Enerzine

C’est dans les vieux pins qu’on fait les meilleurs puits

Partagez l'article

Les observations faites par l’Université de Washington et le Forest Service sur certaines forêts matures de la zone Nord-Ouest Pacifique tendent à prouver que ces forêts sont encore capables de séquestrer de grandes quantités de biomasse.

Ce résultat relativise l’opinion couramment répandue parmi les gestionnaires forestiers selon laquelle ces forêts atteindraient un état stationnaire se traduisant par un bilan carbone nul, voire négatif, tandis que des forêts jeunes et constamment régénérées représenteraient de meilleurs puits de carbone.

Le site expérimental de Wind River dans l’Etat de Washington (établi au début du XXème siècle) est équipé en permanence d’une grue de 85 mètres permettant d’accéder à la canopée. Les chercheurs ont ainsi pu observer une densité exceptionnelle de cônes sur les résineux, principalement des Pins de Douglas (Pseudotsuga menziesii) et une recrudescence de bourgeons précoces. Ces observations pourraient être des indices d’une réaction des forêts de la région au réchauffement climatique.

Selon certains scientifiques, une stratégie consistant à effectuer des coupes dans les forêts anciennes pour favoriser la régénération et le stockage de carbone serait contre-productive, les forêts matures représentant des stocks de carbone tels qu’il faudrait des décennies aux nouvelles forêts pour rattraper en biomasse absolue les gains de biomasse des forêts anciennes. Le bilan carbone des forêts reste cependant très mal connu, même sur des sites aussi bien équipés et suivis que celui de Wind River et la quantification des flux et stocks de carbone y est encore attachée de grandes incertitudes. Des programmes de suivi systématique et à grande échelle de communautés forestières diverses, tels ceux qui seront mis en oeuvre dans le cadre du programme NEON (National Ecological Observatory Network) sont donc très attendus par la communauté scientifique. Wind River est l’un des 20 sites candidat au réseau NEON (un pour chacune des régions bioclimatiques définies).

BE Etats-Unis numéro 102 (30/11/2007)


Partagez l'article

 



          

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz