Coentreprise d’enrichissement d’uranium en Sibérie

Hier, le service de presse de l’Agence fédérale russe pour l’énergie atomique (Rosatom) indique dans un communiqué que la Russie et le Kazakhstan ont créé la première coentreprise d’enrichissement d’uranium à des fins pacifiques à Angarsk, dans la région d’Irkoutsk.

La Russie et l’Agence internationale pour l’Energie atomique (AIEA) ont décidé il y a quelque temps d’aborder la création d’un centre international d’enrichissement d’uranium, à l’issue d’une rencontre entre le directeur de l’AIEA Muhamed ElBaradei et le directeur de Rosatom Sergueï Kirienko. "M. ElBaradei et moi nous estimons tous deux que le temps presse et que ce centre doit être institué sans plus tarder. Nous avons décidé de réduire au maximum toutes les procédures bureaucratiques", a déclaré M. Kirienko.

"La création du centre international (d’enrichissement d’uranium) en Russie n’est qu’un premier pas. Nous estimons que des centres pareils seront ouverts encore dans le monde. Plus il y aura de tels centres dans le monde, mieux cela vaudra. L’essentiel est que ces centres soient sous le contrôle de l’AIEA", a indiqué M. Kirienko.

Le directeur de Rosatom a estimé que des centres d’enrichissement d’uranium pourraient être institués aux Etats-Unis et en Allemagne. "Plus il y aura de tels centres dans le monde, mieux cela vaudra. La Russie montre un exemple à d’autres pays et ce serait formidable si des centres pareils sont ouverts aux Etats-Unis et en Allemagne", a estimé M. Kirienko.

(Src : RIAN)
Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz