Enerzine

Climat : Ban Ki-Moon entre dans le bal

Partagez l'article

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon, est arrivé hier à Bali pour participer à la Conférence sur le climat, invitant les dirigeants du monde entier à "agir maintenant".

Le secrétaire général de l’ONU a tenu à rassurer les pays soucieux pour leur économie : selon lui, participer aux efforts de limitation des changements climatique n’aura pas que des effets négatifs pour les économies.

"Nous pouvons réduire les émissions de gaz à effet de serre, tout en promouvant la croissance  économique", a-t-il assuré.

Il a dès lors invité les gouvernement mondiaux à associer lutte contre le changement climatique et recherche du développement. "A long terme, ce n’est  qu’en pratiquant les deux que nous pourrons prospérer"

Pour Ban Ki-Moon, le réchauffement climatique représente certes une menace, mais également une opportunité pour la mise en place d’une nouvelle économie pauvre en émissions  susceptible de jouer en faveur de l’emploi et de la réduction de la pauvreté.

Par ailleurs, il a souligné que l’accord qui devra succéder au protocole de Kyoto devra "être global et impliquer  tous les pays, qu’ils soient développés ou en développement" tout en étant  "juste, reflétant le principe des responsabilités communes mais différenciées."

Le secrétaire s’est félicité d’un "Un consensus [qui] commence à émerger sur l’a constituton d’éléments pour un accord climatique, dont l’adaptation, la mitigation, la  technologie et le financement."

A partir d’aujourd’hui prend place la session ministérielle de la conférence de Bali, réunissant chefs d’Etats, de gouvernement et ministres de l’environnement jusqu’à la clôture de la conférence, vendredi 14 décembre. Ces réunions devraient aboutir à la mise en place d’un calendrier de négociations en prévision d’un "accord global" pour 2009.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz