Enerzine

Chauffage bois : 2/3 des français connaissent le label ‘Flamme verte’

Partagez l'article

Afin de mesurer la notoriété du label de qualité ‘Flamme Verte’ auprès des consommateurs, d’estimer le potentiel de foyers désireux de s’équiper d’un appareil de chauffage au bois et de connaître mieux les attentes des Français, le Syndicat des Energies Renouvelables a confié à l’institut de sondage LH2 une étude sur la notoriété du label de qualité du chauffage au bois domestique.

Pour les Français qui utilisent un appareil de chauffage au bois labellisé ‘Flamme Verte’, 99% se disent satisfaits de leur équipement. Ensuite, 2/3 des Français connaissent le label de chauffage au bois ‘Flamme Verte’. Et 18% d’entre eux le citent spontanément quand on leur parle de norme de qualité pour le chauffage au bois.

Les magasins spécialisés : lieu d’information privilégié

62 % des Français ont eu connaissance du label ‘Flamme Verte’ en allant à la rencontre des professionnels en magasins. Les sources d’information plébiscitées par les personnes interrogées pour se renseigner sur le chauffage au bois sont internet pour 52% et les réseaux de distribution des professionnels pour 44%.

Les critères de choix d’un appareil : économie et écologie

Les raisons pour lesquelles les utilisateurs se tourneraient davantage vers un appareil de chauffage au bois labellisé ‘Flamme Verte’ sont avant tout économiques et écologiques. Les questions d’efficacité énergétique et fiscales, même si elles participent au choix, sont citées dans un second temps.

De nouveaux consommateurs à conquérir

Près d’un tiers des Français (30 %) utilisant un appareil de chauffage au bois non labellisé ‘Flamme Verte’ est prêt à s’équiper d’un appareil de chauffage au bois labellisé ‘Flamme Verte’, dans les trois prochaines années.

Plus des deux tiers des personnes interrogées (74 %) ne se chauffant pas au bois envisagent de se tourner vers cette énergie dans les trois prochaines années. Ces dernières sont également sensibles à l’existence d’une norme de qualité pour les appareils de chauffage au bois puisque 80 % d’entre elles choisiraient un appareil de chauffage au bois en fonction d’un label ou d’une norme de qualité.

"Ce sondage nous apporte plusieurs enseignements. Tout d’abord, nous constatons que les personnes ayant acquis un appareil le chauffage au bois sont très satisfaites de leur mode de chauffage. Ensuite, nous mesurons l’utilité d’un label performant dans le domaine du chauffage au bois que nous, professionnels de la filière, devons encore promouvoir et toujours améliorer. Enfin, nous sommes heureux de constater que de nombreux Français souhaitent s’équiper d’un appareil de chauffage au bois dans les années qui viennent. Ces résultats sont particulièrement encourageants pour la filière", expliquent de concert Jean-Louis BAL, Président du SER et Olivier Grelier, Président de la Commission Chauffage au bois domestique du SER.

 

La Flamme Verte – KEZAKO ?
La Flamme Verte - KEZAKO ?Les appareils Flamme Verte disposent des meilleures performances inscrites dans les normes européennes.

Depuis la création du label en 2000, le rendement des appareils indépendants Flamme Verte est passé de 40 % en moyenne à plus de 70 %, voire 85 % pour certains. Quant aux émissions de monoxyde de carbone, elles ont été divisées par 8 sur les meilleurs appareils et se réduit aujourd’hui à moins de 0,3 % du volume des fumées tous les appareils Flamme Verte.

En ce qui concerne les chaudières, anticipant un projet de norme européenne, les signataires de la charte ont défini des classes de performances très exigeantes qui leur permettent de proposer des chaudières au rendement particulièrement élevé – de 80 à 85 % sur PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur) – et émettant un minimum d’émissions polluantes. Certaines d’entre elles atteignent plus de 90 %.

Plus le rendement de l’appareil est performant, moins l’utilisateur consommera de bois, de granulés ou de plaquettes, pour la même qualité de chauffage.

Les performances énergétiques et environnementales des appareils Flamme Verte sont contrôlées dans des laboratoires, notifiés par la Commission européenne, dont les essais donnent, par ailleurs, accès au marquage CE.

Tout signataire de la charte Flamme Verte pour les appareils indépendants au bois est tenu de respecter des critères techniques et se soumet à des prélèvements de contrôle aléatoires de ses appareils.

De plus, tous les trois ans, pour chaque signataire de la charte « Appareils indépendants », un appareil choisi au hasard, est prélevé et confié à un laboratoire notifié qui vérifie si les performances indiquées sur l’étiquette correspondent aux annonces. Si tel n’est pas le cas, l’appareil est déclassé ou retiré des listes Flamme Verte.

 

*Sondage réalisé en décembre 2012 auprès de 3 cibles, représentant un panel de 350 personnes, propriétaires de maisons individuelles, situées en dehors des grands centres urbains :

Cible 1 : 200 personnes utilisant un appareil de chauffage au bois labellisé Flamme Verte
Cible 2 : 50 personnes utilisant un appareil de chauffage au bois non-labellisé Flamme Verte
Cible 3 : 100 personnes ne se chauffant pas au bois, mais ayant le projet de s’équiper d’un appareil de chauffage au bois dans les 3 prochaines années


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    5 Commentaires sur "Chauffage bois : 2/3 des français connaissent le label ‘Flamme verte’"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Teredral
    Invité

    Quelle proportion de Français a connaissance que le chauffage au bois émet deux fois plus de particules fines que les moteurs diesel ?

    Bruno lalouette
    Invité

    En milieu rural et non en milieu urbain, et c’est la densité de particules qui en fait la nocivité, surtout qu’en plus l’air chaud ça monte! Par ailleurs, le renouvellement de la forêt fait que le CO2 est absorbé.

    Dan1
    Invité

    A Teredral « Quelle proportion de Français a connaissance que le chauffage au bois émet deux fois plus de particules fines que les moteurs diesel ? » Réponse : au moins 2 français soit 0,000003% … voire un peu plus ! Pour ceux qui veulent des données chiffrées : CITEPA Ceci dit, attention, il n’est pas politiquement et « écologiquement » correct de diffuser ce genre de données et d’émettre des réserves sur le chauffage au bois. En revanche pour le diesel, pas de retenue on peut taper.

    chelya
    Invité

    Tiens encore du Dan1 en flagrant délit de mensonge continu et répété sur le chauffage au bois puisqu’il va aller récupérer les données d’émissions d’un feu de jardin au lieu des données d’émission d’un poële à bois… Et encore c’est la norme, si vous prenez un flamme verte 5 étoiles comme de l’Okofen vous verrez que le niveau de particule est au même niveau qu’une chaudière gaz, c’est à dire rien…

    Dan1
    Invité
    Il n’y a aucun mensonge quand je cite le CITEPA. Il est un fait établi que le secteur résidentiel-tertiaire est le plus émetteur de particules très fines (PM 1,0), notamment à cause du chauffage au bois : Comme le site du CITEPA a été réorganisé et que le lien que j’avais donné ne fonctionne plus, je redonne le lien actif : En reavanche, vous concernant, il se pourrait bien que nous ayons encore réalisé un flagrant délit de mensonge à propos de vos affirmatuons sur EDF. Je repose donc ma question : Avez vous enfin trouvé le mécanisme qui vous… Lire plus »
    wpDiscuz