pas que dans l’annee , UN EPR donnera beaucoup + de MWh que les 10/ 12000MW gaz / charbon de pointe(s) , parfois que qq. heures / an , donc ne produisant ABSOLUMENT PAS la meme quantite globale de CO2 que les centrales Allemandes de memes puissances , mais tournant des millers d’heures /an , elles !Ne confondons pas ( et surtout pas volontairement )les puissances installees et les productions d’energies ( c’est le principal pb. des EnR intermittentes , d’ailleurs )

Dan1
Invité
Pour Christophe : je ne comprends pas le lien de cause à effet entre la construction d’un EPR et “on prévoit de mettre en route DIX fois plus de puissance dans de nouvelles centrales au gaz ou au charbon!” D’où vient cette information “10 fois plus de puissance” ? Quelles sont les centrales à charbons dont la construction est prévue en France ?? (à ma connaissance une seule). Quels sont les investisseurs qui ont intérêt à construire des centrales à gaz et pourquoi ? Quels est le bilan CO2 du scénario Négawatt en 2030 avec plus de 160 TWh d’électricité… Lire plus »
wpDiscuz