Conférence environnementale : qu’en pensent les associations ?

La première conférence environnementale qui a accueilli pas moins de trois cents participants à Paris, s’est achevée samedi dernier ; diverses associations et parties prenantes se sont exprimées à l’issue de l’évènement ponctué par le discours d’ouverture de François Hollande.


Les réactions post-conférence :

WWF

"L’annonce de la sortie du tout nucléaire et du tout pétrole ainsi que l’approche par la consommation et non plus la production sont enfin des objectifs reconnus par l’Etat. La priorité à l’efficacité énergétique, qui sera accompagnée par une éducation et une sensibilisation des publics à la maîtrise de la consommation, est une très bonne nouvelle. De même, le soutien annoncé aux filières des renouvelable est une avancée après une longue période d’instabilité règlementaire préjudiciable" s’est réjouit le WWF.

"En ce qui concerne le débat sur la transition énergétique, les semaines à venir seront déterminantes et le WWF sera particulièrement vigilant sur les conditions de déploiement du débat en particulier sur le contrôle de la communication des opérateurs d’électricité."

FEE (France Energie Eolienne)

France Energie Eolienne se félicite du cap donné par le François Hollande lors de son discours d’ouverture à la conférence environnementale. "Les mesures d’urgence, annoncées par Jean-Marc Ayrault demeurent néanmoins nettement insuffisantes (…) l’éolien mourra -t-il guéri ?" s’inquiète toutefois l’association. Nicolas Wolf a profité de cette occasion pour interpeller la Ministre : "Les piliers de la transition énergétique sont posés avec lucidité, FEE alimentera le débat citoyen ; des mesures d’urgence ont été prises qui redonnent espoir à la filière, n’oublions pas l’arrêté tarifaire sans lequel rien ne se fera".

EELV (Europe Ecologie Les Verts)

Une « feuille de route » de la transition écologique est fixée, avec des orientations claires et déjà quelques avancées concrètes à souligner : "l’annonce d’un calendrier de fermeture de la centrale de Fessenheim ; le refus d’autorisation de 7 permis de gaz de schiste ; la relance du débat sur la fiscalité écologique enlisé depuis l’abandon du projet de taxe carbone, avec la création d’un comité permanent sur le sujet ; l’affirmation de la Banque Publique d’Investissement comme banque de la transition écologique ; le lancement de deux nouveaux parcs éoliens off-shore ; la création d’une agence nationale de la biodiversité ; un plan de développement de l’agriculture biologique, etc."

"Cette conférence marque le début d’un processus crucial pour amorcer le changement… maintenant !" a ajouté EELV dans un communiqué. "EELV prendra toute sa part dans l’action du gouvernement qui vient d’inscrire pour la première fois de l’histoire de ce pays la transition écologique comme priorité politique."

SER (Syndicat des Energies Renouvelables)

"Lors de son allocution d’ouverture, François Hollande a affirmé sa volonté d’organiser la montée en puissance des énergies renouvelables, qui représentent un immense potentiel. Il a rappelé qu’il est urgent d’engager une véritable politique du renouvelable selon trois axes : la simplification des règles administratives ; la stabilité des aides, des dispositifs fiscaux et du prix d’achat de l’électricité d’origine renouvelable ; le soutien public à l’innovation, en particulier via la Banque Publique d’Investissement. Il a demandé au Premier Ministre que soient organisés de nouveaux appels d’offres pour l’éolien en mer, ainsi que pour le solaire, avant la fin de l’année."

A l’issue de la table ronde sur la transition énergétique à laquelle il a participé, le Président du SER, Jean-Louis BAL, a déclaré : "Après ces deux journées de travail, les échanges que j’ai eus, notamment avec les parlementaires et l’administration, vont permettre au Syndicat des énergies renouvelables de contribuer activement et sans délai à la mise en œuvre des orientations fixées par le Président de la République et le Premier ministre, en particulier concernant les mesures d’urgence pour les filières éolienne et solaire."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Conférence environnementale : qu’en pensent les associations ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pas naif
Invité

* tout comme aux média: un seul bord parle, les autres sont occultés: Du Beslusconi de l’autre bord. * Une “conférence”? Non car on ne peut créer un concensus et deux jours et où les décisions étaient déjà prises avant: On se croirait au Kremlin des années 60. Tout cela ne sera que vague dans un verre d’eau et j’attends avec délectation la fin 2016….

raymond9
Invité

Il semble que l’on aille dans le bon sens. reste a voir les décrets d’application. Pour information une nouvelle technologie pointe son nez avec des vérifications indépendantes. Je veux parler de la fusion froide: Pourquoi enrzine n’en parle pas puisque cela semble une informations validée?

Pastilleverte
Invité

L’avait pas droit au chapitre ? Il est vrai que c’est une multinationale anglo saxonne à tendance autoritaire (pour rester politiquement correct). Bon, rendez-vous dans quelques mois…

wpDiscuz