COP17 : des voitures électriques Renault-Nissan à Durban

Lors de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique qui se tiendra à Durban (Afrique du Sud) du 28 novembre au 9 décembre 2011, leurs représentants pourront bénéficier des services de navettes d’une douzaine de véhicules électriques des constructeurs de l’Alliance Renault-Nissan.

La 17ème Conférence annuelle des Parties à la Convention cadre des Nations Unies (plus connue sous le nom de COP17) a pour objectif de « stabiliser la concentration des gaz à effet de serre (GES) dans l’atmosphère pour empêcher toute perturbation anthropique dangereuse du climat. »

A cette occasion, l’Alliance propose des essais de Renault Twizy, véhicule urbain à la conduite ludique dont la batterie peut être rechargée sur n’importe quelle prise électrique classique. La COP17 offre la première occasion publique d’essais de conduite de Twizy, véritable antidote à la pollution sonore et atmosphérique dont sont victimes certaines des plus grandes villes du monde. Les essais de Twizy ont lieu dans le stade mythique d’Afrique du Sud, Moses Mabhida Stadium, pendant toute la durée de la conférence.

La COP17 est également l’occasion d’avoir un avant-goût de la Nissan LEAF, élue voiture de l’année 2011 et de la berline haut de gamme, Renault Fluence Z.E. Ces deux véhicules servent de navettes aux représentants de la COP17. Ils seront également disponibles pour des essais de conduite.

L’Afrique du Sud a pour objectif de devenir le leader de la production d’énergie propre sur le continent. Le pays envisage de construire l’une des plus grandes centrales solaires au monde, projet ambitieux qui renforcerait l’accès à l’électricité tout en réduisant la dépendance de la région à l’égard des combustibles fossiles. Des miroirs géants et des panneaux solaires devraient équiper la province du Cap-du-Nord, qui fait partie des 3% de régions les plus ensoleillées au monde.

« L’Alliance Renault-Nissan accueille très favorablement les initiatives de l’Afrique du Sud et des autres nations représentées à la Conférence COP17 pour réduire les menaces du réchauffement de la planète sur notre environnement et notre niveau de vie », a expliqué Hideaki Watanabe, Vice-président de Nissan et Directeur général de Renault pour les véhicules zéro émission. « L’Alliance souhaite participer aux solutions en faveur d’une société durable. Nos véhicules électriques, qui ne consomment aucun carburant quel qu’il soit, représentent une solution économique et efficace pour réduire les émissions de CO2 de manière significative. »

Nissan a annoncé son intention de commercialiser la NISSAN LEAF en Afrique du Sud en 2013
, sous réserve d’une issue favorable aux pourparlers entre le gouvernement et l’industrie automobile sur la mise en place d’une infrastructure de recharge et l’introduction de mesures incitatives pour les clients.

Nissan a déjà vendu plus de 20.000 LEAF sur 3 continents tandis que Renault vient juste de commercialiser son véhicule utilitaire léger, Kangoo Z.E. La berline familiale Fluence Z.E. sera bientôt sur le marché et sera suivie l’an prochain du bi-place urbain Twizy et de la berline compacte ZOE.

L’Alliance Renault-Nissan prévoit de vendre 1,5 millions de véhicules zéro émission d’ici 2016.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "COP17 : des voitures électriques Renault-Nissan à Durban"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

l’ Afrique du Sud envisge de réer des centrales solaires. Très bien ! En attendant, les voitures électriques “propres” de Nissan-Renault sont alimentées au charbon, encore prépondérant dans le mix énzergétique de l’AFS. j’espère que M James Hansen le gourou catastrophiste va trainer renault-Niossan devant le TPI pour “crime contre l’humanité”, comme il avait dit qu’il le ferait des exploitants de centrales thermmiques à charbon (et leurs complices “objectifs”) Je ‘ninvente rine, googlez et vous trouverez. Bonne COP17 à tous !

jl06
Invité

Il fallait le faire! Bien vu Renault-Nissan, ça mettra la technologie en avant et ça obligera les critiques faciles (“c’est alimenté au charbon”) à proposer des bases durables pour accompagner le développement de la mobilité électrique.

Bibou64
Invité

Pastilleverte, j’adore vos posts, mais là, vous mélangez tout. faut il bannir les voitures electriques sous pretexte que la conference a lieu dans un pays qui produit son electricité avec du charbon ? Ou alors, il faut aussi les bannir en france sous pretexte que cela génère des dechets nucléaires. Developper les voitures electriques c’est quand même proposer une solution interessante, qui trouve son aboutissement à partir du moment ou l’electricité est elle aussi d’origine non fissile. On peut aussi disserter (ou délirer) sur le lithium, mais à ce moment là, eteignez vos portables. et roulez tous à vélo.

Dan1
Invité

“Developper les voitures electriques c’est quand même proposer une solution interessante, qui trouve son aboutissement à partir du moment ou l’electricité est elle aussi d’origine non fissile.” Ben, j’aurais d’abord dit “à partir du moment ou l’electricité est elle aussi d’origine non fossile” Parce que l’électricité dans le monde c’est d’abord et majoritairement FOSSILE, vous savez le nucléaire ne produit presque rien (certains disent moins de 2% de l’énergie mondiale).

wpDiscuz