Chine, audit qualité pour traquer la pollution

Audit qualité : 15 000 entreprises sanctionnées

Suite à un audit qualité, environ 15 000 entreprises chinoises se sont retrouvées sanctionnées pour avoir trop pollué en 2008. La pollution, préoccupation du moment en Chine puisque celle-ci a augmenté le nombre d’audit qualité. Consommant trop d’énergie et rejetant trop de pollution, plus d’une centaine de projets industriels ont été ainsi rejetés. De plus, la Chine a investie dans des programmes écologiques et des projets ayant pour but de contrôler les principaux fleuves.

Des projets pour améliorer les résultats de l’audit qualité

La majorité de ces projets consistera en l’amélioration et au renforcement des digues ainsi qu’au contrôle des inondations. Mais cela ne s’arrête pas là, puisque des infrastructures seront installées. Centrales hydroélectriques, réservoirs, installations anti pollution devraient aider à améliorer les résultats d’un futur audit qualité. Un contrôle plus poussé des rivières permettra, également, de diminuer les risques d’inondation dans ces régions de Chine, où le fleuve Yangtsé avait détruit près de 230 000 maisons en novembre 2008.

Audit qualité : la Chine se refait une santé

Après des affaires de peinture au plomb, de lait contaminé à la mélamine et autres chaussures irritantes, la Chine tente de redorer son blason par le biais d’audit qualité. Objectif : diminuer la pollution et plus particulièrement dans les rivières du pays. Les huit projets de conservation et de contrôle de l’eau ont été rendus publics par le directeur de la commission des ressources en eau du Yangtsé, le fleuve le plus long de l’empire du milieu. Ces projets, établis après une suite d’audit qualité, seront effectifs à compter de 2011.

[ Archive ] – Cet article a été écrit par GaPou

Partagez l'article

 



Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz