Chine : le marché prometteur des gaz d’enfouissement

Xebec Adsorption, une compagnie canadienne spécialisée dans le traitement du biogaz, de la purification du gaz naturel et de l’hydrogène a annoncé l’obtention de sa première commande de système de traitement de gaz d’enfouissement de la part de Huiming EP&CE Co., un promoteur chinois de projets de transformation de gaz d’enfouissement en énergie.

Le système de Xebec servira à purifier des gaz d’enfouissement dans une décharge municipale située dans le comté de Changsha, dans la province de Hunan. Il éliminera les impuretés et le dioxyde de carbone des gaz d’enfouissement bruts pour produire du méthane renouvelable qui servira de carburant pour véhicules consommant du gaz naturel comprimé (GNC).

"Le marché des décharges municipales en Chine est un marché à la croissance très intéressante pour les projets de GNC renouvelable de ce genre puisqu’on y compte plus de 300 décharges pouvant assurer une production de gaz d’enfouissement suffisante pour soutenir des projets de purification de gaz d’enfouissement commercialement viables comme celui de Changsha. Ces décharges offrent une source locale commode de carburant pour véhicules fonctionnant au GNC renouvelable pour des villes de Chine qui cherchent à convertir leurs parcs d’autobus et de camions à ordures au GNC brûlant sans résidus," a déclaré Andrew Hall, Vice-président pour l’Asie-Pacifique de Xebec. "Nous observons un potentiel important pour la poursuite de l’expansion des projets de conversion des biogaz en GNC en Chine et Xebec est très bien placée pour tirer profit de cette tendance", a ajouté M. Hall.

"De surcroît, au mois de juillet, le Comité national du développement et de la réforme (CNDR) du gouvernement central chinois a annoncé une hausse de l’ordre de 10 à 20 % du prix du gaz naturel et du GNC. Ces augmentations de prix améliorent les conditions économiques de la récupération de GNC de qualité carburant à partir de gaz d’enfouissement, ce qui encourage la réalisation de ce genre de projets dans toute la Chine", a souligné M. Hall.

La mise en service et la mise en marche de cette installation devraient avoir lieu au premier trimestre de 2011. Les conditions de l’entente n’ont pas été dévoilées.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Chine : le marché prometteur des gaz d’enfouissement"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
1000 mille
Invité

friands de toutes ces nouvelles idées et technologies ILs achètent,experimentent,analysent et reproduisent en améliorant quand c’est possible… allons z’enfants laissont tomber le tout-nuck du 20ème siècle , on est en 2010

1000 mille
Invité

tout le monde va chier tous les jours donc c’est du pur renouvelable

Valou33
Invité

Hélas la France sera sans doute le dernier pays a abandonner le nucléaire car elle n’aura pas su faire sa révolution énergétique à temps faute au lobby nucléaire qui verrouille tout au niveau politique… Bref c’est un choix qui fera très mal au porte-feuille des contribuables obligé de payé la pollution et le gardiennage des déchets pendant des milliers d’année et encore plus mal en terme d’emploi et d’entreprises.

wpDiscuz