COP21 : Ségolène Royal fait “le job” en Russie

A la demande de François Hollande et dans le cadre de la préparation de la COP21 qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre prochain, la Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, Ségolène Royal s’est rendue en Russie.

Elle n’a pas rencontré Vladimir Poutine en personne mais son conseiller spécial sur les affaires climatiques, le vice-Premier ministre et les ministres en charge de l’Énergie et des Ressources naturelles, ainsi que des entreprises et des scientifiques mobilisés sur les questions climatiques.

La Ministre a donné une conférence à l’université MGU de Moscou devant plus de 300 étudiants et professeurs, sur les enjeux de la transition énergétique et de la croissance verte. Après avoir rappelé les conséquences déjà visibles du changement climatique, elle a expliqué la nécessité et l’opportunité de basculer vers une économie bas-carbone, source de bien-être, d’investissements et d’emplois, grâce à l’efficacité énergétique, aux transports propres et aux énergies renouvelables.

Citant l’écrivain russe Dostoïevski « chacun de nous est responsable de tout devant tous », Ségolène Royal a appelé à la mobilisation de toute la société civile, notamment des ONG, des chercheurs et de la jeunesse, pour obtenir un accord sur le climat équitable, ambitieux et opérationnel.

Ce déplacement à Moscou a été l’occasion :

♦ de constater les effets du changement climatique en Russie, sur la fonte du permafrost en Sibérie et la destruction de la forêt boréale par les incendies.

♦ de souligner l’importance d’améliorer l’efficacité énergétique des entreprises et des bâtiments, pour réduire les consommations et gagner en compétitivité.

♦ d’appeler au recul de la consommation de charbon, au profit des énergies renouvelables et du gaz, énergie fossile de transition qui émet moins de gaz à effet de serre que les autres hydrocarbures.

♦ d’inviter la Russie à mettre en place un prix du carbone pour orienter les investissements vers une économie bas-carbone. Au cours des échanges, les entreprises russes ont soutenu cette démarche.

♦ de mobiliser les entreprises russes pour qu’elles s’engagent, en collaboration avec des entreprises françaises, dans des actions concrètes de baisse des émissions de gaz à effet de serre et d’amélioration de l’efficacité énergétique. Ségolène Royal les a invité à proposer leurs solutions dans le cadre de l’ « action week » et des « sides events » organisés à Paris durant la conférence climat.

♦ de souligner les collaborations possibles entre les scientifiques et les industriels russes et français, dans les domaines de l’efficacité énergétique, de la géothermie, du stockage de l’énergie et des satellites qui permettent de mesurer en temps réel les effets du changement climatique.

Les autorités russes ont confirmé leur engagement à soutenir l’adoption à Paris d’un accord contraignant applicable à tous.

A l’occasion de ce déplacement, Ségolène Royal a remis officiellement une lettre du Président de la République invitant Vladimir Poutine à participer au sommet des chefs d’État qui se tiendra à Paris dès le 30 novembre 2015 afin de donner une impulsion politique pour la négociation d’un accord climatique ambitieux.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "COP21 : Ségolène Royal fait “le job” en Russie"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
pierreerne
Invité

Curieusement, Ségolène n’est pas allée constater l’amélioration des rendements en blé procurée par le changement climatique … La Russie est une des pays au monde qui a le plus à gagner de ce changemenrt.

Pastilleverte
Invité

pourvu qu’elle ne se fasse pas avaler par la “poutine” (p minuscule). Meu non pierreernest, le changement clim par dogme est mauvais partout tout le temps pour tout sujet. Il est la cause de tout, froid et chaud, pluie et sécheresse,et même, et c’est notre président bien(mal) aimé qui le dit des “séismes et des tsunamis”… Rien que ça !

wpDiscuz