Climatiser les bâtiments en utilisant la chaleur du soleil

Les scientifiques du CSIRO** travaillent actuellement sur les moyens d’exploiter la chaleur du soleil pour refroidir les maisons et les bureaux.

Le Dr Stephen White, responsable de recherche sur le refroidissement solaire, affirme qu’il est possible d’éviter d’important rejet de gaz à effet de serre en matière de climatisation grâce à l’énergie du soleil.

"La climatisation solaire peut utiliser la chaleur issue des capteurs solaires thermiques pour produire un refroidissement d’air" a indiqué Stephen White.

"La plupart des climatiseurs classiques fonctionne à l’électricité – produite par des centrales thermiques – afin de fournir toute l’énergie nécessaire pour comprimer le fluide frigorigène et refroidir ainsi le bâtiment. Cela représente environ entre 20 et 30 % de la consommation d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre."

Le refroidissement solaire consomme moins d’électricité par rapport à une climatisation classique mécanique et cette réduction de la consommation d’électricité entraîne une baisse des émissions de gaz à effet de serre.

"L’utilisation de la chaleur pour refroidir peut sembler étrange à 1ère vue, mais la technologie que nous développons est en mesure de combiner la chaleur avec un matériau absorbant – ou dessicatif – pour déshumidifier et refroidir l’air. Ce nouveau type de refroidissement dessicatif promet d’être plus simple et plus rentable que le refroidissement par absorption."[DEVIS|6] "De cette façon, la climatisation solaire a le potentiel de réduire la demande de pointe sur le réseau de distribution d’électricité en réduisant la quantité d’électricité qui est nécessaire pour répondre aux besoins de climatisation sur les journées estivales les plus chaudes d’Australie", explique le Dr White.

"La technologie de refroidissement solaire est particulièrement bien adaptée à notre climat et à mesure que la technologie se développe, elle est susceptible d’apporter une contribution importante au développement de futurs bâtiments à zéro émission".

** Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation (CSIRO)

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz