Création d’une filière de recyclage du polyamide

Des groupes français, dont Renault et Rhodia** s’engagent dans la création d’une filière de recyclage du polyamide issu de Véhicules Hors d’Usage (VHU), en développant des solutions qui contribueront à satisfaire aux exigences de la règlementation européenne qui fixe à 95% le taux de recyclage et revalorisation minimum des VHUs dès 2015.

L’objectif, est de contribuer à l’émergence de filières de recyclage apportant des solutions à la fin de vie des applications de ses produits et de poursuivre le développement de ses gammes de polyamide recyclé 4earth™.

Pour Renault, ce projet s’inscrit dans la continuité de la joint venture créé en février 2008 entre Renault et Sita pour accélérer le déploiement en France du traitement des VHU et matérialiser la signature Renault Eco2 qui va dans le sens d’une utilisation croissante de matières recyclées dans les véhicules.

"L’intégration de l’ensemble des acteurs de la filière polyamide à partir de la collecte des pièces fin de vie jusqu’à la réincorporation de la matière dans les pièces automobiles, est un atout majeur pour démontrer la viabilité de la filière polyamide à partir de véhicules hors d’usage" a ainsi commenté Marielle Marchand, chef de projet recyclage à la Direction des Matériaux de Renault.

Pour Richard Bourdon, responsable des développements du recyclage chez Rhodia Polyamide, "Cette initiative innovante illustre la volonté de Rhodia de nouer des partenariats en boucle fermée avec les acteurs clés des marchés du Polyamide, eux même convaincus de l’intérêt de proposer des produits éco-conçus utilisant des matériaux recyclés performants issus de filières responsables et pérennes".

La création d'une filière de recyclage du polyamide

Eric Lecointre du Service Filières REP et Recyclage de l’ADEME souligne « la parfaite complémentarité des partenaires réunis dans le cadre de cette filière de recyclage du polyamide. L’atteinte des objectifs de réutilisation, de recyclage et de valorisation à l’horizon 2015, passe inévitablement par la valorisation des matières non métalliques des VHU dont les plastiques. Cette initiative s’inscrit parfaitement dans ce cadre et devrait donc contribuer au respect par la France de ces objectifs en structurant une véritable filière de recyclage d’une des nombreuses matières plastiques utilisées dans les véhicules. »

Emmanuel Blondin, Responsable Avance de Phase chez Steep Plastique, ajoute « la disponibilité d’une source supplémentaire de matière recyclée, permettant de surcroît de relier des produits encore considérés aujourd’hui comme déchets ultimes à des applications d’avenir exigeantes, ouvre des perspectives très intéressantes en termes d’innovation et de gain global pour la planète ».

** Rhodia, INDRA SAS / Re-source Industries, Steep et Mann&Hummel

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz