CO2 : La banquise pourrait avoir disparu en 2040

La glace située dans l’Océan Arctique pourrait avoir disparu  à l’horizon de l’été 2040, telles sont les révèlations d’une étude des universités de Washington et McGill.

Seule une partie infime de la banquise située au Groenland et au Canada devrait être épargnée, dans la mesure où les gaz à effet de serre continuent d’être émis avec la même aggressivité.

Assistant professeur à l’université canadienne McGill, Bruno Tremblay précise : "Nous assistons depuis 30 ans à la fonte de 8% de la banquise chaque décennie. Il est donc possible qu’il n’y ait plus de glace dans l’Arctique durant l’été, dans les décennies à venir".

La disparition de la banquise aurait un effet désastreux sur l’équilibre écologique de la région. Certaines espèces sont menacées. "Dans l’Arctique, le réchauffement climatique entraîne la fonte des glaces pérennes. Ce qui pourrait provoquer une érosion du littoral. Les effets dans la région : l’habitat des ours polaires, des morses, sera affecté parce qu’ils ont besoin d’une banquise pour pêcher et chasser", souligne Bruno Tremblay.

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz