Compteur évolué : et la confidentialité des données ?

Les compteurs intelligents génèrent et transmettent des données très détaillées sur la consommation d’énergie, et par conséquent sur les habitudes et les activités de chacun.

Mais si cette technologie semble déjà séduire un grand nombre de gouvernements, dont l’Europe et les Etats-Unis qui ont commencé le déploiement de plusieurs milliers d’appareils, des interrogations demeurent concernant la sécurité et la protection des informations confidentielles.

Dans un récent rapport publié sur son site, la CNIL s’inquiète des risques liés à l’arrivée de ces nouveaux compteurs sur le territoire français, et attire l’attention des pouvoirs publics sur la nécessité de garantir l’intégrité et la confidentialité des données qui seront collectées.

La compagnie canadienne Sierra Wireless qui fournit la connectivité sans fil aux fabricants de compteurs intelligents depuis plus de dix ans, dispose d’une connaissance approfondie des solutions techniques qui peuvent être implémentées pour garantir une sécurité optimale.

Au fait des risques potentiels que représente cette technologie, elle nous donne son avis sur le sujet :

En quoi la confidentialité des données pose t’elle un souci dans le secteur de l’énergie ?

Aujourd’hui, les consommateurs sont habitués à ce que leur banque, leur opérateur de téléphonie mobile et d’autres fournisseurs de services collectent en permanence des informations personnelles sur leurs habitudes de consommation et leurs préférences. Pourtant, le déploiement des premiers compteurs intelligents en France a ravivé l’inquiétude des pouvoirs publics et des associations concernant la collecte de données sensibles et les risques de violation de la vie privée.

Pourquoi ? Le problème se situe au niveau du secteur de l’énergie lui-même : il est moins mature et par conséquent moins préparé que les autres marchés sur ce sujet. Pour garantir aux consommateurs que leurs données seront suffisamment protégées, les fournisseurs d’énergie doivent mettre en place des solutions techniques éprouvées qui sécurisent les données, non seulement dans les compteurs mais aussi pendant la transmission entre le compteur et le terminal.

Quelles solutions face à la fraude et au piratage ?

La sécurité physique des compteurs intelligents doit également être une priorité afin de limiter les risques de piratage.

Par exemple, le signal GSM du compteur peut être brouillé pour empêcher la transmission des données sur la consommation ou la connexion cellulaire du compteur peut être utilisée pour communiquer gratuitement sans fil.

Pour y remédier, les fournisseurs d’énergie doivent déployer une solution sécurisée équipée de l’option de détection de brouillage, ce qui déclenchera une alarme en cas de tentative de fraude. Deuxièmement, ils doivent déployer des cartes SIM intégrées, soudées à l’équipement de communication sans fil, qui ne pourront donc pas être retirées et utilisées de façon illicite.

Si les fournisseurs d’énergie s’attachent à déployer ces solutions techniques simples, le succès des compteurs intelligents révolutionnera non seulement l’industrie de l’énergie mais fera aussi l’unanimité auprès des consommateurs du monde entier.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Compteur évolué : et la confidentialité des données ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
zelectron
Invité

*Expression utilisée dans un autre secteur des “activités” humaines Ce compteur s’approprie le qualificatif “d’intelligent” de façon indigne, il a été étudié pour servir exclusivement les intérêts d’EDF et surtout pas ceux des usagers. Le mot “intelligent” est utilisé par usurpation de son sens littéral et montre la prétention et la suffisence du vocabulaire d’EDF et de ses communicants. NB L’abus du mot “intelligent” dans le monde des objets et autres robots est caractéristique de la pauvreté des qualifications et de l’orgueil des intervenants de ces domaines.

Geocari
Invité

Avec ce type de compteur, le distributeur/fournisseur pourra aussi démarrer à distance les équipements consommateurs d’électricité pendant des heures creuses réelles, et non jour nuit comme actuellement. Vous lancez votre LV ou Lave Linge etc, voir branchez votre voiture électrique et tout sera effectué/rechargé au tarif heure creuse. Avantage pour le consommateur qui paiera moins, pour le distributeur qui lisse sa production/consommation et pour le climat qui verra les émissions réduites grâce à ce lissage. Arrêtons donc de tout dramatiser et de penser que le consommateur final sera le dindon.

olni
Invité

Pour moi il est inconcevable qu’un fournisseur d’énergie se permette de commander à distance mes appareils électriques sans mon avis. Bientôt il coupera ma télé si je regarde une émission “interdite”, ou arrêtera ma ML en plein milieu du cycle pour éviter un pic de consommation ? Ou coupera mon PC quand bon lui semble ? On a déjà assez de Big Brothers, pas la peine d’en rajouter. Cette incursion dans la vie privée est inadmissible. D’accord avec zelectron, ces mouchards ne recèlent pas un milligramme d’intelligence.

Umwelt
Invité
Il ne s’agit pas d’agir sans l’accord des personnes. Il s’agit de réguler les consommations dont on n’a pas besoin. En quoi est-ce une violation majeure de la vie privée des gens, que de différer de quelques minutes la mise en marche d’un lave-vaisselle, d’un chauffe-eau ou d’un radiateur ? Pour rappel, votre chauffe-eau s’allume automatiquement en heure creuse et s’éteint tout aussi automatiquement en heure pleine, et vous ne vous en offusquez pas le moins du monde. Quelle différence y a-t-il ici ? Il est évident qu’un tel système doit être construit en définissant les consommations différables (chauffe-eau, etc.)… Lire plus »
Envir5
Invité
pas besoin de compteur pseudo intelligent pour piloter sa comsommation un tableau électrique bien conçu relié wifi (sécurisé) avec son ordinateur suffit et les techno sont disponibles.Ou encore plus simple, un délesteur et un programmateur sur le tableau A l’inverse si l’on souhaite aider le Erdf à réguler le réseau il existe une solution aujourd’hui disponible : Voltalis avec son blue pod, simple, gratuit et ça fonctionne mais Erdf (filiale à 100% d’EDF, bonjour l’indépendance) ne gagne pas d’argent  et Edf en perd . David contre Goliath (souvenez vous Edf a demandé a être indemnisé de l’économie réalisée, on croit… Lire plus »
Dan1
Invité
Je cite : “Les compteurs dit intelligents sont donc uniquement là pour que le monopole historique continue de nous traire, il aurait tord de se gêner, la concurrence est embryonnaire Tous chez la concurrence, achetons de l’énergie verte et les choses commenceront à changer” Edf continue de nous traire : quelle bonne blague Voici le résultat de 64 ans de traite : Par contre, il est évident qu’une concurrence forcée (EDF étant obligé de vendre sa production à ses concurrents) peut apporter beaucoup de chose positive : notamment une augmentation “positive” des tarifs ! Pour affirmer que la concurrence va… Lire plus »
Tintin
Invité
Compteurs bêtement intelligents = Couper plus facilement le courant chez les mauvais payeurs. Pour le reste, quand on consomme trop de courant, à quoi sert ce compteur bêtement intelligent : depuis longtemps, on est informé avec une méthode simple : les plombs sautent. Pas besoin de dépenser 400 à 500 € pour avoir cela sur un dashboard… Ce n’est pas pour rien que les hollandais ont arrêté les frais. Tu m’as l’air très jeune, Géocari. Ne te laisse pas embobiner. Tu veux vraiment que ton coût horaire dépende des prix du marché du trading ? La bulle internet, tu t’en… Lire plus »
Envir5
Invité

il ne faut pas confondre, chiffra d’affaire/prix de vente et marge, un petit rappel d’économie s’impose si EDF était si performant pourquoi craint il tant la concurrence? le pauvre avec ses retraités de moins de 60ans et un comité d’entreprise à 1% du CA effectivement il n’y a pas de traite mais une poule aux oeufs d’or que les concurrents n’ont pas d’où le danger

simonc
Invité
Ces compteurs n’ont qu’un désavantage: Leur prix qui peut paraitre injustifié à l’heure actuelle. Ils amènent par ailleurs des quantités d’axes pour améliorer la distribution, la qualité et au final le prix des energies chez les particuliers. Ils peuvent amener à un modèle ou l’énergie serait gérée de manière efficace et propre. Je trouve par ailleurs relativement mal-venu que les particuliers doivent payer l’addition du changement de ces compteurs, puisqu’il s’agit en fait d’un véritable investissement long terme de la part du pays, au même titre que l’investissement dans une nouvelle usine de production ou quelques chose comme cela. @Tintin:… Lire plus »
Jms
Invité
on en parle aussi en belgique de ces compteurs “intelligent” que je ne vois pas d’un très bon oeil. étant producteur d’électricité verte (PV) je paye un acompte tout les mois sur ma consomation électrique estimée et une facture final chaque année pour s’ajuster à ma consomation réelle. J’ai la chance de voir souvent mon compteur tourner à l’envers en été et bien moins en hiver. Sur une année complète le bilan est plutôt positif. Dans ce cas si quelqu’un produit plus que ce qu’il ne consomme c’est cadeau pour le fournisseur d’électricité. Dans le cas d’une facture annuel pas… Lire plus »
Dan1
Invité
Pour Envir5 : faites moi votre rappel d’économie pour que je puisse apprécier. Edf craint la concurrence ? Laquelle ? Celle, artificielle, que l’on fabrique en lui imposant de vendre à bon prix de l’électricté à ses concurrents pour qu’ils puissent la revendre avec une marge aux consommateurs ? Celle où on est obligé de prier pour que les prix montent d’abord pour que la concurrence soit enfin possible ? Le problème d’EDF et de la France c’est la rente nucléaire, la façon de la partager et les prédateurs qui tournent autour au détriment du consommateur : Dans le domaine… Lire plus »
zelectron
Invité

Toutes les données doivent être accessibles AUSSI au client !

wpDiscuz