Compteurs : GE va équiper 700 000 foyers australiens

L’opérateur énergétique australien SP AusNet, a sélectionné General Electric (GE) pour mettre en place la solution "Smart Grid" de 4ème génération.

Le gouvernement de l’Etat de Victoria souhaite que l’ensemble de son territoire soit équipé de compteurs intelligents d’ici 2013. En plus des compteurs, les fonctionnalités futures constituent également un avantage important pour les opérateurs australiens.

Cette solution à base de standards ouverts, permet à GE de livrer à SP AusNet une solution intégrée. Ainsi GE fournit sa technologie de communication à partir des compteurs à tout le réseau, tout en livrant la moitié des compteurs intelligents inclus dans le projet global. GridNet apporte sa suite de logiciels PolicyNet, un système de management du réseau pour gérer les compteurs, les éléments de contrôle, les interrupteurs et les autres dispositifs du réseau intelligent géré par SP AusNet. Motorola fournit quant à lui l’infrastructure de communication.

Le Ministère Australien de l’Environnement table sur une augmentation de 56% de la demande en énergie en 2020, avec 10 million de foyers. En parallèle, le gouvernement australien s’est donné le double objectif de réduire les émissions de CO2 de 10% et d’augmenter la production d’énergies renouvelables de 20% d’ici 2020. L’infrastructure "smart grid" installée aujourd’hui par GE contribuera à ces objectifs tout en améliorant la fiabilité du réseau face à l’augmentation de la demande.

La solution "smart grid" WiMAX de GE va permettre à SP AusNet de pratiquer des prix variables selon les différents moments de la journée, offrant aux clients la possibilité de gérer au mieux leur consommation et de faire des économies en concentrant leurs activités les plus énergivores sur les périodes creuses. Avec une structure de prix adaptée, SP AusNet pourrait ainsi parvenir à étaler la demande de manière plus harmonieuse tout au long de la journée et éviter le recours à de nouvelles centrales.

Cette solution permettra également de surveiller l’état et le bon fonctionnement des équipements "smart grid" en temps réel, contribuant à en améliorer la fiabilité pour les usagers. Elle pose les bases pour accueillir de multiples applications interconnectées au "smart grid" telles que des voitures électriques, des systèmes de contrôle avancés du réseau, ou encore des sources d’énergie alternatives – par exemple des panneaux solaires domestiques.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz