Enerzine

Cit’Ergie : le label de bonne conduite des collectivités

Partagez l'article

L’Ademe lance le label Cit’ergie, déclinaison nationale des European Energy Award (EEA). 4 collectivités sont d’ores et déjà labellisées.

Après une expérimentation réussie dans deux régions françaises, l’Ademe a décidé de mettre en place ce nouveau label, Cit’ergie,  récompensant les collectivités pour leurs politiques globales de maîtrise de l’énergie et de lutte contre le changement climatique.

L’Ademe développera ce dispositif en partenariat avec les associations représentatives des collectivités, des intercommunalités et des régions.

Michèle Pappalardo, présidente de l’Ademe, a remis mardi les premiers labels qui récompensent pour leurs actions les collectivités d’Echirolles, Besançon, Montmélian et la Grenoble Alpes Métropole.

Le label European Energy Award (EEA), à vocation européenne et dont s’inspire Cit’ergie, a été créé en 2003 à l’initiative de collectivités suisses et autrichiennes. Il permet de conduire des actions localement et d’agir directement sur l’offre et la demande d’énergie.

Ce label propose aux collectivités (communes et intercommunalités) un processus d’amélioration continue tout à la fois volontaire et contraignant en vue d’élaborer une politique énergétique et climatique efficace et exemplaire.

La démarche s’élabore autour de 6 modules : développement territorial, patrimoine communal, approvisionnement énergétique, eau et assainissement, mobilité, organisation interne, communication. La remise du label couronne les efforts d’une collectivité dès lors qu’une part significative des engagements qu’elle a pris ont été remplis.

De par sa conception, cette labellisation entend favoriser une gestion transversale et pluridisciplinaire de la politique énergétique et climatique dans les collectivités. Elle permet la mise en place d’une nouvelle culture et de nouveaux outils de pilotage et de suivi des politiques et actions énergie et climat grâce notamment à la méthodologie proposée et à l’accompagnement prodigué par un conseiller accrédité.

En France, le label EEA a été expérimenté avec le soutien de l’Ademe dans 8 collectivités de Franche-Comté et de Rhône-Alpes dans le cadre du projet REVE Jura Léman, coordonné par l’Association Energie-Cités.

De même que pour le label EEA, Cit’ergie récompense trois niveaux d’engagement :

  • Le label Cit’ergie Gold récompense les collectivités les plus avancées : elles dépassent 75% de réalisation de leur potentiel.
  • Le label Cit’ergie récompense les collectivités qui dépassent 50 % de réalisation de leur potentiel.
  • Cap Cit’ergie, reconnaissance « Partenaire en processus » pour les collectivités qui sont entrées dans la démarche de certification, font preuve de leur volonté de s’améliorer, mais n’ont pas encore atteint 50 % de réalisation de leur potentiel.

Ce label peut se concevoir comme la déclinaison concrète d’un Plan Climat Energie Territorial. De même, la réalisation d’un Bilan CarboneTM ou la mise en œuvre d’une Approche Environnementale de l’Urbanisme permettent d’atteindre des objectifs fixés dans le cadre du label Cit’ergie.

 

Les 8 collectivités françaises engagées dans le label European Energy Award

Franche-Comté

  • Besançon (120 000 hab)
  • Communauté d’Agglomération du Grand Besançon (176 000 hab)
  • Communauté d’Agglomération du Pays Montbéliard (122 000 hab)
  • Communauté de Communes du Jura Dolois (48 000 hab)

Rhône-Alpes

  • Echirolles (35 000 hab)
  • Evian-les-Bains (7 000 hab)
  • Grenoble Alpes Métropole (400 000 hab)
  • Montmélian (4 000 hab)

Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz