Cogénération : la ville de Lahti valorise ses déchets

Une forte demande d’énergie pendant les longs hivers arctiques et des normes strictes en matière d’environnement – tels sont les défis auxquels est confrontée la société d’énergie de la ville de Lahti en Finlande.

C’est pourquoi elle a décidé de construire l’une des unités de cogénération les plus modernes du monde à partir de déchets.

Entourée de vastes forêts, la ville de Lahti connaît le climat continental caractéristique de la région des mille lacs, pittoresque et très peu peuplée, de l’est de la Finlande. En hiver, les basses températures et les chutes de neige abondantes en font une destination de choix pour des amaeteurs de ski.

Lahti est également une ville moderne et prospère de 100 000 habitants, à environ une heure de route d’Helsinki. Energon, un centre de recherche spécialisé dans les énergies renouvelables, est au cœur d’un important pôle environnemental. Il est donc naturel que Lahti Energy, une entité municipale, s’efforce d’assurer un approvisionnement énergétique fiable tout en continuant à réduire les émissions.

Ce qui sort de l’ordinaire, en revanche, c’est que depuis la fin des années 1990, Lahti Energy est un pôle d’excellence international dans le domaine de la cogénération de chaleur et d’électricité. Là où les centrales thermiques conventionnelles rejettent la chaleur excédentaire issue de la production d’électricité dans les lacs et les rivières, la cogénération permet de réutiliser la chaleur en l’injectant dans les réseaux de chauffage urbain .

L’unité de cogénération alimentée par des déchets la plus élaborée du monde, Lahti Energy a franchi une nouvelle étape dans ce domaine. Chaque année, cette nouvelle centrale transformera 250 000 tonnes de déchets industriels et ménagers provenant de Lahti et d’Helsinki pour produire 90 MW de chaleur et 50 MW d’électricité. Ce rendement sera considérablement supérieur à celui des centrales existantes, grâce à un nouveau procédé de gazéification à haute pression et d’incinération à haute température.

La Banque Européenne d’Investissement a financé près de la moitié de l’investissement (75 millions d’euros), le reste étant apporté par la Nordic Investment Bank, l’État finlandais et Lahti Energy.

Le projet de Lahti, qui sera achevé en 2012, contribue à la réalisation des objectifs de la stratégie Europe 2020 en soutenant l’efficacité énergétique, la réduction des déchets, la diminution des émissions de CO2, la R&D et l’innovation.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cogénération : la ville de Lahti valorise ses déchets"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
michel123
Invité

les procédés semblent effecitivement novateur car un rendement électrique de plus de 30% cela semble trés élevé pour une centrale d’incinération des dêchets , si en plus la chaleur est récupèrée on a gagné le gros lot !

wpDiscuz