Corse et PACA : 5 nouveaux parcs solaires installés (12 MW)

Le développeur et exploitant indépendant de fermes solaires et éoliennes, Eco Delta, a annoncé l’achèvement de la construction de 5 parcs photovoltaïques, d’une puissance cumulée de 12 MWc, en Corse et en Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Le groupe porte ainsi sa puissance installée à 50 MWc.

8,8 MWc à Calenzana, Coti-Chiavari et Méria en Corse

En région Corse, les installations, qui sont situées sur les communes de Calenzana (Corse-du-Sud, 2,2 MWc), Coti-Chiavari (Corse-du-Sud, 2,2 MWc) et Méria (Haute-Corse, 4,4 MWc), sont en cours de raccordement au réseau.

Leur construction a été assurée clé en main par le secteur Energy de Siemens France et par Martifer Solar, tandis que les 44 000 panneaux polycristalins ont été fournis par Suntech.

L’investissement s’élève à 31,1 ME. Il est financé par un apport en capital de Delta Solar, la filiale du groupe Eco Delta spécialisée dans l’électricité photovoltaïque, et un crédit arrangé et souscrit par Siemens Financial Services.

3,2 MWc aux Mées dans les Alpes-de-Haute-Provence

Le groupe Eco Delta poursuit son déploiement sur le site exceptionnel des Mées (Alpes-de-Haute-Provence) où il disposait déjà de 6 parcs en production, pour une puissance de 33 MWc. 2 parcs supplémentaires de 3,2 MWc ont été mis en service.

Leur raccordement s’effectue grâce à la sous-station électrique EDD® 20 / 220 kV qui envoie directement l’énergie produite dans le réseau THT de RTE. Cet équipement conçu et breveté par Eco Delta, qui accepte une puissance maximale de 40 MW, sera utilisé pour raccorder d’autres parcs, dont les permis de construire ont déjà été délivrés.

L’investissement de 12,5 ME a été financé par un apport en capital de Delta Solar et un crédit souscrit auprès de Natixis Energeco. Pour le montage financier de ces projets, Eco Delta était conseillé par Astris Finance.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Corse et PACA : 5 nouveaux parcs solaires installés (12 MW)"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
cezorb
Invité

Développeur allemand et portugais, panneaux chinois, du photovoltaïque comme on l’aime. Seuls les payeurs sont français…

b api
Invité
Il me semblait que les installations dans les îles nécessitaient des formules de stockage. Ca en fait des MW en pointe potentielle sur le réseau le plus fragile de France. Car la Corse a un réseau de distribution en arborescence, sans bouclage. Ca m’étonne tous ces projets dont on reçoit une information partielle: on apprend qui finance, la marque des panneaux chinois, mais pas le tarif attribué. Mais le manque de transparence continue. Bien qu’on ait la liste des entreprises attributaires des projets de plus de 250 kWc, qui sait où se trouve la liste des tarifs attribués correspondants ??… Lire plus »
Ambiel
Invité
Il s’agit d’une boite française dont la caisse des dépôts détient 10%… ET ils ont du aller se financer auprès des allemands faute de trouver des banquiers français compétents et compétitifs, prêts à prendre un “risque” sur du solaire en France. 80% de la VA d’un projet c’est tout sauf le matos (ingéniérie, développement, construction, génie électrique et civil et financement). ET tout ça va ou? A des boites locales françaises et des banques françaises si elles veulent bien s’y intéresser. Les modules viennent de chine mais une partie du matos pour les fabriquer (la majorité de la VA) vient… Lire plus »
Samivel51
Invité

Electriquement parlant, la Corse n’est pas une ile: elle est raccordee a l’Italie.

Rice
Invité

“80% de la VA d’un projet c’est tout sauf le matos (ingéniérie, développement, construction, génie électrique et civil et financement).” Je serais curieux d’avoir le détail de ce que vous avancez… 🙂

De passage
Invité

car le gouvernement ne va pas pouvoir continuer à financer une énergie 10 fois plus chère en ces moments difficiles… alors les gros bonnets se précipitent…

wpDiscuz