COP21 : Constitution d’une alliance solaire internationale

A l’occasion de l’ouverture de la COP21, le Premier Ministre indien, Narendra Modi, a lancé avec le président François Hollande la constitution de l’alliance solaire internationale (International Solar Alliance).

29 Chefs d’Etat et de gouvernement et 16 ministres ou chefs de délégation, dont Ségolène Royal, chef de la délégation française, étaient présents pour participer à cette initiative, visant à développer les coopérations entre Etats sur l’offre et la demande d’énergie solaire.

Des chefs d’entreprises du monde entier étaient également présents, prêts à s’engager dans le développement de projets solaires à coûts maîtrisés dans les pays situés entre les tropiques du Cancer et du Capricorne. Ils sont regroupés au sein du collectif Terrawatt.

Les principaux objectifs de l’Alliance sont :

• de réduire le coût du solaire pour donner accès à tous à cette énergie renouvelable, potentiellement abondante dans les pays du Sud, et permettant à ceux-ci de se développer de manière indépendante, décentralisée et sans recourir aux énergies fossiles.

• de développer de nouveaux marchés pour le solaire pour les membres de l’Alliance en créant des opportunités supplémentaires de projets et d’application pour les entreprises du secteur.

L’Inde s’engage ainsi résolument dans la lutte contre le changement climatique. Elle s’est fixée au printemps dernier un objectif national de 100 Gigawatts solaire d’ici 2022.

Par ailleurs, cette initiative répond aux priorités que s’est fixée la France, au niveau national et international :

• elle favorise le transfert de technologies propres vers les pays émergents et en développement, pour que leur dynamisme économique profite directement des innovations bas-carbone ;

• elle facilite l’accès à l’électricité des pays du Sud, notamment en Afrique, très représentée dans l’Alliance, où il s’agit d’un enjeu majeur pour améliorer la santé, l’emploi et l’éducation ;

• elle ouvre les marchés de l’énergie solaire et permet d’en faire baisser les coûts pour tous les usagers ;

• elle permet de valoriser les acteurs français du solaire, qui disposent d’un savoir-faire reconnu (Engie avec Solaire Direct, Total avec Sunpower, Silia, Urbasolar, DualSun, INES…) et de participer à la création d’emplois en France pour la croissance verte.

L’Agence internationale de l’énergie évalue, pour la seule énergie solaire, à plus de 1.200 milliards de dollars les investissements nécessaires d’ici 2030. L’Alliance solaire vise à apporter une réponse efficace, pour attirer ces investissements au coût le plus faible.

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte fixe comme objectif de porter la part des énergies renouvelables à 32% de la consommation énergétique finale en 2030, et à 40% la part des renouvelables dans la production d’électricité. Pour atteindre ces objectifs, les appels d’offres pour les installations photovoltaïques sont élargis et simplifiés.

Les résultats de 2 appels d’offres seront annoncés dans quelques jours :

• pour les installations sur bâtiment entre 100 et 250 kWc : 160MW, avec un lot dédié aux installations agricoles.

• pour les installations sur très grandes toitures au-delà de 250 kWc et les centrales au sol (plus de 2 500 m² de panneaux) : 800 MW, ce volume a été doublé durant l’été 2015.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "COP21 : Constitution d’une alliance solaire internationale"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trimtab
Invité

Ca sent la ‘coopération’ style ‘Deserted’ revisité…….en grand…du ‘very big”…!? Car la zone visé entre les 2 ‘tropics’ comprend presque 1/3 de la planète…! On coopère ‘en grand’….ou on crève….. Ont ils enfin compris la vrai question…to be or not to be…? trimtab

6ctsimple
Invité
La Cop21 est l’occasion de beaucoup d’annonces un peu floues, il ne faut peut-être pas trop s’y attacher, l’accord final je l’espère sera plus interessant à décortiquer. Ce qui est interessant à mon avis dans cette annonce, c’est que c’est l’Inde qui en est à l’origine. Très gros pays, démographie gallopante, besoins en énergie énormes et non couverts aujourd’hui, électricité non présente dans beaucoup d’endroits. On est bien loin du concept Desertec dont nous avons souvent parlé, avec ses relents parfois quasi colonialistes. La le sujet c’est d’alimenter l’Inde ( et non pas Munich ou Dusseldorf) en électricité dans les… Lire plus »
Pastilleverte
Invité
pays dirigé par un (des) ingénieurs(s), et ça change tout. 1/ leurs engagements c’est améliorer l’intensité/efficacité énergétique, certes, mais c’est aussi 2,5 fois plus d’émissions de CO2 d’ici 2030, pour notamment électrifier tout le pays, et grâce au charbon. 2/ Constatant que le PV c’est pas encore ça en termes de coûts / rendements, l’ingénieur Modi parie sur un mix énergétique, en espérant bien récupérer des technologies occidentales pour concurrencer les généreus pays donateurs, ainsi que la Chine 3/ Les occidentaux, Marie Ségolène en tête, tombent dans le panneau (c’est le cas de le dire) en “vendant la corde avec… Lire plus »
trimtab
Invité
“……les renouvelables type éolien ou PV ( dont le potentiel de production en GW/an dans les usines est par nature limité même s’il croit régulièrement) …..” Of course……mais s’il faut bien concentrer les efforts pour le solaire PV (sans oublier le solaire thermique, souvent réleguer comme un ‘cousin oublié’ dans les debats) et éolien dans les pays à fort potentiel, à la fois ou il y a la ‘demande’ et aussi la resource (beaucoup de soleil ou/et beaucoup vent), et qu’il y a effectivement une limite de fabrication, cette fabrication reste quand même de la ‘production à la chaine’ et… Lire plus »
Raymond
Invité

Les participants tombent d’accord sur unr baisse de 2 degrés de la clim de la salle de conférence.

6ctsimple
Invité
“.si on décide de le faire…..comme faire du eolien à la chaine et en masse dans les ‘chantiers navales’, tel qu’on avait fait des milliers de ‘liberty ships’ pendant la Seconde Guerre Mondiale aux USA.”. C’est envisageable, mais aujourd’hui partout ou presque les marchés du PV ou de l’éolien restent dépendants d’aides diverses ( FIT, crédits d’impots comme aux US,….). Et chaque année on voit des pays qui tout à coup sabrent dans ces aides(par exemple UK cette année). , ce qui rend le marché mondial un peu fragile en termes de prévisions de croissance à court terme. Les constructeurs… Lire plus »
Dan1
Invité

Pour le PV en France, il y a encore une marge de progrès pour parvenir à une situation saine : Mais pendant ce temps là, les Chinois peuvent continuer à vendre massivement chez nous : Bon y paraît que le photovoltaïque c’est des dizaines de milliers d’emplois en France !

Dan1
Invité
“deux vieux du muppet show” chelya se met à faire du Lionel ! Je faisais juste remarque (source à l’appui) que le marché français de l’installation de panneau photovoltaïque pour les particuliers était gangrainé par les arnaqueurs : “Après avoir mené une enquête en 2014 auprès de 73 professionnels qui commercialisent des dispositifs domestiques d’énergie renouvelable, notamment des panneaux solaires photovoltaïques et des éoliennes, la Direction des fraudes (DGCCRF) a constaté que 50% d’entre eux commettent de graves infractions. Les principales infractions constatées sont ” la tromperie sur les coûts et gains attendus des installations, le paiement par les consommateurs… Lire plus »
enerc77
Invité
Et pourtant il y a le simulateur en ligne sur le site edfnr. On clique sur les coins de son toit et on a une estimation de la production qui n’est pas si fausse que ça. Ce qui est curieux c’est que ce simulateur a souvent été mis comme pub, donc curieux que si peu de gens n’ont pas été le voir avant de signer avec un escro. Pour l’Inde, on peut surement aider sur les parties ingénérie, mais pour sûr les panneaux viendront de chine. Sinon on peut donner un petit coup de main à des petites boites comme… Lire plus »
Papijo
Invité
“c’est plein de petites solutions pour pomper, … ” Je suis d’accord pour admettre que dans des zones non interconnectées, le solaire, si pas trop cher, peut être une solution, mais là-bas comme chez nous, sinon plus, les arnaqueurs sont prêts à profiter da l’effet “vu à la télévision” pour refiler n’importe quoi à leurs clients. Un exemple, cette vidéo: accessible à partir du site que vous signalez. On nous promet une puissance délivrée de 3 kW pour alimenter un moteur de 3 HP. Mais si on fait le calcul inverse, à partir du débit (25 m3/h) et de la… Lire plus »
Tech
Invité

en parlant de tromperie sur les coûts, vous pourriez nous rappeler le surcoût (et c’est pas fini!) de l’EPR? ;o)))

Dan1
Invité

Les problèmes de l’EPR n’enlèvent rien aux arnaques évidentes et généralisées dans le domaine du photovoltaïque. Et il me semble qu’on a beaucoup plus, vraiment beaucoup plus, parlé de l’EPR que des arnaques au photovoltaïque. Je ne fais que tenter modestement de rétablir un peu l’équilibre.

Tech
Invité
‘j’aimerai bien modestement me récupérer les miliars d’euros suupplémentaires de cet EPR! mais apparemmment pour vous le milliards des uns ne sont pas les milliards des autres! les arnaques il y en a dans tous les domaines même des avions renifleurs eux aussi qui jouaient dans la cour des milliards! dernier exemple en date le fleuron allemand automobile qui pollue moins que son ombre! le PV et les ENR n’ont pas l’ apanage de la tromperie de masse! critiquer le PV par les arnaques montre que l’on est à coté de la plaque! les lois existes, les dépots de plainte… Lire plus »
Dan1
Invité

“le PV et les ENR n’ont pas l’ apanage de la tromperie de masse!” ça tombe bien, je ne l’ai pas écrit ! Je faisais juste remarquer que dans le PV aussi il y a de très grosse arnaques et ce n’est pas d’hier : Au fait, est-ce que la banque Solféa “fédère” toujours les arnaqueurs ? Mais on parle si peu des arnaques dans le domaine des EnR sur Enerzine.

Dan1
Invité

Oui, tout à fait. Je l’avais d’ailleurs déjà mentionné : Mais c’était alors GDF-Suez !

Dan1
Invité

A mon avis ce n’est pas une tromperie du gaz mais une tromperie de masse touchant le photovoltaïque subventionné et soutenue par une banque filiale d’une entreprise privatisée. Après, il faudrait savoir si la banque SOLFEA organise l’arnaque ou laisse faire et récolte les intérêts des prêts ?

wpDiscuz