Enerzine

Coût du projet Cigéo : l’ASN publie son avis sur l’évaluation de l’Andra

Partagez l'article

Conformément à la procédure* prévue par le code de l’environnement, la ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie doit arrêter le coût de référence du projet de stockage Cigéo.

L’ASN a été saisie fin 2014 par la ministre d’un dossier de chiffrage établi en octobre 2014 par l’Andra. L’ASN a rendu son avis le 10 février 2015.

La précédente évaluation, comprise entre 13,5 et 16,5 milliards d’euros, datait de 2005 ; l’ASN estime qu’une mise à jour du coût de référence est impérative et urgente. Cette mise à jour peut être faite sur la base du dossier de l’Andra, qui est documenté, étayé et qui apporte un progrès significatif, notamment par une meilleure prise en compte de la sûreté.

Toutefois, l’ASN considère que certaines hypothèses retenues par l’Andra, d’ordre technique et économique, sont trop optimistes et de ce fait non conformes à l’impératif de prudence qui s’impose à une telle évaluation. Par ailleurs, à ce stade de développement du projet, des incertitudes sont inévitables. L’ASN estime donc qu’il sera indispensable de prévoir un mécanisme de mise à jour régulière du coût de référence, notamment lors d’étapes clés de développement du projet.

L’ASN rappelle que cette évaluation est une des bases sur lesquelles sont calculés les montants des fonds dont les exploitants doivent disposer afin de couvrir les dépenses liées à la gestion de leurs déchets radioactifs. Ces fonds doivent garantir que ces dépenses ne seront pas à la charge des générations futures.

A partir des éléments issus d’un scénario datant de 2005 et d’un échéancier des dépenses prévisionnelles, EDF a abouti à un coût de référence du stockage des déchets de l’ensemble des producteurs de 20,8 milliards d’euros aux conditions économiques de 2011. Les montants provisionnés par le Groupe EDF dans ses comptes consolidés à fin 2014 s’appuient sur ce coût de référence.

* Cette procédure est définie à l’article L. 542-12 du code de l’environnement qui dispose que "[L’Andra] propose au ministre chargé de l’énergie une évaluation des coûts afférents à la mise en œuvre des solutions de gestion à long terme des déchets radioactifs de haute et de moyenne activité à vie longue selon leur nature. Après avoir recueilli les observations des redevables des taxes additionnelles mentionnées au V de l’article 43 de la loi de finances pour 2000 (n° 99-1172 du 30 décembre 1999) et l’avis de l’Autorité de sûreté nucléaire, le ministre chargé de l’énergie arrête l’évaluation de ces coûts et la rend publique".


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    63 Commentaires sur "Coût du projet Cigéo : l’ASN publie son avis sur l’évaluation de l’Andra"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Temb
    Invité
    Pas cher le nucléaire… Encore une fois, la règle du « fois 2 minimum dans le nucléaire » s’applique. Les soi-disant professionnels nous mentaient en parlant de 15milliards, c’est 32 milliards minium et l’ASN indique que c’est une vision optimiste. On peut donc parier sans prendre de risques qu’on sera à pas mal de milliards au-dessus ! Cela se traduit directement par 2,5milliards de nouvelles dépréciations pour EDF et du coup son titre a chuté lourdement hier, -4,4% pour atteindre son plus bas niveau jamais atteint (sous les 12€ , à comparer avec son 83€ avant la crise de 2008). Sachant en… Lire plus »
    Philouze44
    Invité
    ça m’en touche une sans faire bouger l’autre : tous les ans, c’est plus de 60 milliards qui partent en fumée uniquement pour les achats de pétrole par la France. Pour ceux qui savent calculer, c’est 600 milliards d’euros brulés par décénie, 1600 milliards sur 20 ans, combien si on était resté au fioul électrique sur 50 ans ? pour une pollution de quel ordre face aux dechets nuke (130 tonnes de fioul par heure et par chaudière thermique…) Et on vient couiner parceque la déchetterie nuke va couter 30 milliards sur quoi ? un siècle d’investissement, vous avez bien… Lire plus »
    enerc77
    Invité

    Avec la baisse des prix spot en Europe, EDF est de plus en plus souvent obligé de vendre sous le coût de production nucléaire (moins de 40€ MWh). Ma crainte c’est bien qu’EDF n’est pas la capacité financière de réaliser ce projet, que d’ici à quelques années EDF se sépare de sa branche nucléaire comme le font d’autres opérateurs en europe sur les non renouvelables et qu’on reste avec nos poubelles nucléaires à ciel ouvert.

    dede29
    Invité

    Anglais ,Russes … tout ce beau monde continue avec le nucleaire . Ceux qui arretent sont peu nombreux . Que doit -on conclure pour la france ,

    Lucio
    Invité

    En ce qui me concerne, j’ai très peu confiance dans tout ce qui vient du nucléaire; quand on pense au déchets ARENA entreposés en Russie!

    Louislouis
    Invité
    Mon pauvre gars, T’es vraiment à côté de la plaque… Sur les 35 mds (allez, on va dire 45 on sera plus proche de la réalité), il faut en dépenser « sec » 20mds pour la construction, donc maintenant. 20 mds d’euros je peux te dire que ça va sacrément plomber les comptes d’EDF, donc ceux de l’état, donc NOTRE argent. Et ca, c’est seulement pour construire un bazar pour stocker le caca nucléaire !! C’est totalement hallucinant ! 20 MI-LLI-ARDS… Après, comparer les dépenses en pétrole et ceux pour l’enfouissement des déchets, c’est vraiment ridicule, autant comparer des torchons et des… Lire plus »
    s4m
    Invité
    @Louislouis Oui les montants donnent le vertige mais ce n’est pas une raison pour tomber dans la caricature de comptoire. Je tenais à apporter quelques rectificatifs.  » il faut en dépenser « sec » 20mds pour la construction » La construction devrait commencé en 2020 pour 5 ans. Ca fait quand même une décénnie d’ici à la mise en service ! Et ce projet ne sort pas du chapeau ! On en parle déjà depuis plus de dix ans. Les exploitants ont déjà commencé leur provisionnement. EDF, qui financera la majorité de ce projet, avait provisionné 6.1 Mds fin 2014 pour la gestion… Lire plus »
    oeildecain
    Invité

    On approche de la fin … ceux qui auront encore des actions EDF & TOTAL dans 5 ans pourons recevoir une médaille pour service à la Patrie

    Dan1
    Invité

    La cherté s’évalue par rapport au service rendu, et je vous propose une analyse de Sylvestre Huet : Juste un rappel : le système nucléaire 2G actuel a déjà produit 12 000 millards de kWh et en produira probablement encore autant. Alors 20 ou 35 millliards d’Euros, c’est cher par rapport à 24 000 milliards de kWh ? Si je prends 24 millliards d’Euros divisés par 24 x 10^12 kWh, je trouve 0,001 €/kWh. 0,1 centime par kWh c’est cher ?

    Dan1
    Invité

    Toute le monde aura bien compris que, globalement et sur la durée de vie du système, la question est : Est-ce que la gestion des déchets va coûter : 0,1 centime par kWh ou bien 0,15 centime par kWh

    oeildecain
    Invité

    Alors pourquoi un service qui se prétend public nous vend les kwh à 4,5 centimes s’ils lui coûtent 0,1 centimes ? 45 fois plus que le prix de revient : notre état français devrait être le plus riche du monde avec 4500 % de marge ! Allons DAN , un peu de retenue !

    6ctsimple
    Invité

    « C’est totalement hallucinant ! 20 MI-LLI-ARDS… » Oui, pour stocker les HA-VL d’environ 50 ans d’exploitation de réacteurs qui fournissent bon an mal an environ 75% de l’électricité en France. c’est quand même 2 MI-LLI-ARDS de moins que ce que versent tous les ans les consommateurs allemand au titre de l’EEG surcharge ( le soutien au renouvelable), qui ont fourni reconnaissons le en 2015 une performance en forte hausse avec environ 30% de la production d’électricité allemande. Quelqu’un parlait de relativité ci-dessus…..

    6ctsimple
    Invité
    je partage un peu les craintes d’enerc77 ci-dessus. Il y a peut-être un problème de financement à terme dans un contexte européen où quasiment tous les producteurs non protégés par des tarifs d’achat vendent à perte. C’est quand même assez facile à résoudre si ça se confirme, j’en ai déjà parlé: « Dire « plus tard » en parlant de nucléaire c’est de mon point de vue le meilleur moyen de discréditer la filière . Celle ci doit assumer ses coûts et proposer des solutions, et j’ai déjà souvent écrit sur Enerzine que si en France on avait des doutes sur le niveau… Lire plus »
    Bachoubouzouc
    Invité

    Les différences entre les chiffres mentionnés par l’ANDRA et EDF sont compréhensibles : Les hypothèses de dimentionnement et certains choix de conception ne sont pas encore fixés. Forcément, ça fait varier les chiffres si on fait tel ou tel choix…

    Dan1
    Invité
    A oeildecain. « Dan 1 :alors pourquoi … Alors pourquoi un service qui se prétend public nous vend les kwh à 4,5 centimes s’ils lui coûtent 0,1 centimes ? » Visiblement, vous n’avez pas tout compris et rien lu ! 0,1 centimes c’est le coût de la gestion des déchets dans le kWh, pas le coût du kWh. Vous avez déjà vu des entreprises qui vendent leur produit uniquement au coût de la gestion des déchets qu’ils engendrent ?? Mais si vous aviez lu le lien vers Libération, vous auriez vu que 1 à 2% du coût du kWh ça fait environ… Lire plus »
    Dan1
    Invité
    Pour ce qui concerrne EDF, il faut croire que la trésorerie est solide, puisqu’on lui a demandé de financer en partie les subventions aux EnR à hauteur de 5 milliards d’arriérés de CSPE qui ne sont pas encore remboursés. Et le trou de 5 milliards s’est creusé plus rapidement que le flux de financement demandé pour CIGEO. De toute façon la ponction nécessaire pour financé CIGEO est moindre que celle qui a été opéré ces dernières années via la CSPE qui est aujourd’hui de plus de 2 centimes d’Euros par kWh : Les déchets à 0,15 €/kWh, c’est donné à… Lire plus »
    bmd
    Invité
    @ Chelya Les déchets du charbon, c’est en Allemagne CHAQUE année 300 millions de tonnes de CO2 et 30 millions de tonnes de cendres toxiques et même radioactives et de produits gazeux tout aussi toxiques. Si on appliquait aux déchets du charbon les mêmes précautions qu’à ceux du nucléaire, calculez nous donc quel en serait le coût. Le charbon est pourtant le principal fossoyeur du climat, et il fait aussi 30 000 morts par maladies pulmonaires et cardiovasculaires PAR AN en Europe! Cela est-il le cas du nucléaire ? Non: pas d’effet sur le climat, pas de morts en Europe.… Lire plus »
    Dan1
    Invité
    A chelya « Un déchet ne produit aucun kWh… » Ben non, justement c’est ce qui caractérise le nucléaire à fission : ce qui sort du réacteur est à 95 % du combustible potentiel et les surgénérateur fabrique même du combustible nouveau en plus de fabriquer de l’électricité. D’ailleurs, une partie du combustible « neuf » est fabriqué à partir du recyclage en France. Et cela va même beaucoup plus loin, puisque les « déchets » de l’enrichissement (de l’uranium appauvri à 0,2%) son un futur combustible potentiellement très électrogène. Les 300 000 tonnes déjà stockée en fûts en France, pourraient produire entre 5000 et 9000… Lire plus »
    vd69
    Invité

    Je n’accorde de crédit qu’aux alternatives faisant au moins aussi bien que le systeme actuel. Je refuse catégoriquement toute alternative conduisant à une augmentation de la pollution pour produire notre électricité et en particulier les rejets de CO2. Exit le fossile comme en Allemagne, exit les cellules PV fabriquées en Chine. J’exclus de devoir attendre que le vent ou le jour se lève, donc ces techniques devront rester secondaires. Pour le reste, je suis ouvert à toute solution cohérente.

    Dan1
    Invité

    Et pour ceux qui consultent régulièrement le site AGEB (Arbeitsgemeinschaft Energiebilanzen), il y a une confirmation que l’Allemagne ne réduit pas sa consommation d’énergie ni sa consommation de FOSSILE en 2015 : Vous pourrez donc mourir d’une maladie respiratoire ou du réchauffement climatique bien avant que les déchets nucléaires ne vous tuent.

    oeildecain
    Invité

    Dan 1, veuillez bien m’excuser … votre contribution de 17h 47mn m’avait induit en erreur : mea culpa ! A +

    Dan1
    Invité
    Ben, comme on parlait exclusivement du poids économique de la gestion des déchets, j’ai fait un calcul qui tenait compte uniquement des déchets. Pour ce qui concerne le coût, voire du prix du kWh produit (donc non transporté, non distribué et sans abonnement) c’est tout autre chose. 24 000 milliards de kWh (sur 50 ans) à un prix de 50€/MWh, ça fait 1 200 milliards d’euros payés par les consommateurs. Si on compare les 24 milliards au 1200 milliards, on a bien les 2% annoncés pour le stockage des déchets. Mais si on compare cela au kWh arrivant dans la… Lire plus »
    Verdarie
    Invité

    Si l’on écoute ce que nous dit Dan 1, on se demande pourquoi Edf à choisi de stocker puisqu’il est si facile de transformer nos déchets en combustible…qu’Edf enfoui sans doute pour le plaisir de créer des emplois ?

    Dan1
    Invité

    Ce n’est pas EDF qui choisit. Et les HA-VL ne redeviendront probablement jamais des combustibles neufs. Au plan de l’emploi, les +/- 24 milliards sont essentiellement des milliards injectés dans l’économie française et non délocalisables dont une partie est durable.

    Longnuke
    Invité
    Dans 300 ans seulement;les HA-VL(qui sont mélangés sous vitrification à des produits de fission(P.F) comme CS137 et SR90) auront leur CS 137 et SR90,redevenus inoffensifs(dix fois la période de demi-vie de ces P.F,qui est de 28 et 30 ans).Donc il restera essentiellement des Transuraniens(dont actinides mineurs)tous fissiles dans les RNR(s)de cette époque,qui seront des MSFR et des ADS très évolués et très performants. Même si les cellules de béton des CIGEO(s)ont été obturées(avec du béton) bien avant les 300 ans,en question,si les contemporains de cette époque décident de récupérer ces ressources fissiles pour produire de l’énergie,ils enverront creuser ces alvéoles… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    Quand bien-même il serait possible de récupérer des déchets HA-VL (5000 m3) pour en faire des combustibles, je ne vois pas la rentabilité, même dans 300 ans. En effet, je ne cesse de dire que de toute façon nous disposons déjà de 9000 ans d’électricité potentielle avec les « déchets » d’enrichissement constitué d’uranium appauvri très peu radioactif et facilement manipulable : C’est quand même nettement plus simple d’utiliser une matière parfaitement conditionnée et homogène et qui est disponible dans des hangars. La seule contrainte est de développé ce que nous savons déjà faire : Phénix, Superphénix et ASTRID.

    Longnuke
    Invité
    Dans 300 ans ou 400 ans,la consommation mondiale d’énergie nucléaire sera beaucoup plus importante que maintenant(si on a pas régressé par bétise idéologique mondiale)et les ressources transuraniennes stockées vitrifiées,dans les CIGEO(s) du monde entier (car les Français ne vont pas être les seuls au monde ,loin de là, à enfouir géologiquement leurs « déchets »nucléaires)seront réutilisées avec les « déchets » d’enrichissement constitué d’uranium appauvri.En plus cela résoudra la question du « risque d’oubli » sur plusieurs millénaires,que les gens de l’époque(dans 3 ou 4 siècles) pourraient éventuellement se poser,Cela ne les ruinera pas,loin de là,de réutiliser ces transuraniens fisssiles dans les RNRs de leur époque,avec… Lire plus »
    Lionel-fr
    Invité
    C’est vrai que la technologie est difficile à imaginer dans 300 ans. Par contre , c’est assez facile d’anticiper les merdes, les trucs qui foirent, les « oops », les accidents … Si vous regardez en 1715, vous verrez facilement qu’on mourrait des mêmes maladies , qu’on se faisait déchiqueter par des armes, bruler dans des incendies, enterrer vivant dans des mines.. Finalement , comme disait Gainsbourg : « La laideur a un avantage sur la beauté : elle dure ! » Maintenant , il y a toujours un public pour la SF en pyjama imaculé façon Star Trek, mais en 2316 , la… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    A Longnuke Vous évaluez à combien le potentiel énergétique/électrogène des 5000 m3 de HA-VL ? Si dans un ou deux siècles on arrive à maitriser la fusion électrogène, est-ce que l’on ne va pas arriver au paradoxe d’un monde qui produirait trop d’énergie durable, au moment où la population mondiale serait en déclin ?

    Longnuke
    Invité
    Cela dépend du poids(ou plutot de la masse) des matières fissiles que contiennent ces 5000 m3 de HA-VL .En plus,dans 300-400 ans,ils seront mixés dans des MSFRs(réacteurs à neutrons rapides aux sels fondus) au PU 239(et même éventuellement au thorium232 devenant de l’U233 fissile) issue de la fertilisation par les neutrons rapides de l’U appauvri dont nous disposons déjà de plusieurs millénaires d’électricité potentielle.Cela se fera,comme je l’ai dit dans le post plus haut(à 14:31:18),dans un contexte de nettoyage des CIGEOs pour récupérer ces installations souterraines pour d’autres usages techniques ou industriels nouveaux,relatifs aux nouveaux besoins de cette époque(dans 3… Lire plus »
    Longnuke
    Invité

    Dans 300-400 ans on sera passé en mode civilisation spatiale de grande ampleur(sauf si régression, qui serait due à une stupidité idéologique mondiale qui infesterait mentalement le Monde sur plusieurs siècles et le ferait gravement reculer scientifiquement et technologiquement),alors on ne se retrouvera donc pas dans le paradoxe d’un monde qui produirait trop d’énergie durable, au moment où la population mondiale serait en déclin.La civilisation spatiale a des gros besoins d’énergie.Ce n’est pas une civilisation décroissante.

    6ctsimple
    Invité
    Tout d’abord, il faudrait croire que dans 300 ans la fission sera encore une composante significative du mix energétique  » classique ». Personnellement j’en doute mais je reconnais que mon avis a assez peu d’importance compte tenu de l’échéance! Mais mettons… Si c’est le cas, la filière sera bien entendu très différente de celle d’aujourd’hui et aura certainement résolu le problème de la fission des transuraniens « merdiques » (ceux qu’on a du mal fissioner aujourd’hui). Et elle irait chercher dans une poubelle oubliée depuis 300ans pour rien, car comme Dan1 j’ai un peu de mal à imaginer qu’il y ait un potentiel… Lire plus »
    6ctsimple
    Invité

    « Dans 300-400 ans on sera passé en mode civilisation spatiale de grande ampleur » Si vous le dites! Mais si c’est le cas, nos déchets nucléaires on les enverra tranquillement se perdre dans l’espace intersideral!

    Lionel-fr
    Invité
    C’est vrai que vue la répartition du lithium dans l’univers (produit du big bang avec HH et He) , on préfèrera la fusion qui pose nettement moins de problème , notamment de réaction en chaine, spontanée en fission, déterministe en fusion Dans l’espace, on aura de l’He3 en pagaille et assez de Lanthane pour les aimants supra conducteurs. La fission , c’est beaucoup d’ennuis pour relativement peu d’énergie et des déchets poseront problème qui même dans l’espace Il est possible cependant qu’au tout début de la colonisation, on utilise la fission d’éléments exportés de la terre, peut être même dans… Lire plus »
    Longnuke
    Invité
    C’est votre incapacité à comprendre que 500 mètres,ce n’est pas très profond technologiquement parlant,et que ce genre d’espace n’est surtout pas destiné à être oublié,ça serait irresponsable et même criminel et discréditerait pour le coup le concept de Cigéo.Dans le futur,les constructions souterraines pour de nombreux usages techniques et industiels vont exploser à travers le monde,et surtout dans le monde dévellopé.Considéré qu’on peut oublier des poubelles comme ça est juste impensable.Et un gars comme vous,6ctsimple,etes un plaidoyer ambulant contre les Cigéos,parceque vous les considérez comme étant destiné à être oublié,c’est juste monstrueusement irresponsable.Ces espaces souterrains devront pouvoir être,retrouvés par les… Lire plus »
    Longnuke
    Invité

    Quand à savoir si les déchets transuraniens récupérés,seront soient incinérés dans des RNRs du futurs ou envoyés dans l’espace intersidéral ou même dans le Soleil pour plus de sureté:Je dirais que les générations futures décideront elles mêmes de ce qui sera le plus sur et le plus opportun de faire de ces déchets récupérés pour s’en débarasser le mieux possible définitivement,selon les couts des différentes solutions possible dans 300 ou 400 ans.Mais ils auront au moins plusieurs choix possibles.

    trimtab
    Invité

    « ……Mais si c’est le cas, nos déchets nucléaires on les enverra tranquillement se perdre dans l’espace intersideral!….. » Ah…les débats sur les ‘déchets’……en 2010 déjà, dans une histoire de piscines olympique de ‘Atomic Anne’, j’ai proposé de les envoyer chez les Martiens…..’radioactivores’……: trimtab

    enerc77
    Invité
    Ce ne sont pas les arguments de raison qui vont prévaloir: ce sont les considérations financières. Les fonds de placement dans les énergies fossibles ont déja beaucoup perdus ces deux dernières années. L’Arabie Saoudite a en fait jouée la mauvaise carte: elle a validée le schéma d’une sortie des fossiles avec un coup d’énergie bas, contrairement à ce qui était précédement assuré. La conséquence est que les financiers considèrent à présent que ce qui tourne autour des fossiles n’a plus d’avenir. C’est comme le gars qui aurait des gros stocks de pierre au début de l’age de bronze. Personne n’en… Lire plus »
    Dan1
    Invité
    En tablant sur un kWh produit, transporté, distribué et commercialisé à 100 €/MWh (ce que l’on paye approximativement actuellement et un potentiel de production restant pour nos centrales nucléaire 2G de 12 000 TWh (autant que ce qu’elles ont déjà produit), il suffit de mettre une contribution de 2€/MWh pour récolter 24 milliards pour CIGEO en 25 ans. C’est les fameux 2% du prix du kWh que l’on évoque. Or on est déjà capable de taxer bien plus sévèrement le consommateur avec la CSPE à 26 €/MWh : Et en image : Si on arrête de subventionner par dizaines de… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    Rien que pour 2016, les subventions au photovoltaïque vont coûter au moins 2,7 milliards d’Euros à EDF (qui fait crédit) puis au consommateur… si les politiques ont le courage de lui faire supporter la totalité de la facture (ce qui n’est toujours pas le cas) : Sachant qu’une partie de ces subventions est partie à l’étranger car le matériel (et les parfois les installateurs) n’est pas exclusivement français. Il y a un problème pour trouver 20 ou 30 milliards sur 25 ans ??

    enerc77
    Invité
    Nul doute qu’EDF place les dûs au titre de la CSPE dans ces créances. Cela plombe ses liquidités, pas sa situation financière, tant que cette dette n’est pas effacée (c’est à dire qu’EDF considère que les sommes dues ne seront jamais payées). Je ne pense pas que ça soit le cas. Cela pénalise EDF, car elle supporte les intérêts de la créance, mais les taux d’intérêts sont actuellement très faibles. Concernant l’évolution de la CSPE, l’obligation d’achat est en cours de suppression. A partir du 1er janvier, le mécanisme de complément de rémunération est en place pour les installations de… Lire plus »
    Bachoubouzouc
    Invité
    « Cela pénalise EDF, car elle supporte les intérêts de la créance, mais les taux d’intérêts sont actuellement très faibles. » Oui mais le manque de liquidités est en soi un énorme problème, à l’heure où EDF doit sortir du kash pour plein de choses : Le grand carénage (50 milliards d’euros environ), les EPR britanniques (10-20 milliards), Areva (quelques milliards), Linky (5 milliards), etc. « Concernant l’évolution de la CSPE, l’obligation d’achat est en cours de suppression. A partir du 1er janvier, le mécanisme de complément de rémunération est en place pour les installations de plus de 500 kW dans le PV… Lire plus »
    enerc77
    Invité

    Si le coût de Cigeo est déjà inclu dans le coût de l’électricité, ça veut dire que le gars qui a souscript à l’Offre Renouvelable d’EDF paye pour les déchets nucléaires? Qu’il contribue au programme de recherche PREVINERGY, ok. Mais à Cigeo, ça va lui faire mal au coeur….

    6ctsimple
    Invité
    « le coût de Cigéo est déjà inclu dans le coût de l’électricité, via les provisions des producteurs.  » Dans le principe et la loi, c’est exact, pour le montant il va bien falloir que quelqu’un paye les surcoûts annoncés.. Je ne vois pas qui d’autre que les consommateurs…. EDF n’a pas tardé à réagir en provisionnant 800M€ à l’annonce officielle de l’augmentation de budget , mais une fois qu’on a provisionné ( c’est juste comptable), il faut trouver l’argent pour alimenter le fond d’actifs dédiés en conséquence. Quant aux souscripteur de l’offre renouvelable d’EDF ou d’un autre, je ne vois… Lire plus »
    Bachoubouzouc
    Invité

    « mais une fois qu’on a provisionné ( c’est juste comptable), il faut trouver l’argent pour alimenter le fond d’actifs dédiés en conséquence. » L’argent est déjà trouvé : C’est des bénéfices et des dividendes pour l’Etat en moins. « On ne demande pas au souscripteur d’une offre « classique » s’il veut payer la CSPE part renouvelable ou non, même si ça peut parfois « lui faire mal au coeur ». » D’autant plus que le souscripteur d’une offre « 100% ENR » continue de consommer de l’électricité nucléaire à chaque fois qu’il n’y a pas de vent et pas de soleil, ce qui arrive assez souvent.

    I. lucas
    Invité
    l’EBITDA d’EDF était d’environ 16 G€ en 2013, après retraitement de 2014 (pour rendre les comptes comparables à 2014) et de 17 G€ en 2014 Dans le périmètre de la France, ces données deviennent respectivement 10,8 Ge et 12,2 G€ dont une moitié environ provient de la production nucléaire et le reste des autres activités d’EDF, soir 5 à 6 G€ d’EBE pour la production nucléaire. La baisse des prix sur le marché de gros devrait fortement affecter cet EBE. Donc la situation financière d’EDF devrait logiquement se dégrader en 2015, mais pas dans la proportion de votre contribution. Reste… Lire plus »
    Realisme55
    Invité
    pourquoi rendre le stockage CIGEO réversible? Vous avez parfaitement le droit,de ne pas voir l’intérêt, même dans 100 ou 150 ans d’aller récupérer des colis d’HAVL que ce soit pour fissionner les actinides pour s’en débarrasser même si ça coute de l’argent,ou utiliser des radionucléides d’une façon que nous ne sommes même pas capables d’imaginer en 2015.Mais ceux qui vont vivre dans 100.150 ou 200 ans,avec les nouvelles connaissances technologiques et scientifiques de xette époque pourrait très bien voir l’intérêt de le faire.Et pour ces gens là,on doit éviter de rendre ce stockage irréversible.Si, ils ne voyaient toujours pas l’interet… Lire plus »
    jmdesp
    Invité

    Voyons Linky est payé par ERDF, pas EDF. Et ERDF indique que les économies paieront les compteurs même si ça s’étale sur 20 ans.

    Realisme55
    Invité

    Mon post de 17:50:46 s’adressait à I.Lucas.Pour répondre à sa question sur le pourquoi de la réversibilité de cigéo.

    6ctsimple
    Invité

    « L’argent est déjà trouvé : C’est des bénéfices et des dividendes pour l’Etat en moins. » Dites donc vous avez pris du galon! Vous êtes au Conseil d’administration d’EDF maintenant pour nous annoncer ça? C’est quand même lui qui en « décide », avec 87% de poids aux représentant de l’ètat.

    wpDiscuz