Enerzine

Climat : un village esquimau obligé de déménager

Partagez l'article

Au fin fond de l’Alaska, le petit village esquimau de Shishmaref est victime du réchauffement climatique, et doit déménager sur le continent au risque de perdre son identitée culturelle. Présent sur l’île depuis 4.000 ans, ces habitants s’identifient comme un peuple de la mer.

L’île est située sur la mer Chukchi, au nord du détroit de Béring, à 150 km de la Russie et à des milliers de kilomètres de la capitale Washington. Large d’environ 600 m et longue de 5 km, l’île est posée sur le "permafrost", du sable gelé.

"On constate en Alaska un important réchauffement depuis au moins 30 ans. Les températures atmosphériques augmentent et celles dans le permafrost se réchauffent", a expliqué le professeur de géophysique à l’Université d’Alaska Fairbanks (UAF) à l’AFP.

Sous l’effet du dégel, le permafrost "devient plus vulnérable" aux inondations dues à la fonte de la banquise et des glaciers qui augmente le niveau de la mer, et aux tempêtes plus violentes qui arrachent des pans entiers de l’île. Le permafrost recouvre "plus de 85%, probablement 90% de l’Alaska", selon M. Romanovsky.

De nombreux experts ont récemment averti que la région arctique serait victime des changements climatiques en cours, l’Alaska étant la partie visible de l’iceberg qui fond.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz