Enerzine

Chine : 1er investisseur mondial dans les EnR en 2009

Partagez l'article

En 2009 et pour la première fois, la Chine s’est placée au premier rang mondial des investisseurs dans les énergies renouvelables, largement devant les Etats-Unis avec 25,8 milliards d’euros, contre 13,9 milliards pour ce dernier.

Toujours en 2009, les investissements mondiaux dans les énergies renouvelables ont atteint 121 milliards d’euros, en baisse de 6,6% par rapport à 2008. Toutefois, ce taux est à relativiser compte tenu du ralentissement économique et du fait que les investissements avaient très fortement augmenté au cours des deux derniers trimestres, comparativement à la même période de l’année 2008.

Plusieurs signes montrent qu’une croissance importante aura de nouveau lieu en 2010, avec un chiffre d’affaires prévisionnel de 150 milliards d’euros (soit +25%). Cette information est relayée dans un rapport intitulé "Qui sont les gagnants de la course aux énergies renouvelables ? Croissance, Compétition et Opportunités dans une économie mondialisée", et rédigée par l’association à but non lucratif "Pew Charitable Trust" en collaboration avec Bloomberg, New Energy Finance.

L’étude effectue une analyse approfondie des informations concernant différents pays. En 2009, les investissements italiens ont atteint 1,94 milliards d’euros, devant des pays comme l’Australie, la France, le Japon et l’Inde, mais derrière d’autres pays européens mieux placés : le Royaume-Unis (8,4 milliards d’euros), l’Espagne (7,8 milliards) et l’Allemagne (3,2 milliards). L’Italie a investi essentiellement dans l’énergie éolienne (61,6%)  et l’énergie solaire (20,3%).

La Chine est quant à elle devenue un pays leader sur le marché de l’éolien en 2009, grâce non seulement aux 13,75 gigawatts (GW) de nouvelles capacités installées, mais aussi à 3 de ses fournisseurs** qui se classent parmi les 10 plus grands fabricants de turbines.

"Les nouvelles capacités de la Chine ont représenté plus du tiers de la capacité totale mondiale en énergie éolienne (soit 38 GW) l’année dernière, un record malgré la crise financière", a indiqué le cabinet de conseil danois BTM. "A 447 gigawatts (GW), la capacité d’énergie éolienne mondiale devrait presque tripler au cours des cinq prochaines années et pourrait s’élever à près de 1.000 GW d’ici 10 ans".

** Sinovel (classé n ° 3), devant Goldwind (classé n ° 5) et Dongfang (n ° 7).


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    10 Commentaires sur "Chine : 1er investisseur mondial dans les EnR en 2009"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Lecteur
    Invité

    C’est curieux que la Chine soit le premier marché en 2009 pour l’installation d’éoliennes, j’avais entendu dire que le kWh éolien était plus cher à produire que le kWh conventionnel

    jeff_1982
    Invité
    Qui a dit que c’était cher? Certes ça a un cout d’investissement à première vue assez lourd mais si tu prends conscience que le cout environnemental est quasi nul par rapport aux énergies conventionnelles a flamme ou atomique et que le cout de démantèlement/rééquipement est également quasi nul… alors là, le kWh devient intéressant. Tu rajoutes un cout fixe sur 20ans (pas de marché des ressources: pétrole, gaz et uranium) et tu soustrais des conflits géopolitiques pour maitriser ces dernières et tu obtiens une économie stable sur 20ans…. Apparemment, en France, on est plus fort que le marché, plus fort… Lire plus »
    1000 mille
    Invité

    même en utlisant un boulier et surtout ils décident de leur avenir d’une façon pragmatique sans nécessairement s’opposer les uns aux autres et si cela arrive(l’opposition sur les solutions énergètiques) quand même, c’est certainement plus dépassionné et réflèchi que ce qu’il est possible de lire sur ce site.

    michel123
    Invité
    Au prix d’un allègement des turbines et des pâles , au prix d’une augmentation de la taille et de la puissance des turbines (prototypes de 10 mw en vue ) Ils disposent de grandes capacités en énergie hydrolique ce qui leur permet d’absorber facilement les baisses et augmentations de production de l’énergie éolienne. De plus les chinois ont un gros avantage sur nous ,n’étant pas une démocratie , ils peuvent imposer leurs centrales éoliennes aux populations locales qui n’ont guère le droit à la parole . Ils ont de plus la chance de ne pas posséder le peuple le plus… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    J’allais répondre , avant que Michel123 ne me précède, qu’effectivement c’était beaucoup plus dépassioné en Chine, notamment dans le domaine énergétique! Celui qui n’est pas content, il a essentiellement le droit de la fermer, quand même….

    christian
    Invité

    Je crois avoir décelé une faute de frappe dans votre post : houille et non pas houle. C’est ça ?

    Maurice.arnaud
    Invité

    Il est vrai que ce monsieur « jeff_1982 » a fait exprès d’oublier les nombreuses constructions actuelles de centrales thermiques au charbon(Houille) et aussi nucléaires.Attitudes très fréquentes chez les propagandistes de la récrimination permanente antinucléaire.

    Etienne solar
    Invité

    Quand la chine commencera à utiliser les microalgues pour se gaver du CO2 produit par leurs centrales au charbon, …, elles se passera avec ravissement du fardeau nucléaire … tout cela sans problème de stockage … et cela va arriver beaucoup plus rapidement que ne le pensent certain grincheux !

    Maurice.arnaud
    Invité
    Mais comme les microalgues sont ensuite brulées et leur CO2(issu d’abord de la combustion charbon pour fabriquer ces microalgues)rejeté finalement dans l’atmosphère…Les microalgues n’ont finalement rien protégé du tout,elles ont juste servi à transformer le CO2 du charbon en algo-carburant,cet algo-carburant brulé par la suite et restituant dans l’atmosphere le CO2 issue d’abord du charbon.Donc les microalgues n’empeche pas du tout le CO2 du charbon de finir dans l’atmosphere abondamment. La Chine n’a pas de débiles antinucléaires chez elle,c’est un truc(les antinucléaires)de débiles bobos-écolos purement occidentaux,en Chine ça n’existe pas. La Chine aime l’énergie nucléaire et va contruire d’ici à… Lire plus »
    1000 mille
    Invité

    remarquons et convenons ensemble de l’importance des mots dans les messages qui foisonnent sur le site. j’en connais deux qui auraient pû commencer le mot lié aux énergies chinoises par un C comme par exemple CHARBON ou …

    wpDiscuz