Enerzine

Conférence Cancún : les bases d’un traité sur le climat

Partagez l'article

Les députés européens se sont félicités des résultats des négociations de l’ONU sur le changement climatique (COP 16) à Cancún, au Mexique, qui ont abouti à la conclusion d’un accord de dernière minute sur les questions clés, y compris la foresterie, le transfert de technologie et un Fonds pour le climat destiné à soutenir les efforts d’adaptation et d’atténuation dans les pays en développement.

"La conférence sur le climat de l’ONU à Cancun a ouvert la voie à un traité sur le climat mondial. Il a également laissé la porte ouverte à une poursuite du processus multilatéral dans le cadre de l’ONU, comme l’UE l’a soutenu" a commenté Jo Leinen (S&D, DE), président de la délégation du Parlement européen à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CdP 16).

"Les pays industrialisés ont été invités à améliorer leur objectif de réduction des émissions. Par conséquent, la recommandation du Parlement européen pour l’Union européenne d’intensifier les réductions de CO2 pour atteindre 30% d’ici 2020 a reçu un accueil chaleureux. Nous allons maintenant demander à l’UE de s’engager vers cette étape lors du sommet de l’énergie, le 4 février 2011, pour le bénéfice de notre propre croissance économique. Il est temps de prendre la tête du mouvement faute de quoi on risque de régresser".

"Les éléments constitutifs de l’accord de Cancún vont assurer une meilleure protection des forêts et un transfert de technologies vertes pour soutenir les économies durables dans les pays en développement. Il a également établi officiellement un Fonds pour le climat, pour lequel un financement innovant et la solidarité de l’UE seront des éléments cruciaux. Ce n’est que le début, mais cela marque une avancée importante vers un accord global et contraignant en Afrique du Sud l’année prochaine".

Pour Karl-Heinz Florenz (PPE, DE), vice-président de la délégation, "le sommet de Cancún a montré qu’il est effectivement possible de parvenir à un résultat. Cancún a été un test décisif pour le processus de l’ONU. Je tiens à souligner l’atmosphère très compréhensive ici. La présidence mexicaine a réussi à trouver un équilibre entre la transparence et la nécessité de progresser".

Et d’ajouter :  "Ce paquet est une étape importante vers un nouveau traité climatique, nous avons réussi à maintenir l’équilibre entre les deux voies. Je suis optimiste, nous pourrons parvenir à un accord à Durban, même si nous n’étions pas en mesure d’introduire une date limite dans le texte".


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Conférence Cancún : les bases d’un traité sur le climat"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Pastilleverte
    Invité

    du moment que « on » va verser 100 milliards de $ par an dès 2020, le climat va être sauvé… manquent pas d’humour (vert ?) les députés européens. Beati pauperes spiritu…

    wpDiscuz