CO2 : 2 expéditions prévues au Pôle Nord en 2010

Selon des chercheurs du Centre américain pour la recherche atmosphérique, la glace qui recouvre l’Océan Arctique pourrait complètement disparaître durant l’été d’ici à 2040.

La forte sensibilité de l’Arctique aux changements climatiques en fait une zone test de l’évolution du climat et les données acquises sur cette région jouent un rôle majeur dans la connaissance du climat de notre planète.

Deux expéditions dont l’objectif commun est de recueillir, pour la communauté scientifique internationale, des données clés concernant le changement climatique vont être prochainement activées.

L’expédition « Generali Arctic Observer » menée par le médecin explorateur français Jean-Louis Etienne apportera des mesures inédites sur la composition de l’atmosphère au-dessus du Pôle Nord.

A bord d’un ballon gonflé à l’hélium, Jean-Louis Etienne effectuera, en avril 2010, une traversée au dessus de l’Océan Arctique d’une durée de 15 jours. Il mènera dans ce cadre deux campagnes simultanées de mesures scientifiques :

– la première sera une mesure de la teneur atmosphérique en CO2 et en aérosols dans une zone vierge de toute émission. Les données collectées permettront une meilleure compréhension du cycle du carbone sur la planète et d’améliorer les modèles de simulation de l’évolution du climat.

– La seconde campagne portera sur la mesure du champ magnétique terrestre. La Fondation Air Liquide soutient cette expédition en fournissant notamment l’hélium pour remplir le ballon et l’oxygène qui permettra à l’explorateur de respirer normalement lors des phases de vol en haute altitude.

L’épaisseur de la banquise, contrairement à sa surface, est une donnée peu étudiée. A partir de mars 2010, l’expédition « Under the Pole » aura pour mission d’effectuer des relevés d’épaisseur de la glace sur une distance de 800 km de banquise, allant du Pôle Nord à l’extrême nord du Canada. Cette expédition, composée de huit explorateurs, collectera des données inédites en combinant des plongées sous la banquise et des mesures à sa surface. Ces mesures de terrain permettront de préciser et d’optimiser les évaluations existantes du volume de la banquise. Le programme de recherche d’une durée de quatre mois soutenu par la Fondation Air Liquide, s’inscrit dans un programme européen d’observation et de modélisation du climat en Arctique.

** Dans le cadre de son mécénat en faveur de la recherche scientifique pour la préservation de l’atmosphère, la Fondation Air Liquide soutient ces 2 projets

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "CO2 : 2 expéditions prévues au Pôle Nord en 2010"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Cielnature
Invité

Inutile de financer des dizaines de nouvelles expéditions, la réponse est sur la photo. Ce sont ces nuages qu’il faut faire disparaître, ce sont eux qui amènent l’humidité qui se colle à la glace et la fait fondre. Il faudrait que les chefs d’état osent prendre cette décision aujourd’hui ou demain à Copenhague!!! Planète Avionie

wpDiscuz