Chauffage : Economies d’énergie sur les circulateurs

Les 27 Etats membres ont approuvé une proposition de la Commission européenne, qui vise à réduire la consommation énergétique des circulateurs de chauffage. Ils en attendent des économies d’électricité de l’ordre de 2,2 milliards d’euros d’ici 2020.

La proposition de la Commission devrait permettre d’économiser l’équivalent de la consommation électrique annuelle de l’Irlande, affirme Bruxelles. Selon les prévisions, ce règlement devrait favoriser la création de 7 000 emplois et la réalisation d’économies d’électricité à hauteur de 2,2 milliards d’euros d’ici à 2020.

«Cette mesure(…) permettra de réaliser très rapidement des économies d’énergie significatives dont bénéficieront la société et les entreprises, comme le prévoit le plan de relance économique de la Commission européenne», a commenté Andris Piebalgs, membre de la Commission chargé de l’énergie.

Un circulateur est une pompe qui gère le débit et la pression du chauffage. La variation de fréquences et de débit variable permettent de réaliser des économies d’électricité.

Le règlement couvre les circulateurs indépendants, qui sont des petites pompes principalement utilisées pour faire circuler l’eau dans les applications de chauffage des bâtiments à usage commercial et résidentiel, et les circulateurs intégrés dans une chaudière, qui font partie intégrante d’une chaudière.

La plupart des 140 millions de circulateurs utilisés aujourd’hui en Europe fonctionnent en continu, quels que soient les besoins, sauf s’ils sont éteints par l’utilisateur lorsqu’aucun chauffage n’est nécessaire. On estime que 20% de la facture énergétique d’un ménage moyen pourraient être imputés à l’utilisation de circulateurs inefficaces.

Une fois adopté, le règlement interdira, d’ici à 2013, la mise sur le marché de circulateurs indépendants à rendements faible et moyen et autorisera exclusivement, d’ici à 2015, la commercialisation de circulateurs dits «intelligents», à très haute efficacité énergétique. Il devrait permettre de réduire la consommation électrique des circulateurs durant leur phase d’utilisation (pour l’UE-27) d’environ 23 TWh par an d’ici à 2020, ce qui correspond à une réduction annuelle de 11 millions de tonnes d’émissions de CO2. Ces économies équivalent approximativement à la consommation électrique annuelle de l’Irlande, précise la Commission.

La proposition doit être soumise au Parlement européen et au Conseil et son adoption officielle par la Commission est prévue en juillet 2009. D’autres mesures d’écoconception suivront dans les mois à venir afin de couvrir davantage de groupes de produits.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Chauffage : Economies d’énergie sur les circulateurs"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
lion
Invité

L’énergie dépensée dans un circulateur se transforme en chaleur dans l’eau de chauffage. Si l’on améliore leur rendement, il faudra compenser cette réduction d’énergie par un apport équivalent au niveau de la source de chaleur. C’est donc une opération neutre du point de vue énergétique.

Fred1
Invité

Mettez la main sur un circulateur en fonctionnement et vous verrez qu’une grande partie de cette énergie est évacuée par le carter du circulateur. Celui-ci étant souvent situé dans un local non chauffé (celui de la chaudière), une grande partie de l’énergie est perdue. Après, je ne sais pas quel pourcentage de l’énergie perdue est transmise au fluide caloporteur

Pasbon
Invité
pertes thermiques ou électriques… effectivement les circulateurs sont rarements calorifugés… et les circulateurs sont en fonctionnement continu pour maintenir dans les étages des bâtiments des températures rapidement acceptables en sorties de robinets placés hauts dans les étages pour les immeubles où la chaufferie est centrale… et en fonctionnement continu pour les transports des eaux chaudes ou glacées… donc à part segmenter en sous stations les installations… je ne vois pas comment si on veut de l’eau chaude dans tous les étages d’un immeuble à 7 h00 du matin sans faire couler de l’eau et de l’eau (couplage de chauffe eau… Lire plus »
wpDiscuz