CHO Morcenx : livraison définitive de l’usine attendue à l’été 2015

L’industriel français Europlasma, concepteur et exploitant de solutions plasma pour la production d’énergie renouvelable et la valorisation des déchets dangereux, a annoncé l’arrivée et l’installation du nouvel échangeur thermique dans la centrale CHO Morcenx.

Cette étape confirme le planning des dernières étapes avant la livraison définitive de l’usine.

Comme prévu, le nouvel échangeur thermique est arrivé sur site le 27 janvier 2015, puis il a été installé et testé avec succès. Cet équipement est dimensionné pour assurer la maîtrise de la température du gaz de synthèse à pleine charge avant l’injection dans les moteurs à gaz. Il s’agit là d’une amélioration majeure identifiée durant la campagne de la livraison préliminaire de l’usine réalisée en juin 2014.

Durant les campagnes d’essais de ces trois derniers mois, destinées principalement à tester de nouveaux équipements et paramètres opérationnels, des progrès notables ont été effectués dans la stabilisation de la qualité du gaz de synthèse à 4,2MJ/kg et dans la réduction du carbone contenu dans les cendres (baisse de 70% à 30%, preuve d’une meilleure gazéification du combustible). En outre, des essais de compactage de suies avec un partenaire externe ont été réalisés avec succès, et devraient permettre à terme de réduire significativement le coût de traitement des suies.

Les travaux de génie civil nécessaires pour accueillir la nouvelle série d’économiseurs ont débuté le 12 mars dernier. Il s’agit là d’une amélioration significative à la chaudière de récupération (investissement de 700 K€) qui a pour but d’optimiser l’efficacité thermique de la chaudière à pleine charge et de réduire la fréquence des ramonages, facteur d’instabilité du procédé. La version améliorée de la chaudière de récupération sera opérationnelle d’ici la fin avril 2015, permettant ainsi un fonctionnement stable de l’usine à sa capacité nominale.

Livraison définitive de l’usine attendue à l’été 2015

Les équipes de CHO Power et CHOPEX sont mobilisées pour la livraison de l’usine à l’été 2015, avec deux moteurs, afin de démontrer que tous les paramètres opérationnels ont atteint des niveaux nominaux, dont : la gazéification à pleine charge, la réduction des goudrons, la récupération de chaleur, le fonctionnement des deux moteurs existants et de la turbine, l’efficacité environnementale, etc. A ce stade, la centrale aura également démontré qu’elle produit assez de gaz de synthèse de haute qualité pour alimenter les moteurs supplémentaires.

Cette livraison permettra ainsi de confirmer l’usine techniquement et commercialement.

Optimisation de la performance de la centrale moteurs

Le point ultime de la montée en puissance de l’usine consistera à envoyer le gaz de synthèse disponible dans les moteurs supplémentaires. Compte tenu des progrès en cours dans l’amélioration du procédé, CHO Power et le fournisseur de moteurs ajustent la configuration finale de la centrale moteurs, qui pourra être légèrement différente de la conception d’origine, afin d’en optimiser la performance environnementale et économique. Les moteurs supplémentaires seront installés quelques mois après la conclusion de cette étude d’optimisation, le délai dépendant du nombre de moteurs, de leur type, et de leur délai de fabrication.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "CHO Morcenx : livraison définitive de l’usine attendue à l’été 2015"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
gaga42
Invité

C’est sympa d’avoir le nez dans le guidon, mais un petit paragraphe expliquant ce qu’est la centrale CHO Morcenx n’aurait pas été superflu…

Momo1
Invité

Vous avez toutes les explications ( y compris l’historique de cette installation à Morcenx ) sur leur Web site et X liens associés …Monsieur Google en sait des choses , sur tout ! Bonne journée , vous verrez , c’est intéressant ( et Français ! …)

Papijo
Invité

Un économiseur pour réduire la fréquence des remonages de la chaudière ???? L’économiseur se place côté froid de la chaudière, là où les cendres ne sont pas “collantes”, et donc faciles à ramoner. Dans une chaudière normalement conçue, les problèmes de colmatage se situent dans les zones chaudes (surchauffeurs ou évaporateurs) car les cendres collent sur les surfaces d’échange. Pour moi, si on rajoute un économiseur, c’est qu’on s’est planté dans le dimensionnement et qu’il faut augmenter le rendement de la chaudière et / ou réduire la température de sortie des gaz. Pas de quoi se vanter sur Enerzine !

pierreerne
Invité

Voir l’article () pour explications.

wpDiscuz