Confirmation de l’accélération de la fonte des glaces

Une étude internationale coordonnée par l’Institut de géographie de l’Université d’Innsbruck et impliquant l’ETH de Zürich, l’Université canadienne de Trent et l’Institut de recherche arctique et polaire de Boulder (INSTAAR, USA) confirme que les glaciers fondent de plus en plus rapidement.

Les experts réunis ont évalué, indépendamment, les modifications des masses de glace réparties de par le monde, des glaciers de Patagonie aux calottes glaciaires du Groenland et de l’Antarctique.

La combinaison de leurs analyses indique que la contribution de la fonte des glaces à l’élévation du niveau des mers était de 0,38 mm/an (+/-0,19) entre 1961 et 1990, de 0,77 mm/an (+/-0,26) entre 1991 et 2000 et de 0,98 mm/an (+/-0,19) entre 2001 et 2004. Autrement dit, la vitesse de fonte a plus que doublé de 1961 à 2004, pendant que les glaciers de Patagonie s’amincissaient de 36 m, ceux d’Alaska de 24 m et ceux d’Asie de 13 m.

Signalons qu’une autre équipe internationale a confirmé que les températures observées dans les Alpes croissaient. L’étude ALP-IMP (‘Multicentennial climate variability in the Alps based on instrumental data, model simulations and proxy datas’) a reconstitué le climat de l’arc alpin du huitième siècle à nos jours, en croisant des données issues d’archives, de carottes de glace, d’analyses des cernes de croissance des arbres et de simulations numériques.

 
Cette information est un extrait du BE Autriche numéro 96 du 8/01/2007 rédigé par l’Ambassade de France en Autriche. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com
Partagez l'article

 



   

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz