Enerzine

CRE : favorable à une généralisation du compteur intelligent

Partagez l'article

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a proposé hier de généraliser le dispositif de comptage évolué de l’électricité baptisé Linky, en se basant sur les résultats de l’expérimentation menée depuis plus d’un an par ERDF auprès de plus de 250.000 clients.

Dans sa délibération, la CRE estime que le développement de compteurs évolués d’électricité demeure nécessaire pour continuer à garantir la stabilité des réseaux électriques. Les gestionnaires de réseaux doivent faire face de plus en plus à l’essor des énergies renouvelables, sources de production d’électricité intermittentes et décentralisées qui rendent plus difficile l’équilibrage entre la demande et l’offre d’électricité. Le compteur Linky, rendra ainsi possible un suivi beaucoup plus fin et en temps réel, de la consommation électrique de chaque ménage. Cela reste un point essentiel du développement de réseaux d’électricité intelligents (encore appelé Smart grids).

Une généralisation du compteur Linky contribuera toujours selon la CRE à non seulement maintenir la stabilité des réseaux d’électricité, mais aussi, elle permettra surtout d’améliorer la qualité du service, notamment en basse tension, en généralisant la relève des compteurs à distance, en facturant les consommateurs sur la base de données de consommation réelles et non plus estimées, en encourageant la multiplication des offres tarifaires des fournisseurs pour répondre aux besoins spécifiques de chacun. Pour la CRE, la généralisation du compteur Linky devrait favoriser la maîtrise de la demande en période de pointe.

Point important, l’analyse technico-économique suggère qu’une généralisation du compteur Linky serait "globalement neutre du point de vue financier". Ainsi, la valeur actualisée nette du projet pour le distributeur serait, selon les hypothèses retenues, légèrement positive. Elle a pu être évaluée à environ +0,1 Md€ en 2010 pour un investissement initial proche de 4 Md€ en 2010 grâce "aux futures économies de coûts d’exploitation associées à l’installation du compteur."

La CRE estime par ailleurs qu’une décision rapide de généraliser le compteur Linky serait "très favorable à l’industrie française". Car selon la Commission de Régulation de l’Energie, au sein des pays développés, "la France dispose actuellement d’un avantage compétitif en matière de compteurs communicants. L’expérimentation menée par le gestionnaire de réseau de distribution ERDF est sans équivalent à l’étranger par son ampleur et la richesse des enseignements recueillis." Et d’ajouter "une décision rapide de généraliser Linky en France favoriserait aussi l’adoption des standards et normes françaises au niveau international."
 
Le déploiement du compteur Linky doit être initié avec la technologie dite « CPL G1 ». Cette technologie est jugée "mature", "robuste", déjà utilisée par ERDF et "suffisante" pour la mise en œuvre des fonctionnalités de Linky.

En raison des enjeux industriels, la CRE insiste néanmoins sur l’importance d’annoncer, dès le lancement du déploiement, que le « CPL G3 », aujourd’hui en phase de développement, constitue la technologie-cible à terme. La technologie « CPL G3 » apportera des améliorations significatives pour les gestionnaires de réseau d’électricité sans toutefois comporter de fonctionnalité supplémentaire pour les consommateurs.

Pour finir, au 31 mars 2011, sachez qu’ERDF a reçu près de 2.400 réclamations suite à la pose du compteur Linky, soit près de 1 % des clients ayant eu un changement de compteur.

Environ 80 % des réclamations concernaient la non-qualité de l’intervention technique (coupures de l’alimentation électrique dues à l’interrupteur intégré au compteur, arrêt du fonctionnement du ballon d’eau chaude suite à la pose du nouveau compteur, non fonctionnement de l’appareil, etc.). Les 20 % restants concernaient la pose du compteur non réalisée à la date planifiée, la mauvaise qualité de l’information transmise et la contestation des index de pose.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    16 Commentaires sur "CRE : favorable à une généralisation du compteur intelligent"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    fulupik
    Invité

    On en parle de plus en plus, et au-delà des problèmes évoqués, reste le prix demandé au client, c’est un scandale. Puisqu’à terme cela va rapporter en gestion et économie, pourquoi faire payer très cher ce compteur, on n’a rien demandé et le compteur en place en terme de location a déjà tellement rapporté à EDF.

    Nature
    Invité

    Il faut aussi lire l’analyse de ce dispositif faite par l’UFC / Que choisir , suivant le point de vue de l’utilisateur , qui n’est pas que le fournisseur …En l’occurence juge et partie.

    meminick
    Invité

    Le type de compteur utilisé par EDF ne concerne pas forcément le consomateur. Par contre le consomateur doit refuser toute forme de vente forcée c’est à dire avoir l’obligation de payer une fonction supplémentaire qui ne représente pour lui aucun gain.

    Flatu
    Invité

    D’une pourquoi ne parle t-on que du Linky alors qu’il existe la zenbox de GDF-Suez, mais non, malgré l’ouverture a la concurrence, EDF conserve son monopole. De deux, ces compteurs dit intelligent peuvent surveiller notre consommation, et surtout couper notre arrivé d’énergie pas défaut de paiement sans rien dire, ce n’est pas un compteur intelligent mais un compteur fourbe a mon avis.

    Zanou
    Invité

    Ah ça oui, parlons-en des autres compteurs communicants ! J’ai lu sur un site internet que le projet de compteur communicant de gaz est la même chose mais en plus il rayonne des ondes car il n’utilise pas le cpl pour transmettre les données de consommation…

    Merowe
    Invité

    Cette opération permettra de rapporter quelques millions à la multinationale qui commercialise cette merveille, coutera cher a l’usager et à ERDF…

    Sicetaitsimple
    Invité

    Il y a de bien belles envolées sur Enerzine quand il s’agit de production d’electricité. Là, il s’agit de comptage « intelligent », qui devra forcement accompagner le dévelopement de ces nouvelles energies, pour la plupart intermittentes.. Et que voit-on? Rien que des réactions négatives , sur le mode yaka, faudraient qu’ils, et surtout EDF s’en met tellement plein les poches qu’il serait scandaleux que… Il faudrait juste un peu évoluer,d’autant qu’à ma connaissance les propositions actuelles devraient faire que ce compteur soit à la charge d’ERDF, qui lissera son déploement au travers du Turpe.

    jimjeff9
    Invité
    Eh ben on en lit des idioties dans les commentaires. Sérieusement, j’ai l’impression que certains ne savent pas encore que le marché français est libéralisé (certes pas à 100% puisque EDF reste l’acteur principal) mais beaucoup de personnes confondent encore EDF et ERDF ce qui est grave… Je suis cependant d’accord pour dire que la communication d’ERDF n’est pas très transparente : on ne sait pas vraiment ce que le consommateur paiera car les compteurs dits « gratuits » ne contiendrait que les caractéristiques de base alors qu’on nous vend depuis le début un appareil multitâche. C’est une évidence, la facture du… Lire plus »
    gaga42
    Invité

    Pourquoi ne communiquent-ils pas sur le principal objectif à long terme: le pilotage / délestage de certains équipements domestiques? Ce système (qui existe déjà de façon rudimentaire avec les heures pleines / creuses) devrait permettre de gérer de façon transparente (enfin j’espère) l’intermittence de la demande et surtout de l’offre (éolien, PV) et est le pilier des futurs « smart grid ». cf, sur ces pages:

    romain1
    Invité
    Le compteur à toujours été à la charge du client, ce n’est pas nouveau (location de ce dernier comprise dans l’abonnement). Ce nouveau compteur « innovera » en ce qui concerne les coûts directs et indirects qu’il engendre déjà … Ce n’est pas parce que les collectivités locales sont « propriétaires » des réseaux de distribution que , pour autant, les organes des dits réseaux sont « gratuits » … Erdf n’agit pas pour le compte des collectivités locales … Erdf agit à la place des collectivités locales suite à la signature du cahier de concession, c’est très différent, une sorte de « PPP » bien avant l’heure… Lire plus »
    romain1
    Invité

    Lisser le déploiement au travers d’une taxe supplémentaire … c’est un exemple singulier de gratuité, non ?

    Cyril5
    Invité
    Sans oublier le reste de la chaîne, de l’emploi supplémentaire dans les NTIC et les Smart Grid. D’autre part quand on est un peu malin avec un compteur intelligent on peut nettement réduire sa consommation d’électricité et faire…des économies !! Donc pour un projet qui devait coûter de l’argent au consommateur au final on va l’aider à en économiser, ceci dit j’ai bien précisé qu’il fallait être un peu malin (…). Je vis dans un pays où le ministère de l’énergie a ses locaux dans l’immeuble de la plus grosse compagnie pétrolière, ça choque personne, les gens sont heureux, se… Lire plus »
    deniso
    Invité

    Rien ne vous obligera à passer par Edf pour vous fournir en Linky. Tous les grands distributeurs de matériels électriques proposent des compteurs EDF ( par exemple) donc vous pourrez faire jouer la concurrence ! Quant au délestage, c’est déjà possible avec des boîtiers relais car c’est sûr que juste heures creuses heures pleines c’est limite. Si avec Linky cette fonction est intégrée, cela ne pourra être que bénéfique pour le réseau.

    romain1
    Invité
    « Le client paie un part fixe qui représente la part d’investissement fait par l’entreprise qui l’alimente. C’est aussi vrai pour l’eau et le gaz. » oui, jusque là, rien de nouveau, c’est une règle classique. « C’est une règle juste car ceux qui ont une résidence secondaire demandent un raccordement d’une certaine puissance qu’ils n’utilisent que peu de temps dans l’année mais qui représente un investissement à amortir. » c’est loin d’être la raison principale. , toujours rien de nouveau.résidence principale ou non, extension simple de réseau ou création plus complexe (réseau hta + poste hta/bt + réseau bt), toute nouvelle création « d’entité »… Lire plus »
    romain1
    Invité
    « Un peu de bon sens !!! Sans oublier le reste de la chaîne, de l’emploi supplémentaire dans les NTIC et les Smart Grid. » cette future activité de gestion sera ultra concentré et le différentiel en terme de personnel sera bien évidement à l’avantage du distributeur au niveau de la masse salariale, mais ce n’est pas surprenant, c’est quasiment inéluctable. « D’autre part quand on est un peu malin avec un compteur intelligent on peut nettement réduire sa consommation d’électricité et faire…des économies !! Donc pour un projet qui devait coûter de l’argent au consommateur au final on va l’aider à en… Lire plus »
    romain1
    Invité

    vous voulez dire qu’il n’y aura pas que le compteur LINKY autorisé par le distributeur ? les clients pourront choisir parmis plusieurs fabricants ? où peut-on trouver cette information ? « Quant au délestage, c’est déjà possible avec des boîtiers relais car c’est sûr que juste heures creuses heures pleines c’est limite. Si avec Linky cette fonction est intégrée, cela ne pourra être que bénéfique pour le réseau. » ce sera surtout bénéfique pour le gestionnaire du réseau, plus on déleste

    wpDiscuz