Crédits carbone : coentreprise entre Masdar et E.ON

Masdar**, une compagnie centrée sur l’énergie renouvelable et le géant allemand de l’énergie E.ON ont annoncé mardi la création d’une entreprise commune – E.ON Masdar Integrated Carbon (EMIC) – pour le développement de projets de réduction des émissions de carbone sur le marché mondial.

Basée à la cité Masdar à Abou Dhabi, EMIC capitalisera sur la croissance du marché du carbone afin de permettre la réduction des émissions de carbone résultant de l’amélioration de l’énergie efficace des industries.

Cette société se chargera du développement, du financement et de l’exécution de projets au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie centrés sur la production de l’électricité, le pétrole et le gaz. La réduction des émissions de carbone sera monétisée sous forme de crédits carbone échangés dans le cadre du Mécanisme actuel de Développement Propre des Nations Unies ou d’autres systèmes d’échange futurs et internationaux applicables.

"Cette initiative se base sur notre relation existante et réussie avec E.ON et sur notre vision commune concernant le marché du carbone et le choix de la technologie. Il s’agit pour nous d’une très bonne occasion pour tirer profit de notre avantage concurrentiel afin de créer de la valeur sur le marché mondial" a déclaré le PDG de Masdar, le Dr. Sultan Ahmed Al Jaber.

Les projets seront concentrés sur des technologies à fort potentiel de réduction d’émissions de carbone, notamment: le remplacement des combustibles, la conversion des turbines à gaz à cycle ouvert en turbines à gaz à cycle combiné, la réduction des fuites d’oléoducs et la réduction des gaz torchés.

"Cette activité centrée sur le marché du carbone ne fait qu’ajouter un pilier supplémentaire à la relation d’affaires solide déjà établie entre EON Climate & Renewables et Masdar dans le cadre de l’énergie durable et renouvelable. La coentreprise souligne notre fort engagement à créer une entreprise mondiale centrée sur la réduction des émissions de carbone" a affirmé Frank Mastiaux, le PDG de la société E.ON Climate & Renewables.

Le marché mondial du carbone a connu une forte croissance durant les dernières années. Le volume des échanges mondiaux a atteint 168 millions de dollars en 2009, en enregistrant ainsi une hausse de 68% en comparaison avec celui enregistré en 2008.

L’entreprise EMIC doit encore obtenir les approbations règlementaires requises, à savoir qu’il est prévu que toutes les procédures soient achevées durant le premier trimestre de 2010.


** une filiale qui appartient entièrement à la société Mubadala Development Company

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz