Contrats dans l’énergie entre l’Italie et la Russie

En visite à Moscou jeudi, le Président du conseil italien apportait avec lui une série de contrats énergétiques et industriels.

A l’issue de sa rencontre avec le Président Dmitri Medvedev, le chef du gouvernement italien a annoncé la coopération entre Rosatom, l’Agence fédérale russe de l’énergie atomique, et l’Etat italien. Cet accord devrait mener à une alliance dans la fabrication de réacteurs de troisième et quatrième génération.

La rencontre italo-russe a également été l’occasion pour Gazprom de se rapprocher des groupes italiens Eni et Enel à travers le développement d’actifs gaziers en Russie. Ces actifs, acquis en 2007 par les deux groupes italiens, proviennent du démantèlement du groupe Ioukos. Enel a également obtenu un contrat de fourniture d’électricité à long terme pour les chemins de fer russes.

Par ailleurs, le groupe pétrolier russe Lukoil a concrétisé un accord pour une prise de participation minoritaire dans une raffinerie sicilienne détenue par Erg. Une opération qui se chiffre à 1,3 milliard d’euros, nous apprend le dirigeant de Loukoïl.

D’autres accords ont été signés dans l’industrie des pneus, de la fibre de carbone, du ciment, et les hélicoptères.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz