Climat CO2 : George Bush désavoué par la cour suprême

Les juges de la cour suprême des Etats-Unis viennent de désavouer George W. Bush sur la question des émissions de gaz à effet de serre.

La plus haute instance du pays a rendu son verdict par 5 voix pour et 4 voix contre. Elle affirme par cette décision que l’Agence fédérale de protection de l’environnement (EPA) avait toute autorité nécessaire pour réguler les émissions de C02 rejetées par les voitures, et qu’elle a failli à son devoir en ne le faisant pas.

L’administration Bush considérait quant à elle que les gaz à effet de serre ne constituaient pas des polluants au sens du Clean Air Act adopté en 1963. Les différents arguments invoqués par le gouvernement ont tous été démontés par le juge en charge du dossier.

Les faits : L’État de la Nouvelle-Angleterre voulait forcer l’EPA à s’attaquer aux émissions de quatre gaz à effet de serre, dont le dioxyde de carbone. Ce que refusait obstinément l’agence fédérale. Onze États s’étaient joints à la cause du Massachusetts, dont la californie qui reste le seul Etat américain à vouloir réduire de 25 % ses émissions de dioxyde de carbone avant 2020.

Conclusion : « Le refus obstiné de l’EPA de réguler les gaz à effet de serre fait courir au Massachusetts un risque "réel" et "imminent", a écrit le juge Stevens. Les dangers associés au changement climatique sont graves et largement admis. »

L’ancien candidat démocrate à l’élection présidentielle de 2004, John Kerry a déclaré : « C’est un moment historique quand la Cour suprême doit intervenir pour protéger l’environnement contre l’administration Bush ».

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz