Cogenra teste un système de cogénération solaire

La start-up Cogenra Solar a développé un système de cogénération solaire capable à la fois de générer de l’électricité et de délivrer de l’eau chaude à partir d’un seul et même module.

Un prototype a d’ailleurs été installé dans un établissement vinicole situé dans le nord de la Californie. Concrètement, il combine des cellules solaires photovoltaïques classiques avec un système de récupération de la chaleur résiduelle. L’électricité générée alimente les équipements d’éclairage et d’embouteillage, tandis que l’eau chaude pourra être utilisée pour le lavage des cuves et des barriques.

Plusieurs miroirs paraboliques d’une longueur de 10 mètres et d’une largeur de trois mètres, bordés de miroirs, concentrent la lumière solaire sur deux bandes suspendues composées de cellules solaires en silicium monocristallin. Les miroirs paraboliques se trouvent au dessus de bras mécaniques qui se déplacent pour suivre l’astre solaire. La chaleur ainsi dégagée va chauffer un mélange de glycol et d’eau qui circule à travers un tuyau d’aluminium. La solution de glycol est introduite dans un échangeur de chaleur, où il réchauffe l’eau. L’eau chaude est ensuite injectée dans un réservoir, alors que la solution de glycol est refroidie avant d’être renvoyée à nouveau vers les panneaux solaires.

Cogenra teste un système de cogénération solaire

La mise en place de systèmes hybrides solaires similaires a échoué dans le passé car les cellules solaires avaient la fâcheuse tendance à surchauffer. C’est pourquoi Cogenra Solar utilise des capteurs pour surveiller leur température et un système de contrôle automatisé se charge de faire circuler le fluide plus rapidement pour éviter cet inconvénient.

Cogenra teste un système de cogénération solaire

Ces panneaux solaires "hybrides" seront en mesure de produire 50 kilowatts d’électricité, et l’équivalent de 222 kilowatts d’énergie thermique. Gilad Almogy, le PDG de Cogenra a déclaré : "ceci permettra de réduire de 45 à 50% l’utilisation de gaz naturel pour le chauffage de l’eau, et de répondre à environ 10% des besoins en électricité".

Cogenra teste un système de cogénération solaire

Cogenra prévoit d’installer son système de panneau solaire "hybride" chez les gros consommateurs d’électricité et d’eau. Vinod Khosla, milliardaire et co-fondateur de Sun Microsystems qui a investi 10,5 millions de dollars dans le projet, affirme de son côté que la technologie est remarquablement rentable.

Cogenra teste un système de cogénération solaire

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Cogenra teste un système de cogénération solaire"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
michel123
Invité

Les cellules cilicium ne supportent pas la température Il serait plus logique d’utiliser le tellure de cadmium ou les tecnologies multicouches qui supportent beaucoup mieux les hautes températures et ne voient pas s’effondrer le rendement de conversion comme avec le silicium dés que la température dépasse 50 à 60° .

Raf30
Invité

D’où le passage d’un fluide pour refroidir…

Du collectif
Invité
Il est clairement indiqué dans l’article que : “La mise en place de systèmes hybrides solaires similaires a échoué dans le passé car les cellules solaires avaient la fâcheuse tendance à surchauffer. C’est pourquoi Cogenra Solar utilise des capteurs pour surveiller leur température et un système de contrôle automatisé se charge de faire circuler le fluide plus rapidement pour éviter cet inconvénient”. Gràce à cela : -“Ces panneaux solaires “hybrides” seront en mesure de produire 50 kilowatts d’électricité, et l’équivalent de 222 kilowatts d’énergie thermique. Gilad Almogy, le PDG de Cogenra a déclaré : “ceci permettra de réduire de 45… Lire plus »
michel123
Invité

Mais même à 50° ,ce qui est trés faible pour de l’eau chaude le rendement devient médiocre ( – 0,4% par degré sup à 25 ° ). Il serait idéal d’avoir de modules supportant des températures sup à 300°( il existe des cellules supportant de concentrations de 700 fois ) pour produire également de l’électricité par une turbine à vapeur . On aurait ainsi une production hybride avec des rendements trés élevés (18% par PV + 18% par thermodynamique + chaleur résiduelle pour l’eau chaude) Je parie que certains travaillent déjà là dessus .

Magn
Invité

Salut Michel123 A quel type de PV supportant des facteur de concentration du soleil de 700 fois sans perte de rendement fais-tu référence ? 18% par PV c’est élevé mais a quoi fais-tu référence quand tu mentionne 185 thermodynamique? Salutations,

michel123
Invité
En fait le photovoltaique à concentration peut arriver à des records de 1600 fois le soleil , mais à ce taux de concentration il faut évacuer la chaleur sinon le mécanisme risque de fondre. Pour ce qui est des meilleurs rendements de laboratore on arrive à 41% mais en pratique courante je n’ai donné que les chiffres de commercialisation (18% à 22%). Ci joint un article qui date de 2009: “”” – Communiqué Institut Fraunhofer – Les chercheurs de l’Institut allemand Fraunhofer pour les systèmes solaires ont battu un nouveau record : 41,1 % de rendement pour une cellule photovoltaïque… Lire plus »
Jean888
Invité

C’est vrais qu’en toute logique le solaire à concetration se prete plus à la production de vapeur haute temperature afin de produire de l’elec via une turbine, mais l’idee d’utiliser dans le cas de cette ferne des cellules PV est bonne car les besoins en eau chaude necessite des temperature relativement “froide”, et l’investissement doit etre moindre.

wpDiscuz