Construction : bois ou béton, il faut choisir ! 

"L’enveloppe d’un bâtiment correspond à ce qui entoure et ‘protège’ le volume chauffé ; C’est la paroi qui sépare l’environnement intérieur du bâti de l’environnement extérieur et la performance de cette écorce est primordiale dans la concrétisation de hautes performances énergétiques."

Aussi, la qualité d’une enveloppe réside dans sa capacité à fournir une bonne étanchéité à l’air, une excellente isolation thermique (U paroi), une protection contre la surchauffe (déphasage), une isolation phonique et un environnement durable.

Jean-Philippe Ferreira, Président et Fondateur de WOODEUM nous livre 7 raisons de choisir le matériau bois dans la construction.  

Isolant : Le bois est 12 fois plus isolant que le béton. Réaliser la structure d’un bâtiment en bois permet d’optimiser la performance thermique et ainsi de réduire les consommations énergétiques. 
 
►  Economique : Les délais de construction d’un bâtiment en bois sont en moyenne inférieurs de moitié à ceux d’une construction béton. Un gain de temps qui allège considérablement les coûts de main d’œuvre de tous les intervenants mais également l’ensemble des frais financiers.

Liberté architecturale : La légèreté du bois combinée à sa grand résistance mécanique permettent son utilisation dans les situations les plus délicates. Porte-à-faux multiples, planchers de grandes portées, lignes courbes… la construction bois se joue de tous les défis, en finesse.

Confortable et sain : Le bois confère un environnement chaleureux et agréable. Les qualités de tampon hygrothermique du matériau permettent une régulation naturelle et une amélioration globale de la qualité de l’air intérieur.

Construction : bois ou béton, il faut choisir !

Résistant au Feu : Bien qu’étant un matériau combustible, le bois dispose d’une excellente résistance au feu. Sa conductivité thermique est 12 fois inférieure au béton. Son comportement en cas d’incendie garantie une grande sécurité tant pour les occupants que pour les équipes d’intervention.

Faible impact environnemental : L’énergie grise nécessaire à la première transformation du bois est la plus faible de tous les matériaux de construction actuels. De plus, le bois utilisé dans la construction est un puits de carbone et stocke 1 tonne de CO2 par m3 mis en œuvre.   

Matériau renouvelable : Le bois de construction est une ressource naturelle renouvelable et abondante. Il est recyclable ou valorisable en fin de vie : combustibles, compost, palettes…

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Construction : bois ou béton, il faut choisir ! "

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
bruno
Invité

Utiliser abondamment ce matériau traditionnel qu’est le bois dans la construction ce serait effectivement intelligent et écologique, A CONDITION que l’on oblige bien les acteurs de la “filière bois” à replanter au moins un arbre pour chaque arbre abbatu

irisyak
Invité

Le bois n’est pas sans défauts: nous avons un environnement de plus en plus pollué par les rayonnement électriques, electromagnétiques et hautes fréquences .. Le bois est un des pires matériaux face à cette pollution. Le nombre de personnes électrosensibles augmente de manière exponentielle: ce sera un enfer demain d’habiter dans une maison en bois .. ATTENTION!

Confluence
Invité

@ irisyak. Votre commentaire me surprend. Je n’ai jamais entendu parler que le bois offrait une mauvaise protection contre les rayonnements divers que vous citez. Pouvez-vous nous donner les sources de ces analyses? J’ai très envie de me documenter dessus. Merci.

Confluence
Invité

Votre commentaire me surprend. Je n’ai jamais entendu parler que le bois offrait une mauvaise protection contre les rayonnements divers que vous citez. Pouvez-vous nous donner les sources de ces analyses? J’ai très envie de me documenter dessus. Merci.

Nicolas_54
Invité

contre les pollutions électromagnétiques… C’est ce que j’ai fait, pour ma part, partiellement, en rénovation d’un bâtiment existant. Des gaines blindées reliées à la terre pour mes prises de courant et des biorupteurs pour le système d’éclairage… A cela, pas de wifi, téléphone portable dans un coin de la maison et on peut vivre heureux… enfin, si les voisins n’ont pas de wifi et s’il n’y a pas de réseau élec à portée… O.O Arf ! presque. Mais c’est toujours ça, surtout dans les chambres.

Blu
Invité
Pourquoi titrer “il faut choisir?”, quand au contraire, les constructions mixtes bois/béton sont de plus en plus nombreuses et offrent des qualités thermiques très intéressantes? Quel manque d’imagination de vouloir opooser l’un à l’autre. Ce que l’article ne dit pas, c’est qu’en inertie thermique le bois est plutôt mauvais. Justement parce qu’il est plus isolant que le béton, ce qui fait que sur des périodes de temps courtes (quelques heures), seule la couche superficielle sert de stockage thermique. Pour le béton (avec isolation par l’extérieur bien sûr) la conductivité est telle que l’ensemble de la masse participe au stockage de… Lire plus »
chelya
Invité

d’accord avec Blu, je pense que le message serait plus clair sous la forme “bois ou parpaing”

bolton
Invité

Effectivement, peut-être que le titre est maladroit, mais le gros avantage du bois est de stocker le Co2 quand la fabrication du béton en libère énormément. Ensuite, je pense que dans le cas d’une maison très bien isolée (BBC ou énergie positive), l’inertie des meubles, planchers et cloisons est suffisante pour se passer de chauffer toute une journée… (non ?)

Reivilo
Invité

Le bois peut tout à fait être considéré comme un “véritable” isolant et se passer de tout complément. Par exemple sous forme de laine ou fibres de bois on a un lambda de 0,044 et une densité bien supérieure aux laines minérales ce qui contribue au confort d’été (déphasage). La fabrication est en outre bien moins énergivore, la pose moins risquée pour les artisans et le recyclage beaucoup plus simple. Idem pour la ouate de cellulose (c’est aussi du bois) : énergie grise 6 kWh/M3 contre 850 pour le polystirène par exemple.

nahouhak
Invité
Le bois peut constituer un isolant acceptable, mais 0.44, ça devient faible de nos jours. Mais surtout, le sujet ne présente pas du tout le bois sous cette forme. C’est à cause de ce genre d’article que certains nous sortent “mais le bois, c’est isolant pas besoin de rajouter de l’isolant par dessus”. Sinon, l’inertie reste un problème avec le bois seul, parler de ne pas chauffer pendant une journée avec une habitation en bois. Non, même avec une habitation en béton. L’avantage de l’inertie est de diminuer les puissances nécessaires, de diminuer les variations de températures (confort d’été entre… Lire plus »
Yann
Invité
@bruno : à mon avis, il faut se préoccuper de l’origine du bois et des conditions d’exploitation, en privilégiant les bois d’origine locale et le bois labellisé (FSC / PEFC). @Nicolas_54 : entièrement d’accord, si on s’inquiète des questions de rayonnement électromagnétique, il faut prendre des mesures spécifiques pour les réduire, et pas s’appuyer sur l’hypothétique protection du béton. @Blu : entièrement d’accord, notre maison a une ossature bois avec une isolation paille et une dalle béton, une façade sud très vitrée et elle a un comportement thermique exceptionnel (0,5m3 de bois pour se chauffer tout l’hiver) grâce à l’isolation… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité
@bruno: Oui à la replantation 1 pour 1 ou mieux à surveiller voire imposer ! @irisyak: oui mais…mettre film / tresse métallique flexible ”cage de Faraday” d’une part et circuits élec de la zone de vie-nuit combinés 12V/230V, càd en 12V DC qd en std bye et passer à du 230 V AC qd besoin d’allumer @Nicolas_54: oui, bonne solution à rajouter à ci-dessus @blu: oui, mixte, bois/béton pour optimiser inerties, why not? @reivilo: oui, isolant laine de bois en + !Qqs bonnes iDs aussi ! @Yann: bonne synthèse et qqs bonnes observations. cas de votre maison intéressant. YA+KA !… Lire plus »
wpDiscuz