Chauffage et générateurs : le danger du CO

68 personnes ont été intoxiquées lundi à Phalempin, dans le Nord, victimes d’un chauffage au gaz défectueux. Un enfant était encore placé en hyperoxygénation mardi soir, les autres étant hors de danger.

Ces personnes, dont une vingtaine d’enfants, ont été victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone lors d’un concert dans une église. Le gaz provenait d’appareils de chauffage défectueux.

Mardi soir, ce sont trente adolescents qui ont été évacués après une légère exposition au même gaz dans un collège de Haute-Savoie.

Le monoxyde de carbone (CO), inodore et invisible, est un gaz asphyxiant. Malaises, maux de tête, vomissements, confusion mentale, fatigue ou évanouissement sont autant de symptômes qui trahissent l’exposition au CO. L’intoxication peut se révéler mortelle.

Chaque année, le monoxyde de carbone cause 5 000 intoxications, dont 90 mortelles.

Ces derniers jours, la tempête qui a frappé le Sud-Ouest de la France a occasionné une recrudescence de ces intoxications, alerte la Direction Générale de la Santé. Mis en cause, les groupes électrogènes utilisés pour pallier aux coupures de courant peuvent causer la mort s’ils sont utilisés dans des lieux mal ventilés.

[DEVIS|13]

Il ne faut "jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage, et ne pas utiliser les chauffages d’appoint en continu" prévient la DGS.

Voir en ligne : L’intoxication au monoxyde de carbone sur le site du Ministère de la Santé

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz