Cinq établissements nantais se dotent d’une chaufferie biomasse

En réponse à la raréfaction des ressources énergétiques et environ- nementaux, 5 établissements du site de la Chantrerie (l’Ecole des mines de Nantes, l’Ecole Supérieure du Bois, l’IDAC, POLYTECH Nantes, ONIRIS) ont créé une AFUL* pour se doter d’une chaufferie bois et d’un réseau de chaleur.

Ce projet répond ainsi à plusieurs objectifs principaux dont une réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) en utilisant majoritairement du bois pour alimenter en chaleur les 5 établissements, et l’obtention d’un prix compétitif d’énergie thermique, et ce tout au long du contrat d’achat d’énergie.

Suite à un dialogue compétitif au premier semestre 2010, la société Cofely GDF-Suez a été retenue pour concevoir, construire, exploiter et financer l’ensemble des installations, les établissements de l’AFUL Chantrerie s’engageant de leur coté à acheter la chaleur produite pendant toute la durée du contrat (20 ans).

L’installation, située sur un terrain d’environ 2.000 m2 et propriété de l’AFUL Chantrerie, est composée d’une chaufferie centrale comprenant une chaudière bois de 2,5 MW et deux chaudières gaz naturel (5 MW et 2,5 MW), ainsi qu’un réseau de chaleur d’environ 2.500 m.

Le bois provient de la Région des Pays de la Loire, avec 20% de plaquettes forestières et 80% de broyats de bois propre.

Le prix de l’énergie achetée par l’AFUL Chantrerie à Cofely comprend le coût du combustible bois, les frais d’exploitation et de maintenance ainsi que l’amortissement de l’investissement sur 20 ans. Par ailleurs, cette énergie est contractuellement garantie inférieure de plus de 5% à celle qui aurait été produite avec le combustible de référence (gaz naturel).

Le coût total d’investissement a été d’environ 3,5 millions d’euros HT, dont 1,8 millions d’euros apportés par l’Ademe dans le cadre du Fonds Chaleur. Avec environ 700 TEP ( tonne équivalent-pétrole) fossiles évités et près de 2.200 t de CO2 non émis, ce projet constitue selon l’AFUL de la Chanterie "une utilisation très pertinente des fonds publics dans la lutte contre les enjeux énergétiques et environnementaux."

* Association Foncière Urbaine Libre
** Trois ans après le lancement du projet, la chaufferie bois sera inaugurée le vendredi 9 décembre 2011 à 14h30 dans les locaux de l’Ecole Supérieure du Bois.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Cinq établissements nantais se dotent d’une chaufferie biomasse"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Vincegr
Invité

Une bien belle chaufferie mais l’école des mines a-t-elle pensé à maîtriser ses consommations ? Une simple visite de leurs locaux vous permettra rapidement de comprendre que non, pas du tout. Un Agenda 21 “papier” ne suffit pas. Allez hop, on applique le scénario négaWatt et on pourra envisager de raccorder d’autres établissements à cette chaufferie.

Tas
Invité

Il s’agit d’une chaudière biomasse alimentée pour les 3/4 de puissance au gaz ???

wpDiscuz