Chypre va se doter d’une nouvelle unité de production d’énergie

L’Office chypriote de l’électricité va recevoir de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) des fonds d’une enveloppe de 130 millions d’euros pour pouvoir construire une nouvelle unité de production destinée à renforcer la fourniture d’électricité à Chypre.

Le contrat de financement a été signé jeudi 8 mars au ministère des finances, à Nicosie.

Comme la demande d’électricité augmente à Chypre, les centrales de ce type permettent de réagir rapidement aux variations de la consommation, surtout en période de pointe. Ce projet aidera donc à faire face aux fluctuations de la demande, notamment durant la saison estivale, lorsque les besoins en refroidissement et en électricité sont au plus haut.

"En 2011, le montant total des prêts que nous avons accordés à Chypre s’est élevé à 180 millions d’EUR. Ces prêts ont bénéficié au réseau routier et au secteur de l’éducation. Je suis ravi de signer aujourd’hui un contrat de financement vital pour la production d’énergie à la centrale électrique chypriote de Vassilikos. Il s’agit de notre sixième prêt en faveur de l’Office chypriote de l’électricité. La collaboration fructueuse que nous avons établie de longue date avec cet emprunteur nous a permis d’apporter un soutien considérable au secteur chypriote de la production, du transport et de la distribution d’électricité. Ce prêt arrive au bon moment pour répondre aux besoins urgents du pays en matière de production d’énergie, après l’explosion survenue en juillet dernier sur la base navale militaire de Mari toute proche" a déclaré M. Sakellaris, vice-président de la BEI chargé des opérations de prêt à Chypre et des questions énergétiques.

Ce n’est pas la première fois que la BEI s’engage dans un projet énergétique en Chypre. Elle a ainsi prêté au total 330 millions d’euros pour la modernisation du réseau de transport et de distribution d’électricité, ainsi que 30 millions d’euros pour la construction d’une nouvelle unité de production dotée de moteurs à combustion interne sur le site de la centrale de Dhekelia, dans le district chypriote de Larnaca. Par ailleurs, la BEI a octroyé un financement de 200 millions d’euros pour la centrale électrique de Vassilikos, l’un des plus gros investissements jamais entrepris à Chypre. Ces deux centrales pourront être converties au gaz naturel une fois que cette ressource sera disponible sur l’île.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Chypre va se doter d’une nouvelle unité de production d’énergie"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
christophe1007
Invité

A quand une taxe carbone internationnale pour responsabiliser les décideurs ? Une centrale nucléaire comme celles en projet dans la Turquie voisine conviendrait parfaitement. Les centrales à combustible fossiles ne seraient sollicitées que pour les pointes. Des liaisons par cable avec les pays voisins faciliteraient la gestion…

Aptiva1
Invité
Ah oui ??? au fait les pro-nucléiaies, les immenses panaches de vapeur d’eau de vos diaboliques centrales nucléaires sont aussi un gaz à effet de serre !! Idem pour les engins des mines d’uranium, (+ explosifs!), le transport par bateau du niger, d’Australie, du kazakstan ou du Canada et ensuite, le fameux démantèlement qui va AUSSI produire du CO2 sans compter le gentille contamination radioactive générale…Et que dire des forages d’enfouissement de Bure par ex ? Là aussi, CO2 et autres pollutions chimiques directes!!! Vous revez les yeux ouverts ou vous faites juste de la provoc ? Allez donc voir… Lire plus »
aptiva
Invité
Ah oui ??? au fait les pro-nucléiaies, les immenses panaches de vapeur d’eau de vos diaboliques centrales nucléaires sont aussi un gaz à effet de serre !! Idem pour les engins des mines d’uranium contaminantes, (+ explosifs!), le transport par bateau du Niger, d’Australie, du Kazakstan ou du Canada et ensuite, le fameux démantèlement qui va AUSSI produire du CO2 sans compter la gentille contamination radioactive générale…Et que dire des forages d’enfouissement de Bure par ex ? Là aussi, CO2 et autres pollutions chimiques directes!!! Vous revez les yeux ouverts ou vous faites juste de la provoc ? Allez donc… Lire plus »
Dan1
Invité
Je ne savais pas qu’il existait des ingénieurs en propagande antinucléaire….. de surcroît assez maladroit. Ce serait tellement mieux si les ingénieurs s’occupaient de développer des filières techniques électrogènes capables de concurrencer haut la main le nucléaire et surtout le charbon qui progresse dans un silence assourdissant et dans les panaches de fumée (blanche et noire). Pour ce qui concerne Chypre le contexte est particulier puisque cela fait suite à la destruction partielle de la centrale électrique de Vassilikos: Ce que je trouve admirable dans le communiqué presse repris par Enerzine, c’est qu’on ne sait pratiquement rien à la fin… Lire plus »
Dan1
Invité

Désolé pour l’ingénieur en propagande impoli. je crois que son message a été censuré. La première partie de mon message devient donc incompréhensible. ça lui lui apprendra à faire de la propagande de façon plus subtile !

climax1891
Invité

Il s’agit de répondre aux besoins en refroidissement durant la saison estivale. C’est-à-dire l’utilisation de la climatisation. On peut réduire massivement la consommation d’énergie liée à la climatisation. – On peut économiser 30% à 50% d’énergie sur la climatisation grâce au stockage de froid la nuit. – Des films anti-chaleur peuvent réduire de 50% les entrées de chaleur par les fenêtres.

Dan1
Invité

Je crois que les Chypriotes ont déjà expérimenté brutalement les économies d’énergie à partir du 11 juillet 2011 vers 6h00 du matin : Le but actuel serait plutôt de sortir des économies… chacun ses priorités.

wpDiscuz