Coupures d’électricité à Paris : Fixer une ambition au Turpe 4

Alors que 6.000 foyers parisiens environ ont subi vendredi 20 septembre des coupures d’électricité, pour certaines répétées dans les jours suivants, la Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies (FNCCR) demande à la CRE une trajectoire d’investissement ambitieuse pour le Turpe 4.

Même si la récente reprise des efforts d’ERDF lors de la période 2009-2012 a mis fin à une longue phase de baisse des investissements du distributeur dans les réseaux électriques, il faudra encore du temps pour résorber les portions les plus fragiles, comme en témoignent la série d’incidents survenus cet été en zones rurales (250.000 foyers touchés en juillet et août) ainsi que les coupures ayant affecté Paris ces derniers jours.

"Survenant dans une zone densément peuplée, ces coupures rappellent celles ayant frappé Courbevoie, Levallois et Neuilly en janvier 2013. Elles posent la question de la vétusté des réseaux" a déclaré FNCRR.

A l’heure où les « smart grids » et « compteurs intelligents » dessinent le réseau du futur, la FNCCR rappelle qu’elle a de nombreuses fois affirmé en le regrettant que de tels outils, plaqués sur des réseaux vétustes ou inadaptés, ne seront guère efficaces. La remise à niveau des réseaux, y compris en milieu urbain, est la condition préalable à leur « intelligence. »

La FNCCR demande que le prochain tarif (Turpe 4) garantisse le financement du renouvellement des ouvrages par ERDF et ses autorités concédantes, et définisse une trajectoire d’investissement ambitieuse, sans sous-estimer les besoins, contrairement au projet proposé actuellement par la CRE. Elle préconise également une gouvernance renforcée des investissements d’ERDF, un des principes du protocole signé entre ERDF et FNCCR le 18 septembre.

Coupure dans le sud de la région parisienne

Mercredi 18 septembre, à 10h44, un incident technique est survenu au poste électrique RTE de Villejust (91). Cet incident a privé d’électricité environ 18.000 clients situés dans l’Essonne, les Hauts-de- Seine et les Yvelines. Les communes touchées étaient Vélizy-Villacoublay (78), Massy et Verrières-le-Buisson (91), Antony, Châtenay-Malabry, Châtillon, Clamart, Meudon et Plessis-Robinson (92). RTE et ERDF ont mobilisé des équipes afin de réalimenter "très rapidement" la zone à 12h04.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz