Enerzine

Climat : « Séparer la science de la science-fiction »

Partagez l'article

L’Académie des Sciences britannique (Royal Society) se lance dans une étude des solutions de géo-ingénierie, ou comment utiliser la technolgie pour lutter contre le réchauffement en agissant directement sur le climat.

L’étude se penchera sur une série de propositions plus ou moins fantasques, de l’aveu même de l’organisme royal, pour évaluer leur faisabilité en fonction de leurs impacts sociaux et environnementaux.

Le président du groupe de travail, John Sheperd, admet en effet que "certaines de ces propositions peuvent sembler fantastiques, et pourraient confirmer qu’elles le sont. Notre étude vise à séparer la science de la science-fiction, et à offrir des recommandations concernant les options qui méritent d’être sérieusement examinées."

Parmi ces solutions proposées pour atténuer le réchauffement climatique, des scientifiques proposent de placer des miroirs géants dans l’espace pour détourner de la Terre une partie de la lumière du soleil. D’autres suggèrent de libérer de minuscules particules dans la haute atmosphère pour réduire là aussi la quantité d’énergie solaire qui atteint la surface de la Terre. Ou encore de fertiliser les océans à l’aide de nutriments tels que le fer. Ceci afin d’augmenter la population de phytoplancton, qui absorbe le carbone de l’atmosphère.

"Nous avons besoin de déterminer si l’une de ces options pourrait nous éviter les changements les plus dangereux pour notre climat, et de comprendre pleinement quels autres impacts ils pourraient avoir", ajoute John Shepherd. "Quelles que soient les solutions que la technologie nous offre dans le futur, il est clair que notre besoin de réduire nos émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère est plus urgent que jamais", prévient-il.

Le rapport de la Royal Society est attendu pour le milieu de l’année prochaine. En attendant, elle  recherche des chercheurs, des responsables politiques, des industriels ou toute autre personne concernée pour contribuer à l’étude. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 11 décembre.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz