CRE:Faible engouement pour les fournisseurs alternatifs

La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a publié son premier rapport semestriel depuis l’ouverture du marché de l’énergie aux particuliers.

Après 6 mois d’exercice du marché libre de l’électricité et du gaz pour les particuliers, la CRE confirme le peu d’engouement des français pour les offres déréglementées :

Pour l’électricité, sur 29 millions de sites résidentiels répertoriés, seuls 34 000 ont opté pour une offre de marché, soit 0,1%. Parmi eux, 31 000 ont choisi un fournisseur alternatif plutôt qu’un fournisseur historique. Pour les sites non résidentiels, ils sont 799 000 sur 4,7 millions, soit 7%, dont 333 000 à s’alimenter auprès d’un fournisseur alternatif.

Pour le gaz, au 31 décembre 2007, "le nombre de sites en offre de marché sur l’ensemble du marché français s’élève à 277 000 (sur 11,4 millions), dont 114 0000 sites résidentiels" révèle le rapport. 54 000 parmi ces derniers ont choisi un fournisseur alternatif. Soit une part de marché de 0,5%.

Du point de vue de la consommation, les offres électriques du marché ont répondu à un besoin de 0,2 TWh (0,1%) pour les sites résidentiels, et 134 TWh pour les sites non résidentiels, soit 12% de la consommation.

La fourniture de gaz sur le marché a quant à elle représenté la fourniture de 146 TWh pour les particuliers et 376 TWh pour les sites non résidentiels.

Partagez l'article

 



Articles connexes

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
ajbl
Invité
ajbl

Pourquoi les news de février ne sont-elles pas accessibles???

archi
Invité
archi

@ajbl : l’accès total aux actualités de février est rétabli. La rédaction

Dan
Invité
Dan

L’ouverture du marché de l’électricité aurait dû inciter les français à choisir des alternatives à EDF et notamment des fournisseurs d’énergie « verte ». le succès (0,1 %) montre l’engouement des français pour l’inconnu ou bien la confiance qu’ils accordent à EDF ou bien leur réalisme face au discours (cela va faire baisser les prix et augmenter le service). Autre question : n’y-a-t-il en France finalement que 0,1 % d’écologistes militants. Ceux qui logiquement quitteraient l’EDF honnie pour une compagnie « vertes ». Ce résultat vaut bien tous les sondages. Qu’en pensez vous ?

rageous
Invité
rageous

Eh, c’est bien connu que les électrons « gris » et les « verts » ne se mélangent pas! Aussi l’info a bien circulé auprès des particuliers et les mises en garde d’un retour en arrière après engagement impossible, comme cela a pu l’être précédemment pour les entreprises.